Le rôle de la Police dans la société

Dernière mise à jour : le 28-9-2021

À propos de la Suède - Pour s’orienter dans la société suédoise.

Ce texte traite de la police et de son rôle dans la société. Vous comprendrez comment elle travaille, comment vous pouvez rapporter un délit et comment vous pouvez lui donner des informations.

Vous verrez également ce qu’il faut faire si vous avez été victime d’un délit et quelles réactions on peut avoir lorsqu’on l’a été. Vous en saurez également plus sur ce qui se passe lors d’un procès.

  • Le droit à la vie, à la liberté et à la sécurité personnelle

    Tout le monde a droit à la vie, à la liberté et à la sécurité personnelle. Toute personne a le droit de vivre sa vie sans être exposée à la violence, à la criminalité et au harcèlement. Par exemple, aucun enfant ne devrait pas avoir à s’inquiéter de possibles violences familiales, aucune femme ne devrait avoir à subir des abus sexuels et aucune personne âgée ne devrait pas avoir peur d’être victime de vol ou de cambriolage.

    La société suédoise est une société sûre pour la plupart des gens. Mais pas toujours. Comme dans les autre pays, des délits et des crimes y sont commis. Mais personne ne doit avoir peur de signaler un crime ou un délit à la police. Et toute personne suspectée de délit ou de crime doit savoir que les tribunaux ont un niveau d’exigence élevé en matière de preuves pour condamner quelqu’un.

    La Police seule ne peut pas empêcher les actes criminels. Les particuliers, l’école, les lieux de travail, les clubs sportifs et les ami(e)s plus mûr(e)s doivent y contribuer.

La Police dans la société

La mission de la Police est d'aider et de protéger les gens contre les délinquants et les criminels. À la fois les gens qui habitent en Suède et ceux qui y sont en visite. Tout le monde a le droit de se sentir en sécurité partout en Suède. Tout le monde a le droit d'être en sécurité à la maison, dans la rue, à l'école, sur le lieu de travail et partout ailleurs. La Police a pour tâche de veiller à ce que tout le monde, en Suède, respecte la loi suédoise. La Police travaille avec les écoles, les municipalités, les entreprises, les associations, les services et les organes publics pour prévenir le crime et la délinquance et pour assurer la sécurité de la société.

La Police est l'autorité publique qui délivre les passeports et les cartes d'identité nationales des citoyens suédois. C'est aussi la Police qui décide d'accorder ou non différentes autorisations, par exemple l'autorisation d'organiser une manifestation sur la voie publique. Le "Riksdag" (le Parlement suédois) décide des lois et des règles qui encadrent le travail de la Police. La Police doit suivre ces lois et ces règles.

  • Questions pour la réflexion

    En Suède, la confiance de la population dans la Police est assez élevée. Pour quelles raisons à votre avis ?

    Quelle confiance en la Police a la population dans le(s) pays où vous avez vécu avant ?

Le travail de la Police

La Police est là pour que les gens se sentent en sécurité en Suède. La mission de la Police est d'aider et d'empêcher les crimes et les délits. Si un délit ou un crime est commis, la Police doit intervenir. En Suède, il y a à la fois des femmes et des hommes policiers. Femmes et hommes travaillent de la même façon.

C'est le travail de la Police d'enquêter sur les crimes et les délits qui sont commis et d'essayer de trouver les coupables. Pour ce faire, la Police doit parler aux personnes qui savent peut-être quelque chose sur ce qui s'est passé. Parfois, vous pouvez donc être amené(e) à coopérer avec la Police. Il peut s'agir de dire ce que vous avez vu et ce que vous savez de ce qui s'est passé. En Suède, on est tenu de témoigner dès l'âge de 15 ans. Cela signifie que vous avez l'obligation de rapporter à la Police ce que vous savez au sujet d'un crime ou d'un délit qui a été commis. La Police essaie également d'obtenir des informations par d'autres canaux.

