Avoir des enfants à l’école

Dernière mise à jour : le 5-10-2021

À propos de la Suède - Pour s’orienter dans la société suédoise.

Ce texte traite de la situation des parents qui ont des enfants à l’école. On y parle de la responsabilité des parents et de la responsabilité de l’école. Vous y trouverez des informations sur les différentes professions qui travaillent dans l’école et sur le rôle de l’enseignant(e).

Un enseignant et des élèves sont assis autour d’une table et discutent.

Le texte traite également de la nécessité de faire de l’école un endroit sûr et de donner les mêmes opportunités à tous les élèves. Vous pourrez également lire des informations sur l’influence que les élèves peuvent avoir sur la vie de l’école.

  • Le droit à l’éducation des enfants et des jeunes

    Tous les enfants ont le droit à l’éducation. L’école est obligatoire et gratuite pendant 10 ans.

    En Suède, l’école est obligatoire et gratuite pour tous les enfants à partir de l’année où l’enfant atteint l’âge de six ans. Les enfants ont aussi le droit d’aller à l’école maternelle à partir de l’âge d’un an.

La responsabilité de l'école

Il est de la responsabilité de l'établissement scolaire de faire en sorte que les enfants se sentent bien quand ils sont à l'école et que tous ont les mêmes possibilités d'apprendre. L'école a la responsabilité de faire les adaptations nécessaires pour tous les enfants qui en ont besoin.

L'école doit agir si un enfant est harcelé ou maltraité. Si, en tant que parent, vous estimez que l'école n'agit pas, parlez-en à l'enseignant(e) ou au directeur de l'établissement.

Toute personne qui travaille dans un établissement scolaire est tenue de faire un signalement aux services sociaux si elle soupçonne qu'un enfant est victime de mauvais traitements à la maison ou que, d'une manière ou d'une autre, elle est inquiète pour son intégrité ou son développement. Dans une école, il existe des procédures pour faire un signalement aux services sociaux.

La responsabilité des parents

Si vous avez l'autorité parentale sur un enfant d'âge scolaire, vous êtes tenu(e) de soutenir et d'aider l'enfant afin qu'il puisse tirer le meilleur de l'enseignement qu'il reçoit à l'école. Il existe de nombreuses façons de soutenir votre enfant. Il est important que vous lui disiez que l'école est importante, que vous vous assuriez que l'enfant va à l'école et qu'il fait ses devoirs. Il est également important que l'enfant ait une bonne alimentation, se sente en sécurité et qu'il dorme suffisamment.

Quels sont les personnels qui travaillent à l'école ?

École maternelle

À l'école maternelle travaillent des enseignant(e)s du préscolaire et des puéricultrices. Des éducateurs/rices spécialisé(e)s en dessin, théâtre et musique peuvent également travailler dans une école maternelle. Le responsable d'une école maternelle s'appelle le/la diretceur/directrice de l'école maternelle (förskolechef). C'est le/la diretceur/directrice de l'école maternelle qui a la responsabilité ultime.

« Grundskola » et lycée

À l'école primaire et au collège (grundskolan) puis au lycée travaillent de nombreux enseignant(e)s différent(e)s. De la 1ère à la 3ème année (école primaire), la classe est sous la responsabilité principale d'un(e) professeur(e) qui enseigne la plupart des matières. Cette enseignant(e) est souvent appelé « klasslärare« , c'est le/la professeur(e) principal(e). D'autres enseignant(e)s qui ont une formation spéciale dans des matières spécifiques interviennent aussi dans la classe. On les appelle « ämneslärare« (professeurs de matières particulières). À l'école primaire, les professeurs de matières particulières enseignent généralement des matières pratiques telles que les travaux manuels, la musique, le dessin et le sport.

À partir de la 4ème classe et ensuite au lycée, les élèves ont des professeur(e)s spécialisé(e)s dans les matières théoriques telles que le suédois, l'histoire et les sciences sociales.

Dans une école, il peut également y avoir des enseignant(e)s spécialisé(e)s et des assistant(e)s personnel(le)s. Les enseignant(e)s spécialisé(e)s sont formé(e)s pour enseigner aux élèves qui ont besoin d'un soutien spécial. Les assistant(e)s personnel(le)s sont là pour aider un élève qui a des besoins particuliers pendant toute la journée d'école. Les élèves d'une école doivent également avoir accès à des médecins scolaires, des infirmières scolaires, de conseillers/ères psychosociaux/ales, des psychologues et des pédagogues spécialisé(e)s.

