Logement

Dernière mise à jour : le 1-2-2019

Tu as le droit de grandir dans un environnement sûr. Ce sont les services sociaux de la commune où tu habites qui sont responsables de ton hébergement.

Lorsque tu arrives en Suède, c'est la première commune avec laquelle tu entres en contact qui est responsable de te trouver un hébergement temporaire. Tu n'y resteras que quelques jours. L'Office national suédois des migrations décide alors dans quelle commune de Suède tu vas être placé(e). S'il y a des membres de ta famille proche qui vivent en Suède, tu peux être placé(e) dans la même commune qu'eux.

Il existe différents types d'hébergement :

  • les foyers dits HVB (foyer de prise en charge et d'hébergement)
  • les hébergements de soutien
  • les familles d'accueil
  • les hébergements individuels
  • les centres éducatifs spécialisés (SiS)

Il est important que les services sociaux vous écoutent et discutent avec toi et ton tuteur (god man) de l'hébergement qui peut te convenir. Les services sociaux font ensuite une évaluation de la forme d'hébergement qui est, selon eux, la plus appropriée. Ils prennent en compte :

  • tes besoins
  • ton âge
  • ta maturité
  • ta situation personnelle

Dans leur évaluation, ils prennent aussi en compte les formes d'hébergement qui existent dans la commune ou avec lesquelles la commune a un contrat.

Il est également de la responsabilité des services sociaux que :

  • tu reçoives une éducation appropriée
  • tu aies accès aux soins de santé, hospitaliers et dentaires dont tu as besoin
  • tu aies le soutien dont tu as besoin, par exemple une personne ou une famille de contact
  • tu sois aidé pour contacter tes proches.

  • Foyers HVB (foyer de prise en charge et d'hébergement) 

    Dans un foyer HVB habitent des enfants et des jeunes qui sont venus en Suède sans leurs parents.

    La Direction nationale de la santé et des affaires sociales a fait un film d'information destiné à ceux qui vivent dans un foyer HVB.

    Dans un foyer HVB, tu es nourri(e), tu as un lit et on te donne des vêtements. Le personnel est disponible 24h/24. Le personnel est là pour t'aider et te donner le soutien dont tu as besoin. Tu peux parler au personnel des choses qui sont importantes pour toi.

    Il est important que tu te sentes en sécurité dans le foyer. Tu as peut-être vécu des choses difficiles. Il est important que le personnel soit capable de t'écouter et de t'aider à gérer tes émotions, même si elles sont difficiles. Le personnel doit également être en mesure de juger si tu as besoin d'une autre forme de soutien. Par exemple, comprendre que tu as besoin d'aide parce que tu consommes de la drogue, parce que tu ne vas pas bien ou parce que tu as une déficience fonctionnelle.

    Pour que tout le monde se sente bien et en sécurité dans un foyer HVB, il y a des règles de conduite. Ces règles sont définies avec les jeunes qui vivent dans le foyer. Toute personne qui vit ou travaille dans le foyer doit connaître les règles de conduite qui y sont appliquées.

  • Les hébergements de soutien

    Les hébergements de soutien sont réservés aux jeunes âgés de 16 à 20 ans, mais surtout aux jeunes de plus de 18 ans. Un hébergement de soutien peut être un appartement ou une chambre qui implique de partager la cuisine et d'autres espaces communs avec d'autres. Le logement est meublé et la cuisine équipée.

    Le but d'un hébergement de soutien est de te préparer à voir ton propre logement. Dans un hébergement de soutien, tu peux prendre plus de responsabilités que dans les autres hébergements où tu as habité. L'idée est que tu assumes toi-même la responsabilité de l'alimentation et du ménage. Il y a un directeur dont le rôle est de faire en sorte qu'il y ait des règles de fonctionnement et qu'elles soient respectées.

    Il y a toujours du personnel sur place pour t'aider, par exemple, pour des questions pratiques, mais aussi pour parler de tes émotions et d'autres questions qui sont importantes pour toi. Le personnel n'est pas sur place mais il est disponible 24 h/24 et peut venir en cas de besoin.

  • Les familles d'accueil

    Une famille d'accueil est une famille qui vous héberge dans sa maison. Ça peut être une famille que vous connaissez déjà, un parent ou un proche. On parle alors d'une famille d'accueil de réseau. Cela peut aussi être une famille que tu ne connais pas.

    Les services sociaux examinent en profondeur toutes les familles qui souhaitent devenir familles d'accueil. Cela signifie que les services sociaux évaluent de diverses manières si la famille est apte à recevoir un enfant ou un jeune chez elle.

    Dans une famille d'accueil, tu es nourri(e), tu as un lit et on te donne des vêtements. Tu dois te sentir en sécurité et faire partie de la famille. La famille d'accueil est responsable de l'école, des loisirs, de ta santé et de tes contacts avec les autorités.

    La Direction nationale de la santé et des affaires sociales a fait un film d'information destiné à ceux qui vivent dans une famille d'accueil.

