Vous qui avez fui la guerre en Ukraine

Dernière mise à jour : le 3-5-2022

Nous avons regroupé ici les informations concernant les personnes qui ont fui la guerre en Ukraine. Plusieurs parties du site seront d’ici peu traduites en ukrainien.

Si vous arrivez en Suède en provenance d’Ukraine, vous pouvez rester jusqu’à 90 jours sans visa si vous avez un passeport biométrique. Pour que vous puissiez travailler et que votre enfant puisse aller à l’école, vous devez déposer une demande de permis de séjour auprès de l’Office national suédois des migrations (Migrationsverket).

Demande de protection temporaire dans le cadre de la directive européenne

Si vous avez fui la guerre en Ukraine, vous pouvez en effet avoir droit à un permis de séjour vous accordant une protection temporaire en Suède dans le cadre de la directive qui est activée par l’UE en cas d’afflux massif de réfugiés.

Sur le site de l’Office national suédois des migrations, vous trouverez des informations précisant quelles sont les personnes qui sont habilitées à demander un permis de séjour temporaire en vertu de cette directive. Les démarches à effectuer pour déposer votre demande y sont également détaillées ainsi que ce qui se passe une fois que la décision est prise.

Si vous avez obtenu un permis de séjour en vertu de la directive européenne relative à l’octroi d’une protection temporaire

La directive sur l’octroi d’une protection temporaire donne droit à :

  • un hébergement par l’intermédiaire de l’Office national suédois des migrations (vous ne pouvez pas choisir le lieu)
  • des soins médicaux qui ne peuvent pas attendre
  • une aide économique limitée
  • une place à l’école pour les enfants
  • à la possibilité de travailler en Suède.

L’hébergement en Suède

Vous pouvez essayer de trouver une solution d’hébergement par vos propres moyens ou demander l’aide de l’Office national suédois des migrations. Si vous trouvez un logement par vos propres moyens, vous devez alors entièrement en assumer le coût par vous-même. N’oubliez pas de communiquer votre adresse à l’Office national suédois des migrations si vous avez trouvé un logement par vos propres moyens.

L’Office national suédois des migrations tient à votre disposition une liste de quartiers considérés en difficulté sur le plan économique et social. Si vous choisissez de vous installer dans un des quartiers listés, vous pouvez perdre votre droit à l’aide économique de l’Office national suédois des migrations. Sur le site de l’Office national suédois des migrations, vous pouvez voir si l’adresse à laquelle vous souhaitez vous installer est située dans un quartier listé et donc susceptible d’affecter votre droit à recevoir une aide économique de la part de l’Office national suédois des migrations.

Si vous avez un animal de compagnie

Si, en venant d’Ukraine, vous avez avec vous un chien, un chat ou tout autre animal de compagnie, vous devez le signaler au personnel des douanes au moment de votre entrée sur le territoire suédois. Si votre animal n’a pas été examiné à la frontière, vous devez contacter un vétérinaire dès que possible. Attention ! Vous devez prendre rendez-vous avant de vous rendre chez le vétérinaire. Votre animal ne doit entrer en contact ni avec les autres animaux, ni avec les clients de la clinique vétérinaire.

Si vous avez besoin de soins médicaux

Les adultes qui ont un permis de séjour en vertu de la directive européenne relative à l’octroi d’une protection temporaire, ont droit aux soins médicaux d’urgence, aux soins dentaires d’urgence et à toute forme de soin qui ne peut pas attendre. Ce sont les personnels de santé qui jugent si tels ou tels soins peuvent attendre ou non. Vous avez également droit aux soins médicaux liés à un accouchement ou à un avortement, à des conseils gratuits en matière de contraception, à un suivi médical pré- et postnatal et aux soins médicaux prévus par la loi sur la lutte contre les maladies transmissibles (dispositions légales pour prévenir la propagation des maladies infectieuses). Pour avoir accès à ces soins, vous devez d’abord vous faire enregistrer auprès de l’Office national suédois des migrations. Cette nécessité d’enregistrement préalable s’applique à tous, enfants comme adultes. À cette occasion, il vous sera également proposé d’effectuer un examen de santé.

Si vous tombez malade, si vous vous blessez ou si vous allez mal sur le plan psychique, vous devez contacter un centre de santé (vårdcentral). Si vous n’êtes pas sûr(e) de la nécessité de voir un médecin, vous pouvez d’abord appeler le service de conseil médical en ligne, 1177 Vårdguiden. Le numéro de téléphone à composer est le +46(0)771 1177 00. Si c’est une urgence ou si une vie est en danger, composez le 112.

Vaccination contre la COVID-19

En Suède, toute personne âgée de 12 ans ou plus peut se faire vacciner contre la COVID-19. La vaccination contre la COVID-19 est gratuite et facultative.

Si votre enfant a besoin de soins

Les enfants et les adolescents de moins de 18 ans qui sont venus se réfugier en Suède ont droit aux mêmes soins médicaux et dentaires que les autres enfants qui vivent ici. Les soins de santé sont généralement gratuits pour les enfants, mais il peut y avoir des différences d’une région à l’autre.

