Immigrer en Suède

Dernière mise à jour : le 28-6-2021

À propos de la Suède - Pour s’orienter dans la société suédoise.

Ce texte traite de l’immigration en Suède. Vous apprendrez comment l’immigration en Suède a évolué au fil des ans et comment elle a impacté la Suède.

Illustration d’un globe terrestre avec des gens se déplaçant avec des valises.

On vous parlera également des différents types d’immigration, comme l’immigration de main-d’œuvre et l’immigration pour cause de demande d’asile.

Vous en apprendrez plus sur les lois et règlements qui ont aujourd’hui une influence sur la vie quotidienne de celles et de ceux qui, comme vous, sont venus en Suède et notamment sur les permis de travail, les permis de séjour et la nationalité suédoise.

  • Le droit de demander l’asile

    Tout le monde a le droit de demander l’asile et d’obtenir une protection contre les persécutions. Il peut y avoir de nombreuses raisons différentes pour demander l’asile et la protection dont on a besoin peut varier.

    La Suède a signé la Convention de Genève relative au statut des réfugiés. Elle implique que toute demande d’asile doit être traitée de la même manière. Toute personne qui reçoit une réponse positive à sa demande reçoit un permis de séjour en Suède et une protection contre l’expulsion vers son pays d’origine.

    Le nombre de personnes forcées de quitter leur foyer augmente dans le monde entier. En 2020, il y en avait plus de 80 millions. Cela représente 1% de la population mondiale.

Une brève histoire de l'immigration en Suède

Dans la seconde moitié du 19ème siècle, de nombreuses familles suédoises étaient pauvres. Beaucoup étaient agriculteurs et l'hiver était parfois long et froid. Il leur était difficile d'avoir assez à manger. À cette époque, 1,5 million de Suédois ont quitté la Suède. Beaucoup rêvaient d'une vie meilleure en Amérique et ont traversé l'Atlantique en bateau. À l'époque, la Suède était donc un pays d'émigration.

Aujourd'hui, beaucoup de gens traversent la Méditerranée en bateau et rêvent de venir en Europe et en Suède. Il y a aujourd'hui davantage de gens qui viennent s'installer ici que de personnes qui quittent la Suède. La Suède est aujourd'hui un pays d'immigration.

L'immigration en Suède a varié au fil du temps. Parfois, beaucoup d'immigrés sont arrivés en assez peu de temps. Beaucoup sont venus parce qu'ils devaient fuir leur pays d'origine. D'autres sont venus pour travailler.

À l'époque de la Seconde Guerre mondiale (1939-1945), beaucoup de gens sont venus se réfugier en Suède en provenance des pays nordiques, des pays baltes et de l'Europe de l'est. Dans les années 1950 et 1960, les entreprises suédoises avaient besoin de main-d'œuvre et beaucoup sont venus s'installer pour travailler. Une grande partie de cette main d'œuvre nouvelle venait d'Allemagne, de Grèce, de Yougoslavie, de Turquie et des pays nordiques. Cette immigration a grandement contribué à la bonne santé de l'économie suédoise de l'époque.

Carte illustrée de l’Europe avec des gens qui sont en route vers la Suède avec des valises.
  • Questions pour la réflexion

    Saviez-vous que la Suède avait été un pays d'émigration? Qu'en pensez-vous ?

    Comment croyez-vous que la Suède a fait pour encourager les gens à venir travailler ici ?

D'une immigration de main-d'œuvre à une immigration d'asile

Au cours des années 1970, l'économie suédoise a connu une crise et il n'y avait pas autant d'emplois. Moins de gens sont donc venus s'installer en Suède pour travailler. Mais l'immigration est restée importante à cause de la situation dans des pays comme le Chili et l'Iran. Beaucoup de chiliens et d'iraniens ont demandé l'asile en Suède. D'autres sont venus en Suède pour retrouver leurs familles.

En 1975, le Parlement suédois a décidé de nouvelles orientations politiques. Ces nouvelles orientations visaient à permettre aux immigrés de conserver leur langue et leur culture plus facilement. Les immigrés ont obtenu le droit d'avoir un interprète lorsqu'ils étaient en contact avec les autorités suédoises et à l'école, les enfants pouvaient apprendre leur langue d'origine. L'immigration a apporté de la diversité et contribué au développement de la société et de la culture suédoise.

Les années 1980 et 1990 ont été des années de guerre et de troubles dans plusieurs régions du monde. Beaucoup de ceux qui ont alors demandé l'asile en Suède venaient d'Iran, d'Irak, du Liban, de Syrie, de Turquie, de Somalie et de ce qui était à l'époque la Yougoslavie.

Aujourd'hui, la Suède compte 10,3 millions d'habitants. 2,6 millions d'entre eux sont nés à l'étranger ou ont au moins un de leurs parents qui est né à l'étranger. Cela signifie que 25 pour cent de la population suédoise a des origines étrangères.

Plus de mobilité et plus de contrôles

Depuis la fin des années 1980, les règles d'immigration en Suède ont été durcies. Le contrôle aux frontières du pays est devenu plus rigoureux et il est maintenant indispensable d'avoir des documents d'identité pour entrer en Suède..

