Identité et culture

Dernière mise à jour : le 28-6-2021

À propos de la Suède - Pour s’orienter dans la société suédoise.

Ce texte traite de l’identité et de la culture. On y définit ce qu’est l’identité et explique comment l’identité d’une personne peut évoluer au cours de la vie. Vous aurez aussi l’occasion de réfléchir aux différentes identités qui sont les vôtres.

Ce texte parle aussi de ce que cela peut signifier de venir dans un nouveau pays et de vivre avec deux cultures et vous donnera l’occasion de réfléchir à ce que l’intégration signifie pour vous. Vous y lirez des informations sur les traditions et les fêtes qui sont célébrées dans le monde entier et en Suède.

  • Le droit à une identité

    Tout nouveau-né a droit à un nom, à une nationalité et à la protection de la loi. Tout au long de votre vie, il développera ses connaissances, son identité culturelle, ses convictions politiques, sa vision de la religion et son orientation sexuelle. Les personnes qui s’identifient à une minorité ont le droit, avec d’autres personnes ayant la même identité, de pratiquer leur propre religion, leur propre langue et leur propre culture.

    Toute personne a le droit de développer une identité. L’État ne peut pas donner de valeurs différentes à différentes identités, il n’a pas non plus le droit d’enregistrer votre identité.

Qui suis-je, qui êtes-vous et qui sommes-nous ?

Qui êtes vous ? Y avez-vous pensé ? Serez-vous la même personne dans dix ans ?

Ces questions, ainsi que ce texte, portent sur l’identité. L’identité, c’est qui nous sommes et comment nous nous voyons.

Lorsque des changements majeurs se produisent dans la vie, les questions d'identité deviennent souvent importantes. S'installer dans un autre pays est un grand changement et cela peut donner naissance à beaucoup de réflexions et de sentiments. Certain(e)s trouvent excitant et enrichissant de se confronter à de nouvelles habitudes et traditions. D'autres trouvent cela difficile et pénible. Les deux réactions sont normales. Cela peut prendre du temps de s'habituer à toutes les nouvelles choses que l'on découvre dans un nouveau pays.

Chacun et chacune se construit son identité tout au long de sa vie. Ce sont toutes les expériences que vous apportez avec vous en Suède qui ont construit votre identité jusqu'à maintenant. Mais, à partir de maintenant, elle sera aussi influencée par tout ce que vous allez vivre en Suède. Vous rencontrerez de nouvelles personnes, vous apprendrez une nouvelle langue et vous prendrez de nouvelles habitudes.

Tout ce qui vous arrive, tout ce que vous pensez, tous les gens que vous rencontrez et toutes les choses qui se produisent dans le monde, ont un impact sur la façon dont vous vous voyez. Les expériences que vous faites participent à la construction de votre identité. Votre identité est formée à la fois par vous-même et par ce qui se passe autour de vous.

  • Questions pour la réflexion

    Ce n'est que quelques réflexions sur la façon dont les identités peuvent se construire. Chacun peut avoir beaucoup d'identités différentes en même temps. Quelles sont les vôtres ?

Vivre avec deux cultures

Ariana vit en Suède depuis près de deux ans. Voici ce qu'elle dit au sujet des questions d'identité et de culture : « Dans le pays où je vivais auparavant, beaucoup de gens pensent qu'il n'est pas bon d'avoir plusieurs identités et cultures différentes et c'est ce que je croyais aussi. Mais maintenant, je pense que les gens peuvent avoir des identités multiples et des cultures doubles. Cela signifie beaucoup pour moi de penser comme ça. »

Pour certains, il est important de faire sien tout ce qu'on découvre dans son nouveau pays. Mais il est peut-être aussi important de garder vivantes des parts de son ancienne vie, de sa vie avant la Suède. Qu'est-ce qui est important pour vous ?