Une école emploie également beaucoup d'autres employé(e)s, comme par exemple du personnel technique, des animateurs/rices de loisirs, des conseillers/ères d'orientation, des cuisiniers/ières et des bibliothécaires scolaires.

Le directeur/la directrice d'un établissement scolaire est appelé(e) recteur/rectrice. C'est /la recteur/rectrice (en suédois, « rektorn ») qui a la responsabilité ultime de ce qui se passe dans son établissement.

Le rôle de l'enseignant(e)

L'enseignant(e) est responsable de la planification et de la conduite de l'enseignement. Il ou elle doit aussi noter le travail de l'élève. Mais un(e) enseignant(e) a aussi beaucoup d'autres tâches.

Il doit exister une confiance entre l'enseignant(e) et ses élèves. Les élèves doivent se sentir assez en confiance dans la salle de classe pour oser parler s'il y a quelque chose qu'ils ne comprennent pas. Quand un(e) élève sent que l'enseignant(e) se soucie vraiment de lui/d'elle, il lui est plus facile d'apprendre. Il sera également plus facile de prendre plus de responsabilités à l'école et de s'impliquer pour exercer une influence.

Un(e) enseignant(e) doit voir chaque élève comme un individu et prêter attention à tous. En demandant aux élèves pendant les cours comment les choses se passent, l'enseignant(e) peut se rendre compte de ce qu'ils ont compris et de ce qu'ils n'ont pas compris. L'enseignant(e) peut alors adapter son enseignement et, par exemple, expliquer les choses d'une manière différente.

Une école pour tous
  • Une éducation de même qualité pour tous

    En Suède, le choix de l'établissement scolaire est libre. Cela signifie que le(s) titulaire(s) de l'autorité parentale ont le droit de demander une place pour l'enfant dans toutes les écoles de la commune. Le(s) titulaire(s) de l'autorité parentale peuvent également demander une place dans une école qui ne dépend pas de la commune, à l'intérieur comme à l'extérieur du territoire de la commune d'origine de l'enfant.

    L'école doit être de qualité égale dans tout le pays. Cela ne signifie pas que l'enseignement doit être conçu de la même manière partout. Les élèves sont différents et c'est une bonne chose dans une classe. Nous avons tous des origines, des expériences et des conditions différentes. L'école doit considérer cela comme une chose positive et adapter l'enseignement et l'environnement aux différences des élèves.

    L'école a une responsabilité particulière pour les élèves qui ont des difficultés à atteindre les objectifs et doit offrir un soutien supplémentaire à ceux qui en ont besoin. L'objectif de l'école est que tous les élèves puissent participer aux cours avec le reste de la classe le plus souvent possible, mais il peut parfois être préférable que l'enseignement soit dispensé en petits groupes.

    L'enseignant(e) et l'école attendent beaucoup de tous les élèves. Ils attendent des progrès de la part de tout le monde, pas seulement des élèves qui ont des facilités à apprendre. Les élèves qui ont besoin de plus de soutien doivent aussi faire des progrès.

    L'école doit aussi veiller à ce que tous les élèves aient les mêmes droits et les mêmes possibilités de se développer, indépendamment de leur sexe, de leur identité de genre, de leur religion, de leur foi, de leurs déficiences fonctionnelles, de leur origine ethnique, de leur orientation sexuelle et de leur âge. Pour certaines écoles, cela peut être difficile et il peut y avoir des raisons à cela. Il peut y avoir une pénurie d'enseignant(e)s compétent(e)s. L'établissement souffre de la ségrégation de la population ou certains élèves ne bénéficient pas de l'engagement de leurs parents et ou de l'aide d'autres adultes de leur entourage. C'est souvent une combinaison de raisons. Une école qui doit affronter de nombreuses difficultés devient également de moins en moins attirante pour les élèves. Certains choisiront d'aller dans d'autres écoles s'ils en ont la possibilité. Cela peut à son tour affecter les finances de l'école et avoir pour conséquence qu'il peut être plus difficile pour l'école de prendre des mesures susceptibles d'améliorer la situation.

  • Tous les enfants ont le droit de se sentir en sécurité à l’école

    L'école doit être un endroit sûr pour tous les élèves. Les enfants doivent toujours pouvoir parler aux enseignant(e)s ou à d'autres adultes à l'école s'ils ont l'impression d'être victimes de mauvais traitements de la part d'autres élèves ou certains adultes à l'école.

    Personne ne devrait être victime de discrimination, de harcèlement sexuel ou de violation de son intégrité à l'école. L'école ne doit jamais le permettre. L'école a le devoir de travailler pour faire en sorte que cela ne se produise pas.

