Le marché du travail en Suède

Le marché du travail se répartit entre secteur privé et secteur public.

Le secteur privé comprend des entreprises à but lucratif appartenant à des propriétaires privés. Ces entreprises peuvent avoir des aspects différents et peuvent être des boutiques ou d'autres commerces, des industries manufacturières, du bâtiment, juridiques et économiques, de transport ou de restaurants. Environ 70% de tous les employés travaillent dans le secteur privé.

Le secteur public est la propriété de l’État, des communes et des départements. Dans le secteur public beaucoup de gens travaillent par exemple dans la santé publique, l'éducation, la police, l'aide sociale, l'école maternelle, la protection de l'environnement, la gestion des déchets, l'eau et les eaux usées et le service des secours.

Les coiffeurs sont souvent des travailleurs indépendants.
Photo: Colourbox

Les professions en déficit de personnel - trouvez les emplois

Pour certaines professions on pense qu'il manquera de personnel à l'avenir, on les appelle des professions en déficit de personnel.

Pour pouvoir travailler dans ces professions, on a souvent besoin d'une éducation professionnelle au niveau du lycée ou d'études supérieures. Les études supérieures sont des études après le lycée qui se font souvent à l'université ou des centres d'enseignements supérieurs.

La formation est importante pour obtenir un travail en Suède. Une formation longue donne le plus souvent plus de possibilités de travail. Beaucoup d'employeurs exigent systématiquement d'un candidat à un poste qu'il ait fait des études au lycée. Cela signifie avoir obtenu son baccalauréat. Avoir le bac est également une condition pour pouvoir faire des études supérieures.

Vous pouvez voir ci-dessous dans quelles professions Arbetsförmedlingen (l'Agence pour l'emploi) estime qu'il va y avoir une manque de main d'œuvre à l'avenir. (Source: Arbetsförmedlingen).

Professions des étude supérieures où le déficit de postulants est le plus grand (et où il est donc plus facile de trouver du travail) en 2017

  • Ingénieurs et techniciens dans l'exploitation minière et la métallurgie
  • Médecins
  • Développeur de logiciels et de systèmes informatiques
  • Travailleur social
  • Analyste des demandes d'aide financière
  • Infirmières en psychiatrie, gériatrie, pédiatrie, radiologie ou infirmières de services d'urgence, de salles d'opération et de district.
  • Éducateurs spécialisés
  • Ingénieurs en bâtiment et travaux publics, électronique et télécommunication
  • Ingénieurs en bâtiment et en technique de bâtiment
  • Architectes informatiques
  • Ingénieurs en CVC
  • Assistants maternelle
  • Professeur de collège 

Professions requérant d'autres niveaux d'études où le déficit de postulants est le plus grand (et où il est donc plus facile de trouver du travail) en 2017

  • Chefs cuisiniers
  • Maçons
  • Aides-soignantes
  • Chaudronnier de construction
  • Tôliers-chaudronniers
  • Mécaniciens automobile et poids lourds
  • Conducteurs de poids lourds
  • Monteurs en isolation thermique
  • Carreleur
  • Installateurs 
  • Monteurs en CVC
  • Couvreurs / Zingueurs 
  • Charpentiers / Menuisiers
  • Peintres en bâtiment
  • Travailleur en béton
  • Fabricants d'outils
  • Travailleur du bâtiment et des travaux publics
  • Poseurs de revêtements de sol / Carreleurs 
  • Technicien en automatisation et contrôle
  • Secrétaires médicaux

Où se trouvent les emplois à l'avenir?

L'Agence publique de l'emploi voit aussi dans ses pronostics qu'il y aura un manque de main d'œuvre dans certains métiers d'ici cinq ou dix ans. Ce manque de personnel sera en partie compensé par l'immigration. Voici la liste des professions et des groupes où un besoin de personnel se fera ressentir dans les cinq à dix ans à venir.

Professions et groupes où l'on prévoir un important manque de main d'œuvre d'ici cinq à dix ans.

