Les enfants et la santé

Dernière mise à jour : le 5-10-2021

À propos de la Suède - Pour s’orienter dans la société suédoise.

Ce texte traite de la santé des enfants. Vous y trouverez des informations sur les services médicaux avec lesquels vous et votre enfant serez amenés à entrer en contact pendant l’enfance et l’adolescence de votre enfant. Vous saurez également qui contacter si votre enfant tombe malade ou a besoin d’une autre forme d’aide.

Un médecin est assis en conversation avec un enfant dans un cabinet médical.

Vous y trouverez des informations sur les troubles psychiques et sur les dangers que représentent les drogues et les jeux d’argent et vous verrez ce que vous pouvez faire si votre enfant a des problèmes de dépendance.

  • Les enfants et la santé

    Tous les enfants ont le droit d’avoir la meilleure santé physique et mentale possible. Les enfants ont également le droit d’avoir accès aux meilleurs soins de santé possibles.

    Être en bonne santé, c’est ne pas avoir être de problèmes de santé et se sentir bien. L’État a le devoir de veiller à ce que toute la population suédoise puisse recevoir les soins dont elle a besoin. Les enfants doivent être protégés contre toute forme d’exploitation et d’abus.

La santé des enfants

La santé des enfants est importante. Tous les enfants ont droit à être nourris, à recevoir les soins dont ils ont besoin et à bénéficier de la meilleure santé possible.

En tant que parent, vous devez être attentif/ve et écouter les signaux que votre enfant vous envoie. Les enfants ont besoin d'amour et de soins, mais aussi d'une bonne alimentation et de sommeil. En tant que parent, vous devez toujours protéger votre enfant des dangers et contacter les services de santé si l'enfant a besoin de soins médicaux. Certains enfants ont besoin de médicaments ou d'équipements spécifiques, comme par exemple un fauteuil roulant ou un appareil auditif. Tous les enfants et les adolescents ont droit aux soins de santé en Suède. En tant que parent, vous devez adapter votre vie quotidienne aux besoins de votre enfant.

Centre de suivi de grossesse (BMM), Centre de suivi pédiatrique (BVC) et santé scolaire (elevhälsa)

La plupart des parents ont généralement des contacts étroits avec le Centre de suivi de grossesse (BMM) avant la naissance de l'enfant et, quand l'enfant est né, avec le Centre de suivi pédiatrique (BVC) jusqu'au début de l'école. Au BMM et au BVC travaillent des sages-femmes, des infirmières et des médecins. Les visites au BMM comme au BVC sont gratuites.

  • Centre de suivi de grossesse (Barnmorskemottagning ou BMM)

    Les futurs parents se rendent au BMM pendant la grossesse pour vérifier que l'enfant et la future maman se portent bien. Les deux parents sont les bienvenus lors de ces visites. Contactez un BMM lorsque vous savez que vous attendez un bébé.

    Au BMM, une sage-femme pèsera la femme enceinte, mesurera le ventre, parlera de ce qui touche à la grossesse et à l'accouchement et répondra aux questions que les parents peuvent avoir. Les BMM organisent souvent des rencontres avec d'autres futurs parents qui attendent leur premier enfant. Lors de ces rencontres, les parents peuvent obtenir des informations sur la grossesse, l'accouchement, l'allaitement et plus encore. Il est courant que les deux parents viennent ensemble au BMM et assistent tous les deux à ces réunions. Il est également courant que l'autre parent assiste à l'accouchement.

  • Centre de suivi pédiatrique (BVC)

    Le rôle des Centres de suivi pédiatrique est de surveiller la santé de l'enfant, sa croissance et son développement de la naissance jusqu'à l'entrée en cours préparatoire. Dans un BVC, les parents peuvent obtenir des conseils et du soutien sur la meilleure façon de prendre soin de leur enfant, par exemple en ce qui concerne l'allaitement, le sommeil et la maladie. Les parents doivent contacter le BVC eux-mêmes pour prendre rendez-vous la première fois. Le premier rendez-vous a souvent lieu à la maison. À cette occasion, l'infirmière vous parlera du rôle du BVC et examinera l'enfant pour s'assurer que tout va bien.

    Au BVC, l'enfant sera également examiné par un médecin. Le premier examen par un médecin du BVC a généralement lieu lorsque l'enfant a quatre semaines. L'infirmière du BVC vous invitera à venir passer plusieurs visites de contrôle jusqu'à ce que l'enfant entre en cours préparatoire.