    Une violation de l'intégrité peut être, par exemple, qu'un(e) enseignant(e) dit devant la classe qu'un élève est trop gros, qu'un élève prenne les livres d'un autre ou que quelqu'un fasse des grimaces pour se moquer. Le harcèlement sexuel est un acte de nature sexuelle qui viole la dignité d'une personne. Cela peut être, par exemple, que quelqu'un regarde quelqu'un d'autre avec un regard empreint d'une connotation sexuelle ou qu'une personne en touche une autre qui ne le veut pas. Il peut également s'agir de commentaires, de compliments indésirables ou de propositions à caractère sexuel.

    Si un enfant ou un élève fait l'est victime de traitement abusif, de discrimination ou de harcèlement sexuel à répétition, on parle alors de harcèlement systématique.

    Il est important, en tant que parent, que vous parliez à votre enfant de ce qui se passe dans sa vie, que ce soit à l'école maternelle, en classe ou sur Internet. Si vous découvrez que votre enfant est victime de mauvais traitements ou de harcèlement, il existe des façons de l'aider. Vous pouvez prendre contact avec le/la professeur(e) de votre enfant ou le recteur/la rectrice. L'école a l'obligation de vous aider. Vous pouvez également contacter le médiateur des enfants et des élèves (Barn- och elevombudet) qui travaille au sein des services publics de l'Inspection scolaire suédoise (Skolinspektionen).

    La violation de l'intégrité, la discrimination et le harcèlement peuvent parfois être si graves qu'il peuvent être qualifiés de délits. Les délits doivent toujours être signalés à la Police.

  • Pratiquer sa religion à l’école

    Les enfants ont droit à la liberté de pratiquer une religion. Cela signifie que les enfants ont également le droit de pratiquer leur religion à l'école, à l'école maternelle et après l'école. Rien n'empêche, par exemple, un enfant de prier avant un repas.

    Les écoles doivent essayer de faciliter la pratique de leur religion par les élèves, mais la façon dont l'école est censée le faire n'est pas réglementée. C'est à chaque école de décider.

    Selon la loi sur l'école, les établissements qui ne dépendent pas des communes peuvent avoir une orientation religieuse. Les écoles publiques (qui dépendent des communes) ne peuvent pas l'avoir. Par exemple, dans une école à vocation religieuse, les élèves peuvent prier ensemble chaque matin et la cantine peut servir une alimentation adaptée. La participation aux activités religieuses doit être facultative. En tout état de cause, l'enseignement lui-même doit toujours être exempt d'éléments religieux.

  • Les services de santé scolaire (elevhälsan)

    Tous les élèves ont accès aux services de santé scolaire. Par le biais des services de santé scolaire, l'enfant peut voir une infirmière scolaire ou un médecin scolaire. Dans un établissement scolaire, il y a aussi toujours un(e) conseiller/ère psychosocial(e) et un(e) psychologue à qui parler si l'enfant est triste ou ne se sent pas bien psychiquement. Toutes les personnes qui travaillent dans les services de santé scolaire ont un devoir de confidentialité. Cela signifie qu'elles ne peuvent communiquer à personne des informations concernant l'enfant à moins que celui-ci n'ait donné son accord. Sauf si le personnel des services de santé scolaire apprend ou soupçonne qu'un enfant est en danger.

Exercer une influence à l'école

Dans les écoles suédoises, on parle beaucoup de démocratie. L'un des objectifs de l'école est que les élèves grandissent pour devenir des adultes impliqué(e)s et responsables de la société. Les élèves doivent apprendre à vivre dans une démocratie et connaître leurs droits et obligations. Dans le cadre de l'enseignement dispensé dans l'école suédoise, on donne donc souvent aux élèves des tâches pour mettre en pratique ce que la démocratie signifie.

Aujourd'hui, l'école suédoise est une école où les élèves apprennent à penser de manière indépendante et ont la possibilité d'avoir une influence sur l'enseignement qui leur est dispensé. L'enseignant(e) reste en charge du groupe mais le contact entre l'élève et l'enseignant(e) est plus égalitaire.

L'école suédoise a un noyau de valeurs qui se basent sur la Déclaration universelle des droits de l'homme des Nations Unies. Un noyau de valeurs, c'est une base sur laquelle nous fondons les rapports que nous avons les uns avec les autres, en tant qu'enfants, jeunes et adultes. Cela signifie que, dans les écoles suédoises, personne n'est autorisé à punir, à maltraiter, ni à user de violence sur qui que ce soit. Tous les enfants doivent avoir les mêmes possibilités.

