Le système scolaire suédois

Dernière mise à jour : le 5-10-2021

À propos de la Suède - Pour s’orienter dans la société suédoise.

Ce texte traite du système scolaire suédois. Vous apprendrez comment fait l'école pour que les élèves qui viennent d’arriver puissent commencer leur scolarité au niveau qui convient. Il sera également question de scolarité obligatoire et de coopération entre établissements scolaires et parents d’élèves.

Le texte traite aussi de ce que l'école suédoise peut proposer si un élève a besoin de soutien supplémentaire. Vous trouverez également des informations sur l'enseignement secondaire de deuxième cycle (le lycée) et sur l’enseignement supérieur.

  • Le droit à l’éducation des enfants et des jeunes

    Tous les enfants ont le droit à l’éducation. L’école est obligatoire et gratuite pendant 10 ans.

    En Suède, l’école est obligatoire et gratuite pour tous les enfants à partir de l’année où l’enfant atteint l’âge de six ans. Les enfants ont aussi le droit d’aller à l’école maternelle à partir de l’âge d’un an.

Aller à l'école - un droit ET une obligation

C'est à la fois un droit et une obligation d'aller à l'école. En Suède, l'école est obligatoire à partir de l'année où l'enfant atteint l'âge de six ans jusqu'à ce qu'il ait achevé la dernière année de l'enseignement secondaire de premier cycle (collège) ou qu'il ait atteint l'âge de 18 ans.

La notion de scolarité obligatoire signifie que tous les enfants doivent aller à l'école, à moins qu'ils aient une raison valable de ne pas le faire. Les parents et l'établissement scolaire partagent la responsabilité de veiller à ce que les enfants soient à l'école. L'enseignement secondaire supérieur de deuxième cycle (le lycée) et le lycée spécialisé sont, par contre, des formes d'enseignement facultatives.

L'école maternelle, les neuf années d'école primaire et de collège (grundskola), l'enseignement adapté (grundsärskola), l'enseignement spécialisé (specialskola), l'enseignement secondaire supérieur de deuxième cycle (le lycée) et l'enseignement secondaire supérieur de deuxième cycle adapté sont gratuits.

La loi encadre les activités des établissements scolaires pour que ceux-ci fassent en sorte que tous les élèves puissent se développer de la meilleure façon. L'école doit tenir compte des différences de besoins des élèves. La Direction nationale de l'enseignement scolaire (Skolverket) est l'autorité chargée de veiller à ce que tous les enfants et élèves du système scolaire suédois reçoivent une éducation de bonne qualité dans un environnement sûr.

Cartographie des connaissances antérieures des élèves

Les connaissances des enfants qui arrivent en Suède entre 6 et 18 ans et qui sont allés à l'école dans un autre pays sont cartographiées par le personnel scolaire. Cela veut dire que l'on essaie de savoir ce que l'enfant sait déjà.

Cette cartographie tient compte de l'âge, des connaissances antérieures et de la situation personnelle de l'élève. Dans les deux mois qui suivent l'entrée de votre enfant dans le système scolaire suédois, le directeur de l'établissement doit décider à quel niveau et dans quelle classe votre enfant doit être placé. Cette cartographie est également utilisée pour la suite de la planification du parcours scolaire de votre enfant. Pour réaliser cette cartographie on fait appel à un(e) interprète ou à un(e) enseignant(e) qui parle la langue maternelle de l'enfant.

Les enfants qui vivent déjà en Suède lorsqu'ils commencent l'école ne font pas l'objet d'une cartographie. Ils commencent l'école comme les autres.

Si votre enfant a besoin d'un enseignement adapté ou spécialisé

Si le personnel de l'école a l'impression qu'une forme d'enseignement adapté ou spécialisé pourrait mieux convenir à un enfant, il est procédé à un examen approfondi pour savoir quelle forme d'enseignement serait la mieux appropriée. Votre enfant ne peut pas commencer dans l'enseignement adapté ou spécialisé avant que votre commune et l'Autorité scolaire de l'enseignement spécialisé l'aient décidé.

Classe d'introduction

Les enfants récemment arrivés en Suède commencent normalement dans ce qu'on appelle une classe d'introduction. Dans une classe d'introduction, les élèves suivent des cours de suédois ainsi qu'un enseignement dans différentes matières. Le but de cette phase d'introduction est de pouvoir intégrer une classe ordinaire dès que possible. Le contenu de l'enseignement peut être différent d'un élève à l'autre en fonction de l'âge, de la langue maternelle et des connaissances antérieures. Il existe des classes d'introduction dans de nombreuses communes en Suède.