    Parfois, les parents craignent que le personnel du BVC soit là pour juger s'ils sont ou non de bons parents. Mais ce n'est pas leur travail. Le BVC est là pour aider les nouveaux parents.

  • Les services de santé scolaire (elevhälsan)

    Lorsque l'enfant commence l'école en entrant en cours préparatoire, ce sont les services de santé scolaire qui prennent le relais du BVC et qui vont donc faire les examens de contrôles et les actes de prévention sanitaire prévus dans le cadre scolaire. Les services de santé scolaire se composent de médecins scolaires, d'infirmières scolaires, de psychologues et de conseillers/ères psychosociaux/ales.

    Tous les élèves ont droit à trois examens de santé pendant qu'ils sont à l'école primaire et au collège et un examen pendant le lycée. Lors d'un examen de santé, une infirmière scolaire parle de santé à l'enfant. L'enfant est pesé et mesuré et l'infirmière contrôle sa vue et son dos.

  • Questions pour la réflexion

    Pourquoi le BVC est-il important ?

    Que pouvez-vous dire à quelqu'un qui a peur que le personnel du BVC soit là pour juger s'ils sont de bons parents ou non ?

Le service d'adaptation des enfants

Le service d'adaptation des enfants reçoit les enfants et les jeunes avec des handicaps généralisés et permanents.

Le service d'adaptation peut apporter des conseils, de l'aide et des traitements ainsi que de prescrire et de tester les outils d'assistance.

Vaccination des enfants

La vaccination de leurs enfants est proposée à tous les parents. En Suède est appliqué un programme de vaccination contre onze maladies différentes : rotavirus, poliomyélite, coqueluche, diphtérie, tétanos, Haemophilus influenzae de type b (HIB), pneumocoque, virus du papillome humain (VPH), rougeole, oreillons et rubéole. En cas de besoin, la vaccination contre l'hépatite B et la tuberculose est également proposée. C'est l'infirmière du BVC ou des services de santé scolaire qui administre les vaccins. Les vaccins sont administrés pour donner aux enfants une protection contre les maladies et faire en sorte que les infections visées ne se propagent pas dans la société.

  • Questions pour la réflexion

    De fausses informations sur les risques de la vaccination sont parfois diffusées sur Internet. Avez-vous vu des exemples de fausses informations ?

    Quels conseils pouvez-vous donner à quelqu'un qui se demande s'il peut faire confiance à ces informations ?

Secret professionnel et droit à un(e) interprète

Tous les personnels du secteur de la santé sont tenus au secret professionnel. Cela signifie qu'ils ne sont pas autorisés à divulguer des informations sur un enfant sans que le parent/titulaire de l'autorité parentale ait donné son consentement. Cela s'applique également aux Centres de suivi de grossesse (BMM) et aux Centres de suivi pédiatrique (BVC).

Vous avez le droit de demander un(e) interprète. Vous devez informer à l'avance le service de santé concerné que vous avez besoin d'un(e) interprète. Les enfants ne doivent pas se faire les interprètes de leurs parents. Il n'est jamais souhaitable de se faire l'interprète de quelqu'un de sa famille. L'interprète est également tenu(e) au secret professionnel.

Un jeune en conversation avec un adulte dans un centre spécialisé pour les jeunes.
  • Questions pour la réflexion

    Que signifie être tenu(e) au secret professionnel pour les personnels des services de santé et l'interprète ?

    Pourquoi est-ce important ?

Si votre enfant tombe malade ou a besoin d'une autre forme d'aide ou de soutien

Si votre enfant tombe malade, vous devez en priorité appeler le service d'information médicale au 1177 ou votre centre de santé. Beaucoup d'informations sur les maladies et les problèmes physiques ou psychiques sont disponibles sur le site www.1177.se.

  • Les centres de santé

    Dans un centre de santé (vårdcentral), votre enfant peut obtenir l'aide dont il ou elle a besoin pour des maladies et des troubles courants. Si votre médecin estime que votre enfant a besoin de compétences spécialisées, il l'adressera à un médecin spécialiste, par exemple dans un centre hospitalier. Votre enfant et vous serez donc appelés plus tard chez un médecin spécialiste.