Il ne suffit pas que l'école enseigne la démocratie. Elle doit la mettre en pratique et l'enseignement doit être dispensé de manière démocratique. Les élèves doivent être incité(e)s à participer à la planification et à l'évaluation de l'enseignement quotidien et être autorisé(e)s à choisir des cours, des matières, des thèmes et des activités. C'est de cette façon que les élèves s'entraînent à participer et à exercer une influence sur les choses qui les concernent.

Les étudiants ont le droit d'exercer une influence sur leur éducation et sur leur environnement de travail. Sentir que l'on a de l'influence et la capacité d'avoir un impact augmente le désir d'apprendre et de prendre ses responsabilités.

Il y a différentes façons d'exercer une influence au sein d'un établissement scolaire. Les réunions de classe et les conseils de classe sont deux moyens pour les élèves d'avoir une influence dans leur propre classe. Dans la plupart des établissements, il existe également des conseils d'élèves qui peuvent avoir un impact sur l'ensemble de l'école. Les conseils d'élèves regroupent des élèves de différentes classes et de différentes années. Les conseils d'élèves travaillent sur des questions qui concernent souvent tous les élèves de l'école, comme par exemple le règlement intérieur de l'école, l'emplacement des garages à vélos ou les questions d'emploi du temps.

Coopération entre les parents et l'école

En Suède, on attend des parents qu'ils participent au travail scolaire de leurs enfants. Les parents, les enseignant(e)s et les élèves doivent travailler ensemble pour faire en sorte que ces derniers tirent le maximum de profit de leur scolarité. Le personnel de l'école souhaite que les parents soient actifs dans la vie de leurs enfants et qu'ils sachent et comprennent ce que ceux-ci font à l'école.

En tant que parent, vous serez donc invité(e) à des entretiens d'évaluation. Au cours de ces entretiens, l'élève et l'enseignant(e) parlent de la situation dans les différentes matières et des objectifs de développement que l'enfant doit avoir pour le prochain semestre. Il est peut-être judicieux, en ce qui vous concerne, en tant que parent, de réfléchir à l'avance aux questions que vous souhaiteriez poser à l'enseignant(e) au cours de cet entretien. Si vous avez une langue maternelle autre que le suédois, vous avez droit à un(e) interprète pour vous aider pendant l'entretien.

Vous serez aussi invité(e) à des réunions de parents. Lors des réunions de parents, l'enseignant(e) et parfois le recteur/la rectrice expliquent comment travaille l'établissement, à quoi ressemblent les horaires, comment ça se passe dans la classe, quelles sont les valeurs de l'école et bien plus encore.

Vous aurez peut-être également l'occasion de vous impliquer dans la vie de la classe, par exemple en aidant lors d'une fête ou d'un voyage. Cela est toujours très apprécié par l'école et contribue à une meilleure compréhension de la vie de l'école par toute la famille.

De nombreuses écoles et écoles maternelles communiquent avec les élèves et les parents par courriel et par différentes applications. Il sera beaucoup plus facile pour vous, en tant que parent, d'accéder aux informations de l'école si vous avez un ordinateur ou un smartphone et une adresse électronique.

En tant que parent, vous pouvez toujours communiquer avec l'enseignant, le directeur ou l'équipe de santé scolaire, poser des questions ou parler de sujets qui touchent votre enfant.

Si vous avez des commentaires à faire ou si vous n'êtes pas satisfait(e) de quelque chose à l'école

Si vous avez un avis à donner sur l'école ou si vous n'êtes pas satisfait(e) de quelque chose qui concerne la scolarité de votre enfant, vous devez contacter un(e) enseignant(e) ou le recteur/la rectrice. Si vous estimez que l'enseignant(e) ou le recteur/la rectrice ne vous écoute pas, vous pouvez prendre contact avec l'organisme commettant de l'école. S'il s'agit d'une école publique, c'est la commune dans laquelle vous vivez qui est l'organisme commettant. Si l'école ne dépend pas de la commune, c'est le conseil d'administration de l'école qui est l'organisme commettant. Si vous estimez que vos commentaires ne sont toujours pas pris au sérieux, vous pouvez faire un signalement à l'Inspection scolaire suédoise (Skolinspektionen). Skolinspektionen est l'autorité de surveillance des écoles suédoises. Une autorité de surveillance est une autorité publique qui doit vérifier qu'une activité, par exemple une école, répond aux exigences qui lui sont imposées.

Déménager

Attention ! Si vous déménagez alors que vos enfants sont à l'école maternelle, à l'école, au collège ou au lycée, vous devrez peut-être inscrire votre enfant dans une nouvelle école. Contactez les services municipaux pour savoir comment ça marche dans votre commune.