C'est le directeur de l'établissement qui décide ou non de placer l'élève dans une classe d'introduction.

Cartographie des connaissances au lycée

Les connaissances des élèves nouvellement arrivés en Suède qui commencent dans un cours d'introduction à la langue suédoise dans le cadre du programme d'introduction du lycée font également l'objet d'une évaluation. Leur parcours scolaire, leurs connaissances en différentes matières et notamment en langues et ainsi que leurs éventuelles expériences professionnelles sont cartographiés.

Contactez votre commune

Votre commune est tenue d'offrir une place à l'école à vos enfants. Si vous avez un ou plusieurs enfants qui ont besoin d'une place à l'école maternelle, en cours préparatoire, à l'école primaire, au collège ou au lycée, que ce soit dans le cadre de l'enseignement adapté ou spécialisé ou non, vous devez prendre contact avec votre commune. La commune vous expliquera comment faire pour inscrire vos enfants.

Votre enfant doit se voir offrir une place à l'école maternelle dans les quatre mois qui suivent la date à laquelle vous avez pris contact avec la commune pour signaler que l'enfant avait besoin d'une place à l'école maternelle. Si vous choisissez une école maternelle qui ne dépend pas de la commune, vous devrez peut-être attendre plus de quatre mois pour obtenir une place.

Si votre enfant est âgé de 6 à 18 ans, il doit pouvoir commencer l'école primaire, le collège ou le lycée le plus tôt possible, que ce soit dans le cadre de l'enseignement adapté ou spécialisé ou non.

La garde d'enfants

Avant que les enfants ne soient en âge de commencer l'école, ils ont droit à être accueillis dans différentes structures. On parle en suédois de « barnomsorg » qui est un nom générique pour désigner les différentes formes d'activités éducatives réservées aux jeunes enfants. Parmi ces structures, il y a, par exemple, des écoles maternelles, des assistantes maternelles agréées (« nourrices ») et des centres d'activités parascolaires. Les enfants peuvent être accueillis dans ces structures pendant que les parents travaillent ou étudient.

Certaines de ces structures sont gérées par la municipalité et d'autres par des entreprises privées ou des associations.

École maternelle et accueil chez une assistante maternelle

La structure d'accueil la plus courante est l'école maternelle. Dans une école maternelle, le personnel a reçu une formation pédagogique. Comme toutes les écoles, les écoles maternelles doivent suivre un programme d'enseignement. Un programme d'enseignement décrit ce que les enfants doivent apprendre au cours de l'année.

Les assistantes maternelles (familjedaghem) offrent une autre forme d'accueil. Une assistante maternelle est une personne qui a reçu une formation à l'éducation et qui accueille les enfants chez elle, s'en occupe et organise pour eux des activités de niveau préscolaire comprenant des activités éducatives. Les enfants scolarisés peuvent être pris en charge par une assistante maternelle après l'école. L'assistante maternelle joue alors le rôle d'un centre d'activités parascolaires.

Les enfants âgés de un à cinq ans ont le droit d'aller à l'école maternelle ou d'être accueillis par une assistante maternelle avant d'entrer en cours préparatoire à l'âge de six ans. Si vous êtes demandeur d'emploi, votre enfant ou vos enfants ont droit à 15 heures de prise en charge par semaine. Si vous êtes en congé parental, les frères et sœurs plus âgés ont également droit à 15 heures de prise en charge par semaine.

Les parents sont importants pour que les structures d'accueil des enfants fonctionnent. Ce sont les parents qui connaissent le mieux leurs enfants. Lorsqu'un enfant va commencer à l'école maternelle ou chez une assistante maternelle, l'un des parents est présent avec lui jusqu'à ce que l'enfant se sente en sécurité dans la structure d'accueil. C'est ce qu'on appelle la phase d'introduction (inskolning). Elle dure généralement environ deux semaines. Dans les écoles maternelles et les centres parascolaires, le personnel invite généralement les parents à des entretiens d'évaluation. À cette occasion, le personnel vous raconte comment cela se passe à l'école maternelle, comment l'enfant s'y sent et comment il se développe. Les parents peuvent en retour dire comment ils pensent que cela fonctionne à l'école maternelle.

La Direction nationale de l’enseignement scolaire a produit un film sur le fonctionnement de l’école maternelle. Le film est en suédois. Il est sous-titré en suédois, arabe, anglais, français, farsi, russe, somali et ukrainien.

L'école

En Suède, les enfants vont à l'école à partir de l'année où l'enfant atteint l'âge de six ans jusqu'à ce qu'il ait achevé la dernière année de l'enseignement secondaire de premier cycle (collège) ou qu'il ait atteint l'âge de 18 ans. L'année scolaire commence en août et se termine en juin.