  • Les hébergements individuels

    Si tu as obtenu un permis de séjour, si tu es âgé(e) de plus de dix-huit ans et si tu montres que tu es capable de bien prendre soin de toi et de ton logement, on peut te proposer d'avoir ton propre appartement. La commune peut te prêter un appartement jusqu'à ce que tu aies la possibilité de trouver un logement par tes propres moyens ou que tu puisses reprendre l'appartement à ton nom. Si tu en as besoin, tu peux garder le contact avec l'assistante sociale qui s'occupait de toi et avec une personne référente qui vienne de temps en temps te rendre visite pour voir comment cela se passe pour toi. La plupart des mineurs non accompagnés ne sont plus suivis par les services sociaux à partir de l'âge de 21 ans.

  • Les centres éducatifs spécialisés (SiS)

    Pour les jeunes qui ne peuvent pas vivre dans un foyer HVB ordinaire, il existe les centres éducatifs spécialisés ou centres SiS. Ils sont gérés par une autorité publique, la Direction nationale des soins en institution. Un jeune est placé dans un centre SiS en vertu de la LVU loi (loi sur la prise en charge des mineurs). Si les services sociaux jugent que tu as un comportement préjudiciable à ta santé et à ton développement et si tu n'acceptes pas de suivre les soins dont tu as besoin, tu peux être placé(e) dans un centre SiS.

    La vie quotidienne dans un centre SiS comprend enseignement scolaire, formation aux compétences sociales, discussions de groupe et entretiens individuels avec, par exemple, un psychologue. Il y a beaucoup de personnel dans un centre SiS. Il est là pour t'aider et te soutenir.

    Dans un centre SiS, le personnel peut utiliser la contrainte. Cela peut par exemple signifier que le personnel peut :

    • confisquer des choses que tu n'as pas le droit d'avoir
    • décider de te transférer dans un département fermé
    • de ne pas te laisser rencontrer les autres jeunes du centre
    • fouiller tes vêtements ou tes bagages.

    Le personnel doit essayer de te parler avant d'utiliser la contrainte. La contrainte ne peut être utilisée que si c'est absolument nécessaire. Si le personnel utilise la contrainte, il doit t'expliquer pourquoi. La contrainte ne doit pas être utilisée pour te punir.

Si quelque chose ne fonctionne pas là où tu es hébergé(e)

Si tu trouves que quelque chose ne fonctionne pas bien là où tu es hébergé(e), tu peux d'abord en parler à ta famille d'accueil ou au personnel du foyer HVB, du centre SiS ou de l'hébergement de soutien. Si cela ne donne pas de résultat, prend contact avec ton assistante sociale. Si tu habites dans un foyer HVB, un hébergement de soutien ou un centre SiS, tu peux parler avec l'administrateur responsable de l'hébergement.

L'IVO (Inspection des services médicaux et sociaux) vérifie que les différents hébergements respectent la loi. Si quelque chose ne fonctionne pas bien là où tu es hébergé(e) ou si tes contacts avec les services sociaux ne sont pas bons, tu peux contacter l'IVO par e-mail ou par téléphone. Tu peux aussi chatter avec l'IVO. Vous pouvez également contacter l'IVO pour en savoir plus sur tes droits.

Tu peux également t'adresser au médiateur parlementaire (JO) dont le rôle est également de s'assurer que les services sociaux et les différents hébergements respectent la loi.

Lorsque tu es placé(e) dans un hébergement, tu recevras les coordonnées de l'assistante sociale chargée de ton dossier. Tu seras aussi informé(e) de la manière dont tu peux joindre l'IVO et de ton droit à :

  • participer à la définition des décisions qui te concernent
  • être informé(e) de ce qui est enregistré dans ton dossier
  • parler avec des représentants de la Commission des affaires sociales
  • porter plainte et à faire part de tes observations auprès de la Commission des affaires sociales.

Changer d'hébergement

Si l'hébergement ne répond pas à tes besoins, il peut éventuellement être nécessaire d'en changer. Par exemple, si tu ne te sens pas en sécurité là où tu es hébergé(e) ou si tu ne reçois pas l'aide et les conseils dont tu as besoin. Ça peut être le service social qui s'aperçoit de la nécessité de changer de logement. Ça peut être aussi ton tuteur (god man) et/ou toi qui trouvez que l'hébergement ne fonctionne pas. Ça peut être enfin la famille d'accueil ou le personnel du lieu où tu es hébergé(e) qui estime qu'ils ne sont pas capables de remplir leur mission.

Si tu as des enfants

Si tu as moins de dix-huit ans et as toi-même un enfant, il est important que tu aies le soutien dont tu as besoin pour prendre soin de ton enfant de la meilleure façon. Par exemple, ce soutien peut venir de ton tuteur (god man), d'une personne présente là où tu es hébergée ou de ton assistante sociale. Même si tu es aidée par les services sociaux, c'est toi qui es responsable de soigner et de t'occuper de ton enfant. Prends contact avec la personne avec laquelle tu te sens le mieux pour parler et réfléchir à ce que tu dois savoir et apprendre pour être un bon parent en Suède. Peut-être est-ce différent d'être parent en Suède et dans ton pays d'origine ?

Aussi longtemps que tu as moins de dix-huit ans, tu es encore un enfant au sens du droit suédois. Cela signifie qu'il peut être nécessaire de désigner un tuteur spécial qui s'occupe des questions financières qui concernent ton enfant. Si l'autre parent de l'enfant est âgé de plus de dix-huit ans, il peut être désigné tuteur de l'enfant.