    En Suède, vous pouvez choisir le centre de santé que vous voulez pour votre enfant. Si vous ne faites pas de choix actif, votre enfant sera placé dans un centre de santé près de chez vous. La première fois que vous vous rendrez au centre de santé, on vous aidera à vous inscrire.

  • Hôpital pour enfants

    Dans les grandes villes, il peut y avoir des hôpitaux spéciaux pour les enfants et les adolescent(e)s. Dans les petites villes, il existe normalement un centre de santé spécialisé pour les enfants de 0 à 16 ans.

  • Centre médical pour enfants et adolescent(e)s (BUM)

    Les Centres médicaux pour enfants et adolescent(e)s (BUM) sont des centres de santé spécialisés pour les enfants et les adolescent(e)s jusqu'à 17 ans inclus. Pour se rendre dans un BUM, il est généralement nécessaire d'y avoir été adressé(e) par, par exemple, le BVC, les services de santé scolaire ou un autre service médical.

  • Assurance enfant

    La plupart des parents choisissent de prendre une assurance enfant pour leurs enfants. Une assurance enfant peut verser une indemnisation en cas, par exemple, de maladie, d'accident, d'invalidité et de diminution de la capacité de travail. La plupart des assurances enfants sont valables jusqu'à l'âge de 25 ans. Ce qui est couvert par une assurance enfant peut varier. Par conséquent, il est important de bien s'informer au sujet de l'assurance avant de signer.

  • Troubles psychiques et psychologiques

    Si votre enfant a besoin d'aide et de soutien pour un trouble psychique ou psychologique, contactez d'abord les services de santé scolaire ou un centre de santé. Votre enfant peut voir un(e) spécialiste si nécessaire. Si l'enfant a moins de six ans, vous pouvez contacter votre BVC pour y demander conseil. À partir de 13 ans, l'enfant peut prendre lui-même contact avec un centre spécialisé pour les jeunes (ungdomsmottagning).

    La notion de troubles psychiques et psychologiques inclut à la fois des problèmes psychiques relativement bénins et des symptômes plus graves.

    La dépression se manifeste de différentes manières selon l'âge. La dépression des enfants et des adolescent(e)s n'est pas toujours perceptible. Il est plus courant qu'elle se manifeste, par exemple, par de l'irritation ou des accès de colère.

  • Le centre spécialisé pour les jeunes (Ungdomsmottagningen)

    Les services spécialisés pour les jeunes s'adressent aux jeunes, de 12-13 ans jusqu'à 25 ans. Les consultations sont gratuites.

    Dans un centre spécialisé pour les jeunes, l'aide disponible peut prendre la forme d'entretiens de soutien pour celles et ceux qui ne se sentent pas bien et qui ont besoin de parler à quelqu'un. On y traite aussi de questions relatives au corps, à la sexualité et à la contraception.

    Il existe un site appelé Youmo.se sur lequel on trouve des informations sur le corps, la sexualité et la santé disponibles en plusieurs langues. Le site Yuomo.se s'adresse aux jeunes âgés de 13 à 20 ans. Sur youmo.se, vous trouverez aussi les coordonnées de tous les services spécialisés pour les jeunes de Suède.

  • Service de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent (BUP)

    Le service de psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent(e) (BUP) s'occupe des enfants et des adolescent(e)s qui ont le plus besoin d'une aide ou de soins psychiatriques. Le BUP prend en charge les jeunes qui ont des problèmes psychiatriques jusqu'à ce qu'ils atteignent l'âge de 18 ans. Une fois l'âge de 18 ans atteint, s'ils ont toujours besoin d'un soutien psychologique, les jeunes doivent s'adresser à leur centre de santé ou aux services psychiatriques pour les adultes.

  • Questions pour la réflexion

    Où se trouve le centre de santé le plus proche de chez vous ?

    Quels sont les risques si les enfants qui ont besoin de soutien ne reçoivent pas le soutien et l'aide nécessaires ?

    Quels sont les risques si les parents ne veulent pas que l'enfant fasse l'objet d'un examen par le BUP ?

Soins dentaires

En Suède, les soins dentaires sont dispensés par des cliniques publiques et par des cabinets privés. Les cliniques publiques sont regroupées sous le nom Folktandvården. Vous choisissez si vous voulez vous faire soigner par Folktandvården ou par un cabinet privé.