La Police essaie toujours de résoudre les problèmes par le dialogue. Mais quelques fois elle doit utiliser la force. Elle a le droit de le faire. Il peut s'agir de protéger des gens d'un individu qui peut être dangereux. Il peut s'agir d'arrêter une personne soupçonnée d'un crime. La Police a également besoin de se protéger. La Police est la seule autorité qui a le droit de faire usage de la force en Suède. Mais elle ne doit pas faire usage de plus de force qu'il n'en faut pour résoudre le problème posé.

Les policiers sont équipés d'un spray au poivre, d'une matraque, d'un pistolet et d'un Taser. Écartez-vous toujours quand la Police vous le demande. N'essayez pas de vous interposer si, par exemple, la Police doit arrêter quelqu'un. Vous commettriez un délit. En Suède, essayer d'influencer le travail de la Police ou la décision d'une autorité publique en donnant de l'argent est un délit puni par la loi. Cela s'appelle de la corruption.

Il est interdit d'essayer soi-même de résoudre un délit ou un crime. Si vous êtes victime de violences, vous avez le droit de vous protéger. Vous n'avez pas le droit de vous venger d'un crime ou d'une offense que quelqu'un vous a faite. Au lieu de cela, contactez la Police. La Police enquêtera sur ce qui s'est passé. Puis un tribunal décidera si quelqu'un est coupable et à quelle peine cette personne doit être condamnée.

  • Le travail de la Police auprès des jeunes

    La Police travaille beaucoup pour empêcher les jeunes de basculer dans la délinquance. C'est pourquoi elle est essaie d'être très présente dans les lieux fréquentés par les jeunes et d'établir un dialogue avec eux. Des criminels utilisent parfois des jeunes, par exemple pour vendre de la drogue. La loi interdit de forcer une personne à commettre un délit ou un crime. La Police coopère avec les communes du pays et visite parfois les écoles afin que les enfants et les jeunes puissent rencontrer des policiers et en apprendre davantage sur le travail de la Police.

    En Suède, on est pénalement responsable à l'âge de 15 ans. Cela signifie qu'un jeune de 15 ans peut être condamné s'il a commis un crime ou un délit. Quand une personne est condamnée, la condamnation est inscrite dans ce qu'on appelle un casier judiciaire. Cela peut avoir des conséquences pour l'avenir d'un jeune. Avec un casier judiciaire, il peut être plus difficile de trouver un emploi ou de passer le permis de conduire. Il peut également être plus difficile d'obtenir un permis de séjour permanent ou la nationalité suédoise. En cas de crime grave, un étranger risque d'être expulsé de Suède à titre définitif, c'est-à-dire sans avoir jamais l'autorisation de revenir. Si un enfant de moins de 15 ans commet un crime ou un délit, ce sont les services sociaux qui décident ce qu'il doit advenir de l'enfant.

  • Signaler les délits et les crimes

    Il est important que vous contactiez la Police si vous êtes le témoin d'un délit ou d'un crime ou si quelqu'un vous fait quelque chose qui peut être qualifié de crime ou de délit. Tous les délits et les crimes doivent être signalés à la Police. Vous devez les signaler aussi vite que vous le pouvez. Vous avez droit à un(e) interprète lorsque vous êtes en contact avec la Police.

  • Informer la Police

    Vous pouvez également contacter la Police si vous vous inquiétez pour quelqu'un d'autre. Peut-être êtes vous inquiet(e) que quelqu'un fasse quelque chose qui peut être qualifié de crime ou de délit à une personne que vous connaissez. La Police a besoin d'aide pour empêcher que des crimes et des délits soient commis. Il est donc important que la Police reçoivent des informations. Contactez la Police si vous voyez quelque chose de suspect ou si vous savez que quelqu'un a des activités criminelles. Vous n'êtes pas obligé(e) de dire qui vous êtes quand vous appelez.

  • Contactez la Police

    Appelez le 114 14 si vous voulez signaler qu'un délit ou un crime a été commis. Il peut s'agir de violence, de vol ou de cambriolage. Il est important de le signaler le plus vite possible.
    Appelez le 112 s'il s'agit d'une urgence et si la Police doit venir tout de suite. Par exemple, si vous voyez quelqu'un être victime de violences.