  • Cours préparatoire

    L'enfant commence en cours préparatoire l'année où il atteint l'âge de six ans. L'année de cours préparatoire a pour fonction de stimuler le développement et l'envie d'apprendre de l'enfant et de le préparer à l'école. L'enseignement comprend beaucoup d'activités centrées sur la créativité, l'exploration et le jeu. Aller en cours préparatoire est gratuit.

  • École primaire + Collège = « Grundskolan »

    Après une année de cours préparatoire commence l'école primaire. À l'école primaire et ensuite au collège, pendant les neuf années de « grundskolan », les élèves étudient de nombreuses matières différentes, telles que l'histoire, l'histoire des religions, les travaux domestiques, les travaux manuels, le sport, les mathématiques et les langues.

    Pour chaque année, il existe des descriptions de ce que les élèves doivent apprendre dans les différentes matières et des connaissances et compétences qu'ils doivent avoir acquises en fin d'année. Ces descriptions sont appelées programmes d'enseignement (kursplaner). Par exemple, pour que l'on considère que l'élève a acquis les compétences requises par le cours « Sport et santé » de 6ème année, il doit notamment être capable de nager 200 mètres, dont au moins 50 mètres sur le dos.

  • L’enseignement adapté et l’enseignement spécialisé

    Les enfants qui présentent des déficiences fonctionnelles ne peuvent pas toujours suivre l'enseignement de l'école ordinaire. Ils peuvent avoir besoin de suivre un enseignement adapté (grundsärskola) ou un enseignement spécialisé (specialskola). C'est-à-dire d'un enseignement qui correspond aux aptitudes et aux besoins de chaque élève.

  • L’école samie

    L'école samie offre aux enfants samis un enseignement avec une orientation samie. L'école samie a pour objectif de transmettre à ses élèves les normes, les valeurs, les traditions et le patrimoine culturel de la société samie et de leur apprendre à lire, à parler et à écrire le same. L'école samie équivaut aux 6 premières années de « grundskolan ». Il y a cinq écoles samies dans le nord de la Suède.

  • Centres parascolaires

    Les centres parascolaires sont des structures d'accueil ouvertes aux élèves avant et après la journée d'école quand leurs parents travaillent ou étudient. Les centres parascolaires sont réservés aux enfants scolarisés depuis le cours préparatoire jusqu'à l'âge de 13 ans. Ils sont généralement situés dans les locaux de l'école. Les centres parascolaires sont également ouverts pendant les vacances scolaires. Il est courant que les centres parascolaires (fritidshem) soient appelés « fritids » ou « fritis ».

    Toutes les communes sont tenues d'avoir des centres parascolaires pour les élèves qui sont en cours préparatoire, à l'école primaire, au collège, que ce soit dans le cadre de l'enseignement adapté ou non, ainsi que pour les élèves des écoles qui ne dépendent pas de la commune et qui n'ont pas leurs propres centres parascolaires.

    C'est par contre l'État qui a la responsabilité d'offrir des centres parascolaires aux enfants qui fréquentent les établissement d'enseignement spécialisés et les écoles samies.

  • La notation

    Dans le cadre de « grundskolan » (les 9 années d'école primaire et de collège), les élèves sont notés à partir du semestre d'automne de la 6ème année, mais le directeur d'un établissement peut décider que, dans son école, les élèves seront notés à partir de la 4ème année. À partir de là, les élèves recevront dans chaque matière une note semestrielle et ce jusqu'au semestre de printemps de la 9ème année, date à laquelle ils reçoivent leur relevé de note final.

    L'échelle de notation est A, B, C, D, E et F. On peut dire qu'elles correspondent respectivement aux mentions «Excellent», «Très Bien», «Bien», «Assez bien», «Satisfaisant» et «Insuffisant». A est donc la note la plus élevée et F signifie que l'élève n'a pas atteint les objectifs requis dans la matière.

  • Enseignement de la langue maternelle

    Les enfants dont la langue maternelle n'est pas le suédois peuvent avoir le droit d'étudier leur langue maternelle. C'est ce qu'on appelle l'enseignement de la langue maternelle. Pour pouvoir étudier sa langue maternelle, l'enfant doit avoir une connaissance de base de la langue et l'utiliser à la maison tous les jours.

  • Suédois deuxième langue

    Les enfants dont la langue maternelle n'est pas le suédois peuvent avoir le droit de suivre des cours de suédois deuxième langue. C'est un enseignement adapté de la langue suédoise.