  • Métiers de l'informatique
  • Assistants maternelle et surveillants en école primaire
  • Maîtres d'école
  • Professeurs de lycée 
  • Médecins
  • Infirmières
  • Éducateurs spécialisés
  • Dentistes
  • Infirmières dentaires
  • Aides-soignantes
  • Métiers d'ingénieur
  • Mécaniciens automobile et poids lourds
  • Réparateurs de machines agricoles et industrielles
  • Conducteurs d'autobus
  • Conducteurs de locomotives
  • Opérateurs de machine-outil à commande numérique
  • Cuisiniers
  • De nombreuses professions du secteur du bâtiment

 Source: Agence publique de l'emploi

Égalité sur le marché du travail

L'égalité entre les sexes signifie que les femmes et les hommes ont les mêmes droits, les mêmes devoirs et les mêmes possibilités pour toutes les choses importantes de la vie. Le gouvernement a défini des objectifs visant à faire progresser l'égalité entre les sexes en Suède (voir chapitre 4). Quand une société tire profit des compétences et de la créativité des hommes aussi bien que des femmes, cela contribue à la fois à plus d'équité et à plus de croissance.

La Suède est, de plusieurs manières un pays de l'égalité. Environ 80 % des femmes âgées de 20 à 64 ans travaillent en dehors du foyer, ce qui constitue une grande part en comparaison avec beaucoup d'autres pays. Mais il y a des existe de déficiences dans l'égalité sur le marché du travail. Les femmes ont généralement des salaires inférieurs à ceux des hommes, même en faisant le même travail. Il y a moins de femmes que d'hommes dans la direction des entreprises. Des études montrent qu'il existe une différence entre les possibilités qu'on les femmes en comparaison avec les hommes quand il s'agit de combiner le travail avec la vie de famille. Les femmes font la plus grande partie des tâches ménagères, même en travaillant autant que les hommes. Il est plus courant que des femmes que des hommes prennent un congé parental pendant de longues périodes.

Le gouvernement travaille à faire progresser l'égalité entre les sexes dans plusieurs domaines. Le but est par exemple que les femmes et les hommes ne  choisissent pas un métier en fonction de leur sexe mais en fonction de leurs capacités, de leurs compétences et de leurs centres d'intérêts. Sur le marché du travail suédois, il existe en effet encore une division du travail. Il y a par exemple davantage de femmes dans le secteur de la santé et davantage d'hommes dans les secteurs du bâtiment et de la technologie. Il y a aussi plus d'hommes que de femmes qui créent leur propre entreprise ou qui occupent des postes à responsabilité.

 

Source: Le bureau central de la statistique suédoise, SCB

Cette image montre la distribution des sexes dans les trente professions les plus courantes en Suède. Uniquement trois des 30 catégories professionnelles les plus grandes ont une division égale des sexes, c'est à dire: 40-60 pourcent des membres de chaque sexe.

Les conventions sociales sur le marché du travail

Il existe certains codes sociaux qui peuvent être considérés comme typiquement suédois sur le marché du travail.

La plupart du temps, en Suède, l'organisation travail est "plate" et non hiérarchique. Cela signifie qu'un chef de groupe et ses collaborateurs prennent souvent des décisions ensemble. Ce mode de décision peut parfois prendre plus de temps mais il augmente aussi, chez le salarié, le sentiment de pouvoir participer et prendre des initiatives. On attend souvent d'un employé qu'il prenne des responsabilités dans son travail.

En Suède l'ambiance au travail n'est souvent pas très formelle. Il peut s'agir de la manière dont on se parle ou de la manière dont on s'habille. Au travail on est souvent habillé de manière détendue.

Le temps est souvent une question importante au travail. Il est vraiment important d'arriver à l'heure.

Sur de nombreux lieux de travail, la pause café est un moment important durant lequel on se voit et on parle  autour d'un café ou d'un thé.

Employeurs et employés

Le marché du travail est partagé en deux catégories: les employeurs et les employés.

Les employés sont aussi appelés des salariés. Il existe plusieurs associations/organisations aussi bien pour les employés que les employeurs. Ce sont des associations ou organisations où aussi bien employeurs qu'employés coopèrent dans le sens de leurs intérêts sur le marché du travail. Tous les membres de l'association ou de l'organisation ont le droit de prendre part et d'influencer le groupe.

Les organisations de travailleurs resprésentent les intérêtes des employeurs.

Les plus grandes organisations de travailleurs sont:

  • Svenskt näringsliv pour les sociétés privées
  • La Fédération des employeurs publics et SKL (l'Association des collectivités locales) pour les emplois du secteur public

Les organisations syndicales représentent les intérêts des employeurs et des employés.

Les plus grandes organisations syndicales sont:

  • LO (La confédération des syndicats suédoise)
  • TCO (L'Organisation centrale des employés)
  • SACO (Organisation centrale des travailleurs intellectuels de Suède)

Les organisations syndicales nationales sont composées de moins de syndicats professionnels représentant différents métiers et différents secteurs.