  • Témoigner

    Pour qu'une personne soit déclarée soit déclaré coupable d'un crime ou d'un délit, il doit y avoir des preuves. Dire ce que vous avez vu peut aider la Police à trouver le ou la coupable. Les témoins sont importants lorsque le tribunal si une personne est coupable ou non.

  • Si vous avez été vous-même victime d’un acte délictueux ou criminel

    Si vous êtes la victime, la Police voudra vous parler. Vous allez devoir dire ce qui s'est passé et la Police vous posera des questions. On appelle cela une audition. Vous avez le droit d'avoir quelqu'un avec vous pendant cette audition. Parfois, il peut être suffisant de parler à un policier par téléphone.

    Vous avez droit à un(e) interprète pour que la Police et vous, vous compreniez et que vous puissiez dire les choses exactement comme vous voulez les dire. Vous avez également le droit de recevoir des soins si vous avez été blessé(e) et le droit de parler à quelqu'un de ce qui s'est passé. La Police vous dira comment vous pouvez vous faire aider. La Police veut vous aider et vous écouter. Vous n'avez pas à avoir peur, ni à vous inquiéter dans vos contacts avec la Police.

  • Procès et tribunal

    Une fois que la Police a enquêté sur ce qui s'est passé, un procureur décide s'il doit y avoir un procès devant le tribunal. Il revient au tribunal de décider si le suspect doit être condamné - et dans ce cas à quelle peine - ou s'il doit être acquitté. La décision du tribunal ne se fonde que sur la question de savoir si la Police a fait la preuve que le crime ou le délit a été commis et sur rien d'autre. Nous sommes tous égaux devant la loi.

    Si vous n'êtes pas satisfait(e) d'un jugement, vous pouvez faire appel. Les deux parties peuvent faire appel, la victime et la personne jugée coupable et condamnée. Le jugement précise comment vous pouvez faire appel et combien de temps vous avez. Le jugement écrit est envoyé à votre domicile après le procès. Vous pouvez également demander à votre défenseur ou, en tant que partie civile, à votre représentant(e) de vous transmettre le jugement. L'avocat de la défense, c'est la personne qui représente et défend quelqu'un qui est accusé d'un crime ou d'un délit.

  • Le représentant de la partie civile

    Le représentant de la partie civile est un(e) avocat(e) ou un (e) juriste qui assiste la victime pendant l'enquête et le procès. Le représentant de la partie civile peut défendre vos intérêts pendant le procès et vous aider à demander des dommages-intérêts. Les dommages-intérêts correspondent à l'indemnisation financière à laquelle vous pouvez avoir droit si vous avez été victime d'un crime ou d'un délit.

    Dans certains cas, vous avez toujours le droit d'être assisté(e) par un représentant de la partie civile, comme par exemple dans le cas de délits et crimes sexuels. Vous pouvez également avoir le droit d'être assisté(e) par un représentant de la partie civile dans le cas d'autres délits ou crimes graves, comme le vol avec violence et les coups et blessures. Si vous voulez être assisté(e) par un(e) représentant(e) de la partie civile, dites-le à la Police. C'est le tribunal de première instance qui décide si vous y avez droit ou non. Si c'est le cas, c'est gratuit. Si le tribunal estime que vous n'avez pas droit à l'assistance gratuite d'un représentant de la partie civile, mais si vous voulez quand même une aide juridique, vous pouvez prendre un(e) avocat(e) que vous payerez vous-même.

  • Réactions et sentiments de la victime

    Être victime d'un crime ou d'un délit peut susciter beaucoup de réactions. La victime peur ressasser ce qui s'est passé, penser à ce qu'elle a fait et à ce qu'elle n'a pas fait. Elle peut se sentir en colère, inquiète, triste ou effrayée. C'est naturel. Il est également naturel de ne ressentir aucun sentiment négatif. Personne ne peut vous dire que ce que vous ressentez est adéquat ou non. Mais il peut être important de parler à quelqu'un de ce que vous ressentez.

    Vous pouvez également vous sentir coupable. Mais un victime ne doit jamais se sentir coupable de ce qui s'est passé. Un crime ou un délit n'est jamais la faute de la victime. C'est toujours son auteur qui en est entièrement responsable.