Communauté et ressemblances

L'identité est individuelle. Votre identité, c'est la vôtre et seulement la vôtre. Mais en même temps, c'est votre identité qui fait que vous vous sentez en connexion avec d'autres. C'est peut-être la religion qui fait que vous vous sentez en connexion avec d'autres. Vous avez la même foi, vous célébrez les mêmes fêtes et vous voyez le monde d'une manière similaire.

Si vous êtes de nationalité suédoise, américaine ou somalienne, vous ressentez probablement une connexion particulière avec d'autres personnes qui viennent du même pays que vous. Vous parlez la même langue, vous connaissez ses habitudes et ses traditions et vous maîtrisez les règles non écrites sur ce qu'on peut faire et ne pas faire dans différents contextes.

Notre identité se construit donc à travers l'appartenance à une communauté et les ressemblances que l'on retrouve chez les autres. Mais également par les différences. Par exemple, la différence entre être suédois, américain ou somalien ou la différence entre être une femme ou un homme.

Mais souvent, les ressemblances entre les gens sont en réalité plus grandes que les différences. Prenons l'exemple des fêtes religieuses. Dans toutes les religions, on célèbre des fêtes religieuses; ces fêtes sont différentes mais, en réalité, on les célèbre souvent à peu près de la même manière. On réunit la famille et les amis et on fait un bon repas.

Le passé et le présent

Il y a 150 ans, la Suède était une société agricole. Il était courant de faire la même chose que ses parents. La plupart des gens n'avaient que très peu l'occasion de voyager et de faire l'expérience d'autres lieux et d'autres cultures. Il n'était pas non plus très habituel de fréquenter des gens appartenant à d'autres classes sociales. Ses propres valeurs et sa façon de voir le monde étaient le résultat d'un cadre limité.

C'est très différent aujourd'hui, en Suède comme dans de nombreux autres pays. Les influences sont nombreuses, les possibilités aussi. Nous vivons dans une société mondiale et nous sommes constamment influencés par ce qui se passe ailleurs dans le monde.

La Suède a été un pays que beaucoup ont quitté pour avoir une vie meilleure. Maintenant, c'est le contraire, la Suède est un pays qui accueille des gens venant de différentes régions du monde. Cela nous met en contact avec d'autres cultures, d'autres traditions, d'autres modes de vie.

Traditions et jours de fête

Dans tous les pays du monde, les gens ont des jours de fête et suivent des traditions. C'est une occasion pour se réunir et célébrer ensemble quelque chose de spécial et d'important qui s'est passé il y a très longtemps. Beaucoup de fêtes et de traditions ont des origines religieuses. C'est également le cas en Suède qui est un pays chrétien depuis des centaines d'années. Aujourd'hui, en Suède, des gens célèbrent des fêtes et suivent des traditions qui ont leur origine dans différents pays et différentes religions. En arrivant dans un pays, on se trouve confronté à de nouvelles fêtes et à de nouvelles traditions.

Voici quelques exemples de fêtes suédoises.

En février et en mars, beaucoup de Suédois mangent des «semlor ». C'est une sorte de brioche avec de la pâte d'amande et de la crème fouettée. Cette tradition date de l'époque où les gens jeûnaient pendant le Carême. Avant le début du Carême, on mangeait des aliments gras pour se constituer des réserves. Jeûner, c'est ne pas manger pendant un certain temps, par exemple pour des raisons religieuses. Cela peut aussi impliquer d'autres choses.

Les fêtes de Pâques ont lieu en mars ou avril. On célèbre le souvenir de la mort et de la résurrection de Jésus. Pâques est une fête que la plupart des gens en Suède célèbrent en famille ou avec leurs amis. Il est de tradition de manger des œufs, de l'agneau, du saumon et du hareng pendant les fêtes de Pâques. Il est également courant de donner aux enfants des bonbons dans de gros œufs en carton. Avant Pâques, beaucoup d'enfants se déguisent. Ils vont frapper aux portes des maisons du voisinage pour souhaiter aux gens de joyeuses Pâques. Il est de tradition de les remercier en leur donnant des bonbons.