Adaptations supplémentaires et soutien spécial

L'école est tenue d'adapter l'enseignement si un élève en a besoin. Voici quelques exemples d'adaptations supplémentaires :

  • aide à planifier la journée d'école
  • instructions particulièrement claires
  • matériel pédagogique adapté
  • un(e) enseignant(e) spécialisé(e) pour soutenir l'élève pendant un certain temps

Si des adaptations supplémentaires ne suffisent pas, un étudiant peut obtenir un soutien spécial. Il peut par exemple s'agir de :

  • contacts réguliers avec un(e) enseignant(e) spécialisé(e) pendant une longue période
  • placement dans un groupe d'enseignement spécial
  • l'aide d'une assistant personnel qui aide l'élève pendant la journée scolaire

Les enfants peuvent également recevoir une aide pratique dans leur langue maternelle ou dans une langue dans laquelle ils ont déjà été reçu un enseignement. L'aide pratique dans une autre langue que le suédois sert à tirer parti de ce que l'enfant sait déjà dans différentes matières.

Lycée et enseignement supérieur
  • Le lycée

    Lorsque les élèves sont en dernière année de « grundskolan », ils peuvent s'inscrire au lycée. En Suède, les études de niveau lycée sont facultatives. Tout y est gratuit. Les jeunes âgés de 16 à 20 ans peuvent accéder au lycée s'ils sortent de « grundskolan » avec des notes suffisantes. Presque tous les jeunes choisissent de poursuivre leurs études au lycée.

    On peut postuler à de nombreuses filières différentes. Dans une « grundskola » il y a généralement un(e) conseiller/ère d'orientation qui peut aider l'élève à faire son choix et donner des conseils.

    Que l'on choisisse une filière professionnelle ou une filière qui prépare à l'enseignement supérieur, il faut pouvoir montrer que l'on a obtenu au moins E dans un certain nombre de matières. Si cela est le cas, c'est-à-dire si l'élève a obtenu au moins E dans les matières requises, on dit que l'élève est admissible au lycée.

    Pour les élèves qui ne sont pas admissibles au lycée, il existe des programmes d'introduction. Les programmes d'introduction sont des programmes dont l'objectif est de donner aux élèves la possibilité d'intégrer une filière d'enseignement nationale ou d'obtenir un emploi.

    Le lycée peut conduire à différentes professions, par exemple dans l'industrie du bâtiment et des travaux publics, le secteur enfants et loisirs, les métiers d'artisan, les soins et la santé et bien plus encore. Un enseignement de niveau lycée peut également donner à l'élève les connaissances nécessaires pour pouvoir poursuivre ses études, par exemple dans une université ou une école professionnelle supérieure. Le système de notation au lycée est le même qu'à l'école primaire et au collège (grundskolan).

    Au lycée, les élèves ont également le droit d'étudier leur langue maternelle, de suivre des cours de suédois deuxième langue et de bénéficier d'adaptations supplémentaires et de soutien spécial.

  • L’enseignement adapté de niveau lycée

    L'enseignement adapté de niveau lycée s'adresse aux jeunes qui ne peuvent pas satisfaire aux exigences liées de connaissances qui sont celles du lycée en raison d'une déficience intellectuelle ou d'une lésion cérébrale.

    L'enseignement adapté de niveau lycée offre des programmes qui préparent les élèves à certaines professions. Il existe également des programmes qui préparent à poursuivre des études, par exemple dans le cadre de ce qui s'appelle une université populaire (folkhögskola).

    Il y a aussi des formations en apprentissage qui permettent aux élèves d'apprendre par la pratique. Cela signifie que certaines parties de la formation sont localisées sur un lieu de travail. Les élèves qui font un apprentissage dans le cadre de l'enseignement adapté de niveau lycée, le font sur un ou plusieurs lieux de travail pendant au moins la moitié de l'enseignement. Tous les programmes de l'enseignement adapté de niveau lycée sont d'une durée de quatre ans.

  • L’enseignement supérieur

    Pour ceux qui choisissent de poursuivre leurs études après le lycée, il existe plusieurs options : université populaire (folkhögskola), école professionnelle supérieure (yrkeshögskola), école supérieure (högskola), université (universitet) et formation professionnelle pour adultes (komvux). Ceux qui veulent compléter leurs études de niveau « grundskolan » ou de niveau lycée, peuvent le faire dans le cadre de la formation professionnelle pour adultes (komvux).

    Un(e) conseiller/ère d'orientation peut vous aider à évaluer le niveau des études que vous avez faites dans un autre pays.

  • Questions pour la réflexion

    Pourquoi est-il important que les jeunes puissent choisir eux-mêmes la filière dans laquelle ils souhaitent étudier au lycée ?