La Suède est membre de l'Union européenne (UE). Cela signifie que les pays de l'UE décident ensemble de certaines questions en matière de migration, c'est-à-dire à la fois d'immigration et d'émigration.

Dans les années 1990, par exemple, les pays de l'UE ont décidé que les personnes qui souhaitaient demander l'asile dans un pays de l'UE devaient le faire dans le premier pays de l'UE où elles arrivaient. Cette règle s'appelle le règlement de Dublin.

  • Questions pour la réflexion

    Connaissez-vous le Règlement de Dublin ?

    Qu'en savez-vous plus précisément ?

    Quelles sont les conséquences de ces règles pour ceux qui veulent venir se réfugier dans l'UE ?

Dans les années 2000, la Suède a modifié les règles d'immigration pour travailler. Cela était nécessaire parce que les pays de l'UE s'étaient mis d'accord sur le fait qu'il devrait être plus facile de se déplacer entre les pays de l'Union. Et aussi, parce que la Suède avait décidé de faire en sorte qu'il soit plus facile pour les entreprises suédoises d'embaucher des personnes en dehors de l'UE.

En 2016, une nouvelle loi temporaire est entrée en vigueur qui a eu pour conséquence que beaucoup ont eu des permis de séjour temporaires au lieu de permis permanents.

  • Questions pour la réflexion

    Qu'est-ce que cela peut impliquer de n'avoir qu'un permis de séjour temporaire?

    Quelles parties de la vie sont affectées ?

Lois et règlements

En Suède, il existe une loi appelée Loi sur les étrangers. Elle contient des règles sur l'asile, les permis de séjour, les permis de travail et le regroupement familial.

Asile et permis de séjour

Dans certains pays, on n'a pas le droit d'avoir les opinions que l'on veut. On peut se retrouver en prison ou même se faire tuer parce qu'on a une certaine opinion politique. On peut également aller en prison ou se faire tuer, par exemple, si on a telle ou telle religion ou telle ou telle orientation sexuelle. Si vous vivez sous une menace de ce genre, vous pouvez demander une protection dans un autre pays. Cette protection s'appelle l'asile. Des gens du monde entier peuvent demander l'asile et obtenir un permis de séjour en Suède.

Il existe d'autres motifs qui permettent d'obtenir un permis de séjour. Par exemple, si c'est la guerre dans le pays où vous vivez, si vous voulez retrouver votre famille, étudier ou travailler.

Si votre demande d'asile est acceptée, cela signifie que vous avez obtenu un permis de séjour.

  • Un permis de séjour temporaire (TUT) signifie que vous pouvez rester en Suède pendant un certain temps.
  • Un permis de séjour permanent (PUT) signifie que vous pouvez vivre et travailler en Suède sans aucune limite de temps.

Des gens du monde entier demandent l'asile en Suède. Dans les années 2010, beaucoup ont demandé l'asile et beaucoup ont obtenu un permis de séjour. De 2010 à 2019, entre 95 000 et 150 000 permis de séjour ont été accordés chaque année. Parmi eux, entre 12 000 et 72 000 par an concernaient des demandes d'asile.

Permis de travail

Comme étranger, il est indispensable d'avoir un permis de travail pour avoir le droit de travailler en Suède. La demande de permis de travail se fait auprès de l'Office national suédois des migrations (en suédois, Migrationsverket).

Si votre demande d'asile a été rejetée, mais que vous avez travaillé pendant que vous étiez demandeur d'asile, vous pouvez déposer une demande de permis de travail au lieu d'une demande de permis de séjour.

Le regroupement familial

Si vous vivez en Suède, votre famille peut avoir le droit de s'installer en Suède pour vivre avec vous. C'est ce qu'on appelle le regroupement familial. Ceux qui peuvent en bénéficier sont le mari/la femme, le concubin/la concubine ou le ou la partenaire et les enfants de moins de 18 ans d'une personne qui vit en Suède.

Pour que votre famille ait le droit de venir s'installer avec vous en Suède, il faut :

  • Que vous ayez vous-même un permis de séjour permanent

ou

  • Si vous avez un permis de séjour temporaire, que l'on estime que vous avez de bonnes chances d'obtenir un permis de séjour permanent.

Pour pouvoir faire venir votre famille, vous serez peut-être aussi tenu a été adoptée e de montrer que vous pouvez subvenir à leurs besoins et que vous disposez d'un logement qui puisse accueillir toute la famille.

  • Questions pour la réflexion

    Le droit de vivre avec sa famille est un droit humain, mais il existe des exigences et des conditions à satisfaire pour que votre famille et vous puissiez vous réunir en Suède. Qu'en pensez-vous ?

La nationalité suédoise

Si vous souhaitez obtenir la nationalité suédoise, vous devez déposer une demande auprès de l'Office national suédois des migrations (Migrationsverket). Vous devez être âgé de 18 ans ou plus, avoir aujourd'hui un permis de séjour permanent et avoir eu un permis de séjour en Suède pendant un certain temps. Un mineur peut obtenir la nationalité suédoise s'il en fait la demande en même temps que l'un de ses parents. C'est Migrationsverket qui décide si vous pouvez ou non obtenir la nationalité suédoise.