Norouz, c'est la fête du Nouvel An pour, par exemple, les Iraniens, les Kurdes et les Afghans. En Suède, Norouz est souvent appelé le Nouvel An persan ou kurde. Norouz est célébré les 20, 21 ou 22 mars, c'est-à-dire au moment de l'équinoxe de printemps. Avec Norouz, on accueille le printemps pendant 13 jours de fête, de bons repas et de joie. On allume également de petits feux de joie au-dessus desquels il faut sauter.

Le 30 avril, c'est la nuit de Valborg (valborgsmässoafton). C'est également une fête pour célébrer l'arrivée du printemps. On allume de grands feux et on se rassemble autour pour chanter des chansons sur le printemps.

Le 1er Mai est une fête durant laquelle on célèbre les travailleurs. De nombreux pays la célèbrent depuis le 19ème siècle. Le premier Mai est un jour férié. Ce jour-là il y a beaucoup de gens qui ne travaillent pas et les écoles sont fermées. Le 1er Mai, beaucoup de gens vont faire des démonstrations pour les droits des travailleurs.

Le jour de l’Ascension tombe 40 jours après Pâques. Il est célébré en mémoire du jour où, selon la tradition chrétienne, Jésus a quitté la terre après sa mort. Le jour de l’Ascension est un jour férié. La plupart des gens ne travaillent pas et de nombreux magasins sont fermés.

Le 6 juin est la date de la fête nationale suédoise, c'est un jour férié. Le jour de la fête nationale, certains portent des costumes traditionnels. Les costumes traditionnels sont différents selon les régions.

Midsommar (le milieu de l'été) est un moment important du calendrier suédois. La fête de Midsommarafton (la veille de Midsommar) est toujours célébrée un vendredi entre le 19 juin et le 25 juin. En Suède, le milieu de l'été a été célébré bien avant que la Suède ne devienne chrétienne. À cette occasion, on danse autour d'un mât de Midsommar. C'est un mât recouvert de feuilles et de guirlandes de fleurs. Beaucoup d'adultes et d'enfants se coiffent également de couronnes de fleurs. Pour Midsommar, on mange habituellement du hareng, du saumon, des pommes de terre nouvelles et des fraises.

Yom Kippour est une fête importante dans le judaïsme. On la célèbre en septembre ou en octobre en jeûnant, en priant, en participant à des célébrations religieuses et en demandant pardon à ses prochaines. Yom Kippour (Jour du Grand Pardon) tombe dix jours après le jour du nouvel an juif (Roch Hachana).

La Toussaint est célébrée le samedi entre le 31 octobre et le 6 novembre. C'est une fête chrétienne consacrée à la mémoire des défunts. Beaucoup de gens en Suède se rendent sur les tombes des parents et des amis morts pour allumer des bougies.

Le 13 décembre, c'est la Sainte Lucie. La Suède fête Sainte Lucie pour que la lumière revienne après l'hiver. Les enfants des écoles maternelles et des écoles chantent des chants traditionnels de la Sainte Lucie et de Noël.

Noël est une fête chrétienne pour commémorer la naissance de Jésus. Les familles se réunissent pour passer du temps ensemble, faire la cuisine, manger et échanger des cadeaux. En Suède, les cadeaux de Noël sont appelés « julklappar » et ils sont distribués la veille de Noël, c'est-à-dire le 24 décembre. Beaucoup de gens mettent un sapin dans leur salon et le décorent avec des guirlandes lumineuses ou scintillantes, des boules et une étoile.

Le Ramadan est le jeûne des musulmans. Il dure un mois. Pendant le Ramadan, beaucoup de musulmans adultes ne mangent pas, ne boivent pas, ne fument pas ou n'ont pas de relations sexuelles entre le lever et le coucher du soleil. Le Ramadan se termine par une grande fête appelée l'Aïd el-Fitr. Les femmes qui sont enceintes, qui ont leurs règles ou qui allaitent ne sont pas tenues de jeûner. Les malades et les personnes âgées non plus. Le Ramadan tombe à différents moments de l'année parce que le calendrier musulman est un calendrier lunaire.