En Suède il existe des syndicats professionnels depuis les années 1880 et beaucoup d'employés prennent le parti d'en être membres. Il est facultatif d'être membre d'un syndicat. Ceux qui sont membres d'un syndicat professionnel payent une cotisation. Il est courant d'être membre aussi bien d'un syndicat professionnel que d'une A-kassa, une caisse d'assurance chômage. Une caisse d'assurance chômage est une entité coopérative qui donne de l'argent à ses membres si ceux-ci deviennent chômeurs. Il y a beaucoup de caisses d'assurance chômage différentes et la caisse d'assurance chômage est souvent associée au syndicat professionnel dont vous faites partie.

Les syndicats des salariés et les organisations représentant les employeurs se rencontrent régulièrement pour négocier les règles qui régissent  le marché du travail. Ces négociations concernent entre autres les salaires et les droits et devoirs de chacun sur le lieu de travail. Le droit de négocier est défini par la loi sur le droit à la codécision, MBL.

Il existe différentes lois et accords qui régulent le marché du travail suédois.
Photo: Colourbox

Droit du travail

En Suède, il existe beaucoup de lois et de contrats qui concernent le travail. Les lois et les règles qui régissent les rapports entre les employeurs et employés sont appelées le droit du travail.

La loi sur le droit de la participation, MBL

La loi sur le droit de la participation, MBL est une loi importante dans le domaine du droit du travail. Dans cette loi il existe des règles sur le droit d'organiser des syndicats professionnels sur les lieux de travail. La loi dit aussi que l'employeur se doit d'informer les employés sur les points importants concernant l'organisation sur le lieu de travail. L'employeur doit aussi négocier avec le syndicat avant qu'il ne décide des changements sur le lieu de travail.

La loi sur la protection des salariés, LAS

La loi sur la protection des salariés, LAS protège les employés au moment des licenciements.

La loi concerne surtout les employés avec un emploi fixe. La loi dit qu'une personne ne peut pas être licenciée de son lieu de travail sans raison objective. Une raison objective peut par exemple être le fait qu'il n'existe pas de travail ou qu'un employé ne fait pas son travail correctement.

La loi sur la protection des salariés définit aussi quelles personnes doivent être licenciées en priorité en cas de pénurie de travail. Cela s’appelle l'ordre de tours de rôle. La règle principale est que celui qui a été employé le moins longtemps est licencié avant celui qui a été employé plus longtemps.

Convention collective

Une convention collective est un contrat écrit entre l'employeur et un syndicat professionnel. Dans une convention collective il existe des règles sur par exemple le temps de travail, les vacances et les salaires. C'est souvent une convention collective qui définit votre salaire.

La convention collective comprends souvent des règles concernant:

  • les statuts professionnels
  • les heures supplémentaires
  • salaires et compensations
  • temps de travail
  • congés
  • préavis
  • assurances retraite et en cas d'accident

Dans une convention collective on décide du salaire minimal pour les employés. La convention concerne aussi les employés qui ne font pas partie d'un syndicat professionnel mais qui travaillent dans un lieu qui a une convention collective. Aucune loi en Suède n'impose un seuil minimal aux salaires.

Même si votre employeur a un convention collective, il existe une possibilité pour que vous puissiez négocier ou parler de votre salaire avec votre employeur. Vous pouvez recevoir des salaires différents selon la difficulté de votre travail et votre capacité à l'accomplir. La plupart des grandes organisations et sociétés ont des conventions collectives avec un syndicat professionnel mais il existe aussi des employeurs qui n'ont pas de convention collective.

Les conflits sur le lieu de travail

Un conflit sur un lieu de travail doit être réglé au plus vite. C'est la responsabilité de l'employeur, du patron, de s'assurer à ce que les conflits soient réglés. Si vous êtes en conflit avec quelqu'un vous devez parler avec votre employeur. Si vous êtes en conflit avec votre employeur et que vous êtes membre de la convention collective, vous pouvez recevoir un soutien de la part de celle-ci. Quand l'employeur et l'employé se retrouvent en conflit et n'arrivent pas à le résoudre, ils peuvent se tourner vers la cour du travail AD. La cour du travail peut alors étudier la question et donne raison à l'un ou à l'autre.

 

< Revenir au chapitre précédent

Aller à la page suivante >

Revenir au menu

Informationsverige.se est le portail commun d’information sociétale des préfectures destiné aux nouveaux arrivants
© Copyright 2016 Préfecture du département de Västra Götaland

Nous utilisons les cookies pour vous donner une meilleure expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies.

En savoir plus sur les cookies