  • Si vous avez besoin de parler à quelqu’un

    Si vous avez été victime d'un crime ou d'un délit et que vous voulez parler à quelqu'un, vous pouvez, par exemple, prendre contact avec l'Agence nationale suédoise pour les victimes d'actes criminels (Brottsoffermyndigheten) ou appeler la Ligne d'aide aux victimes (Brottsofferjouren). Cela concerne également celles et ceux qui sont témoins d'un crime ou d'un délit ainsi que leurs familles et leurs proches. Vous pouvez rester anonyme. Vous pouvez obtenir de l'aide dans plusieurs langues.

    Il existe d'autres d'organisations qui offrent un soutien et une assistance aux victimes de crimes et de délits. BRIS est spécialisé dans l'aide aux enfants. Kvinnofridslinjen (une ligne d'aide réservée aux femmes) s'adresse aux femmes victimes de menaces ou de violences.

    Vous pouvez également toujours demander à la Police comment vous pouvez entrer en contact avec une personne à qui parler de votre situation.

  • Questions pour la réflexion

    Saviez-vous qu'il existait un organisme spécial - l'Agence nationale suédoise pour les victimes d'actes criminels - dont la mission est de protéger les droits des victimes, attirer l'attention sur leurs besoins et défendre leurs intérêts ?

  • Entretien avec Pernilla, femme policière

    Une policière à côté d’une voiture de police avec des arbres en arrière-plan.

    Source : Police de Suède

    Pourquoi voulais-tu être policière ?

    C'est un métier où l'on rencontre des gens. Dans la police, on peut travailler sur des choses très différentes. Par exemple, on peut travailler avec la circulation ou avec les jeunes.

    C'est quoi un bon policier ?

    Un bon policier doit être gentil, capable de parler aux gens et vouloir aider ses concitoyens.

    Utilisez-vous d'autres langues que le suédois au travail ?

    L'anglais parfois. Si je parle à une personne qui ne comprend ni le suédois, ni l'anglais, j'ai besoin d'un(e) interprète.

    Qu'est-ce qui vous plaît dans votre travail de policière ?

    Aider les gens. Et aussi que chaque jour soit différent. J'aime bien ça.

    Y a-t-il quelque chose que vous n'aimez pas ?

    Je dois beaucoup écrire et ça prend du temps. Par exemple, après avoir interrogé une personne. Ce travail d'écriture fait que j'ai moins de temps dans la rue.

    Décrivez-nous une journée de travail.

    Nous travaillons toujours en binôme et nous partons faire un contrôle de la circulation, une intervention pour un vol dans un magasin, pour des violences et encore plein d'autres choses. Je travaille parfois de jour, parfois en soirée et parfois de nuit.

    Vous est-il déjà arrivé d'avoir eu peur au travail ?

    Peur, non. Mais stressée, oui. Si je sais que j'ai des criminels en face de moi.

    Qu'est ce que vous avez comme équipement quand vous travaillez ?

    Un pistolet, un spray au poivre, des menottes et un appareil de communication. Dans la voiture de police, j'ai des vêtements supplémentaires, un casque, de quoi écrire, de l'eau et un fruit.

    Que peut faire la Police pour aider les gens ?

    Nous aidons les gens tout le temps. En cas d'accident de la circulation, nous faisons en sorte que les voitures accidentées soient enlevées du lieu de l'accident. Si les passagers n'ont pas été blessés et si nous le pouvons, nous les aidons à quitter le lieu de l'accident et à retourner chez eux ou au travail.

    Avez-vous un souvenir particulier de votre travail de policière que vous voudriez partager ?

    Oui, un jour, on a reçu un appel à propos d'un cambriolage dans une maison. On était tout près, on est donc arrivés très vite. Les voleurs étaient toujours là et on a pu les arrêter. C'était bien.

    Qu'est-ce que vous diriez à quelqu'un qui pense à devenir policier ?

    Faites-le et vous pourrez aider les autres. C'est un métier passionnant où il y a un bon esprit d'équipe.

    Y a-t-il autre chose que vous voulez ajouter ?

    Appelez la Police. Nous voulons que les gens appellent, pour que nous puissions aller là où on a besoin de nous.