Les enfants ont également le droit à la vaccination contre les maladies infectieuses infantiles courantes.

Aide économique

Si vous n’avez pas d’argent, vous pouvez demander une aide économique à l’Office national suédois des migrations. L’argent que vous recevez de l’Office national suédois des migrations doit couvrir vos coûts en matière d’alimentation, de vêtements et de dépenses personnelles.

Vous pouvez demander cette aide économique en vous rendant dans un bureau de l’Office national suédois des migrations ou en remplissant un formulaire de demande que vous envoyez par la poste.

École maternelle et scolarité des enfants 

Les enfants et les adolescents qui ont obtenu un permis de séjour leur accordant une protection temporaire ont le droit d’être scolarisés. L’école est gratuite. Prenez contact avec l’administration municipale de votre commune de résidence pour lui faire part de votre souhait de scolariser vos enfants.

Travailler en Suède

Sur le site de l'agence nationale suédoise pour l'emploi, Arbetsförmedlingen, vous trouverez des informations sur les règles en vigueur si vous recherchez un travail en Suède.

Si vous avez obtenu un permis de séjour en vertu de la directive européenne relative à l’octroi d’une protection temporaire et si vous avez trouvé un travail, vous pouvez avoir droit à des indemnités de maladie si vous tombez malade et ne pouvez pas travailler. Vous devez alors déposer une demande d’indemnités de maladie auprès de l’Agence suédoise de la sécurité sociale.

Si vous avez un diplôme étranger

Si vous avez fait des études dans un pays étranger, vous pouvez faire évaluer votre formation pour savoir à quoi elle correspond en Suède. Cela peut vous aider si vous souhaitez chercher du travail ou étudier en Suède. C’est le Conseil national des universités et établissements d’enseignement supérieur qui procède à cette évaluation.

Des activités proches de chez vous

Il existe différentes activités pour les personnes nouvellement arrivées en Suède. Communes et associations organisent des activités dans le cadre desquelles vous pouvez rencontrer des gens et pratiquer le suédois. Il existe des activités qui vous permettent d’en savoir plus sur la société suédoise et le fonctionnement du marché du travail. D’autres activités peuvent avoir pour objectif d’améliorer sa santé. 

Contactez les services municipaux ou consultez leur site web pour voir quelles sont les activités qui existent dans votre commune.

Apprendre le suédois

Sur Informationsverige.se, vous trouverez un outil numérique d’apprentissage de la langue suédoise appelé "Lära svenska". Cet outil vous permet de pratiquer le suédois de manière individuelle avec des exercices et des films. C’est gratuit et facile à utiliser.

Si vous êtes victime de violences, d’exploitation ou de traite des êtres humains

Quand on est en fuite, certaines personnes peuvent profiter de la situation en donnant l’impression de vouloir aider. Les personnes en fuite risquent donc tout particulièrement d’être victimes de réseaux de traite d’êtres humains, d’exploitation et d’autres formes de violence.

Si quelqu’un se propose de payer votre voyage, de prendre en charge votre hébergement ou de vous trouver un travail, pensez à :

  • Ne jamais donner votre passeport, d’autres documents importants ou votre téléphone.
  • Demandez leur identité à tous ceux qui disent vouloir vous aider.
  • Faites en sorte de connaître les destinations et les coordonnées des personnes responsables de l’organisation des voyages. Gardez une trace de toutes les informations que vous obtenez.
  • Informez quelqu’un en qui vous avez confiance de l’endroit où vous vous trouvez, de l’endroit où vous allez et du nom de la ou des personnes avec qui vous voyagez.
  • Vous avez droit à recevoir un salaire si vous travaillez en Suède. N’acceptez pas les offres qui consistent à vous demander de travailler en échange du gîte et du couvert ou d’autre chose.
  • Contactez les autorités suédoises. Enregistrez-vous auprès de l’Office national suédois des migrations.

Si vous êtes personnellement, ou si quelqu’un que vous connaissez est, victime de violences, demandez de l’aide. Vous pouvez signaler un délit ou un crime à la police ou lui remettre des informations en appelant le +46(0)77 114 14 00. En cas d’urgence, faites le 112.

Si vous êtes personnellement, ou si quelqu’un que vous connaissez est, victime de menaces et de violences, vous pouvez appeler Kvinnofridslinjen, une permanence téléphonique pour venir en aide aux femmes victimes de violences physiques, psychologiques ou sexuelles. Cette permanence est ouverte 24h. sur 24 et 7 jours sur 7. L’appel est gratuit. Vous pouvez rester anonyme. Le numéro de téléphone à composer est le +46(0)20 50 50 50. La permanence téléphonique Kvinnofridslinjen peut faire appel à des interprètes et couvre donc la plupart des langues.

Informations traduites en ukrainien sur Informationsverige.se

Veuillez noter qu’une partie des informations publiées sur certaines pages sont des informations générales. Cela signifie qu’elles ne s’appliquent donc peut-être pas à vous qui avez obtenu un permis de séjour dans le cadre de la directive européenne relative à l’octroi d’une protection temporaire.