Les soins dentaires sont gratuits jusqu'à l'année de ses 23 ans incluse. Mais à partir du 1er janvier de l'année où vous aurez 24 ans, vous devrez payer vous-même.

Pour les enfants et les jeunes qui sont demandeurs d'asile, les soins dentaires sont gratuits jusqu'à l'âge de 18 ans.

Tabac, alcool, drogues et jeux d'argent

Le tabac, les produits à base de nicotine, l'alcool et les stupéfiants sont des exemples de drogues. Les drogues sont des produits dangereux pour le corps qui impactent la santé. On peut, de plus, en devenir dépendant.

L'alcool, le tabac et les produits à base de nicotine sont légaux mais ne peuvent pas être achetés partout, ni par tout le monde. Les boissons alcoolisées sont vendues dans des magasins spéciaux appelés Systembolaget. Il faut avoir 20 ans pour acheter à Systembolaget. Il faut avoir 18 ans pour acheter des cigarettes, du « snus » (tabac à usage oral) et d'autres produits contenant de la nicotine. Ces limites d'âge ont pour objectif de protéger les enfants et les jeunes contre la consommation d'alcool, de tabac et de produits à base de nicotine.

En Suède, il est strictement interdit à quiconque d'utiliser, d'acheter, de vendre, d'importer, de fabriquer ou d'avoir des stupéfiants sur soi. Il existe différents types de stupéfiants, comme par exemple le cannabis, le qat (ou khat), l'héroïne, les amphétamines, la cocaïne et l'ecstasy. Les stupéfiants sont parfois appelés drogues.

Les jeux d'argent, tels que les billets de loterie, le bingo, les concours de pronostics, les jeux de casino et le poker, peuvent également créer une dépendance. Jouer de l'argent est illégal pour les moins de 18 ans.

Conseils aux parents et à tous les adultes

Il est courant que les jeunes soient attirés par les jeux d'argent, l'alcool et les stupéfiants et il n'est pas rare qu'ils aient envie d'essayer. Il est donc important que vous, en tant que parent ou seulement en tant qu'adulte, parliez des risques et des conséquences que cela peut avoir de prendre des drogues et de jouer pour de l'argent. Parlez des règles et des lois qui s'appliquent en Suède.

Vous trouverez ici gratuitement du soutien et de l'aide

Les jeunes qui ont des problèmes avec le jeu, l'alcool ou les stupéfiants ont besoin d'aide. Si, en tant que parent, vous vous inquiétez pour votre enfant et si vous ne savez pas ce que vous pouvez faire, il existe du soutien et de l'aide.

Il existe des centres d'appel spécialisés que vous pouvez appeler pour demander des conseils.

Sluta Röka-linjen (pour arrêter de fumer) : 020-84 00 00

Alkohollinjen (pour l'alcool) : 020-84 44 48

Droghjälpen (pour les stupéfiants) : 020 – 91 91 91

Stödlinjen (pour la dépendance aux jeux d'argent) : 020-81 91 00

Ces numéros de téléphone peuvent être appelés tant par les parents ou par les proches que par les jeunes eux-mêmes. L'appelant peut rester anonyme. Rester anonyme signifie que vous n'avez pas à dire qui vous êtes. La personne à qui vous parlez ne doit pas essayer de savoir qui vous êtes.

Si vous voulez de l'aide et du soutien, vous pouvez également appeler le 1177 Vårdguiden. Des professionnels de santé pourront vous guider et vous donner plus d'informations. Vous pourrez aussi trouver vous-même des informations sur le site 1177 Vårdguiden.

La Fédération centrale pour l'information sur l'alcool et les drogues a un site appelé « Drugsmart ». Ce site s'adresse à la fois aux jeunes et aux parents qui sont inquiets pour leurs enfants. Le site contient des informations sur l'alcool, les stupéfiants, le dopage et le tabac. Vous pouvez également poser par courriel vos questions à propos de jeunes âgés de 13 à 19 ans. Les jeunes comme les parents peuvent poser leurs questions.

Dans certaines communes, il existe ce qu'on appelle des centres Maria (Mariamottagning). Ce sont des centres spécialisés dans les problèmes d'alcool et de stupéfiants chez les jeunes. Vous trouverez aussi des informations sur le tabac, l'alcool et les stupéfiants sur umo.se.