La Suède – une démocratie et un État de droit

Dernière mise à jour : le 24-6-2021

À propos de la Suède - Pour s’orienter dans la société suédoise.

Ce texte traite de la démocratie et des principes de l’État de droit.

On y parle de la façon dont est structurée la démocratie suédoise. On y parle aussi de la constitution suédoise et des principes sur lesquels repose la démocratie suédoise, tels que le droit de vote, la liberté d’expression et la liberté de la presse.

Plusieurs mains levées de différentes couleurs de peau.

La Suède est une démocratie. Être une démocratie signifie faire en sorte que le peuple choisisse qui va faire des lois et gouverner le pays. Le peuple a beaucoup de pouvoir en Suède. Ce n'est pas le cas dans tous les pays. Connaissez-vous un pays où une seule personne concentre tous les pouvoirs ? C'était aussi le cas en Suède, quand le roi avait un pouvoir absolu.

La démocratie en Suède s'est développée pendant 100 ans. La démocratie est importante en Suède. C'est le peuple qui élit ses représentants. Les élus et les autorités doivent travailler pour le bien commun. S'ils ne le font pas, ils peuvent perdre leurs postes. Il est interdit aux élus et aux personnes assumant une fonction publique d'accepter de l'argent de quelqu'un qui veut les influencer et utiliser leur pouvoir pour obtenir des avantages pour lui-même ou pour un autre. C'est ce qu'on appelle la corruption. Un élu doit avoir pour objectif d'améliorer la situation de la population et pas d'améliorer sa situation personnelle.

Mais la démocratie, ce n'est pas seulement de la politique. La démocratie est un principe applicable dans les écoles, sur le lieu de travail et dans les associations. Cela ne signifie pas que ce sont les élèves qui décident à l'école, ni que les employé(e)s peuvent définir eux-mêmes les tâches qu'ils ont à exécuter. Mais si un enseignant, un manager ou qui que ce soit agit mal et vous traite, vous ou quelqu'un d'autre, d'une manière incorrecte, c'est l'application de principes démocratiques qui permettre d'y mettre fin.

  • Questions pour la réflexion

    Avez-vous été témoin de situations dans lesquelles des élu(e)s ou des représentant(e)s de la fonction publique ont mal agi et n'ont pas traité tout le monde de manière égalitaire ?

Les êtres humains parlent de démocratie depuis des milliers d'années. Il est difficile de se mettre d'accord sur ce qu'est la démocratie. Mais la plupart des gens s'accordent à dire qu'il s'agit de faire en sorte que les gens participent au processus de décision. Il s'agit aussi de la répartition du pouvoir entre l'État, le peuple et les élu(e)s et de faire en sorte que cette répartition soit juste, égalitaire et respectueuse du droit.

Le recueil des lois suédoises avec un marteau de président de tribunal posé dessus.

La constitution

La constitution d'un pays est le cadre juridique le plus élevé d'un pays et définit les règles du jeu fondamentales d'une société. Aucune autre loi ne peut être contraire aux principes définis dans la constitution. En Suède, la constitution se compose de quatre lois fondamentales :

  • la forme de gouvernement (qui définit les objectifs de l'État et ses règles d'organisation)
  • l'ordonnance sur la liberté de la presse (qui protège la liberté de publier)
  • la loi fondamentale sur la liberté d'expression (qui protège le droit de parler et d'exprimer son opinion)
  • l'ordonnance sur l'ordre de succession (qui définit les règles de transmission du trône)

Les lois fondamentales ont pour objectif de protéger la démocratie et sont donc plus difficiles à modifier que les autres lois. Voici quelques exemples de la façon dont la démocratie est protégée en Suède :

Liberté d'expression

La liberté d'expression signifie que :

  • Tout le monde peut se faire sa propre opinion
  • Tout le monde doit pouvoir partager et recevoir des informations
  • Avoir le droit de diffuser une opinion

La liberté d'expression signifie également que tout le monde doit pouvoir parler sans être surveillé, ni réduit au silence. Vous devez pouvoir suivre les nouvelles qui concernent votre pays et votre ville natale. Vous devez pouvoir être membre d'une association et vous devez pouvoir manifester. Vous devez également pouvoir parler de vos opinions et écrire aux élus.

Réduire la valeur d'autres personnes, de groupes ou de parties de la population est un délit puni par la loi. On appelle ce genre de délit des crimes de haine. L'incitation à la haine raciale est une forme de crime de haine. Tous les messages qui véhiculent des discours de haine sont interdits. Par exemple, on n'a pas le droit de dire quelque chose qui porte atteinte à la dignité d'un groupe ethnique particulier.

On n'a pas non plus le droit de dire quelque chose qui soit une menace pour la sécurité en Suède, ni d'encourager quiconque à faire quelque chose d'illégal. Celui ou celle qui le fait peut être puni(e) par la loi.

Un jeune homme parle devant un public sur une place.

Le droit de vote

Le droit de vote implique que :

  • Tout le monde peut voter aux élections générales et régulières
  • Tous les votes comptent et ont la même valeur
  • Un(e) élu(e) qui a perdu une élection doit remettre le pouvoir à celui ou celle qui l'a gagnée

Toute personne de plus de 18 ans a le droit de voter lorsque des élections politiques sont organisées en Suède. C'est le résultat des élections qui décide quels partis politiques vont gouverner le pays. Votre voix vaut autant que celle de n'importe qui. Le vote est secret. Cela signifie que vous n'avez jamais à dire à personne comment vous avez voté. Vous avez également le droit de ne pas voter.

Le principe de légalité

Le principe de légalité signifie que :

  • Les actes des élu(e)s et des autorités publiques sont encadrées par des lois
  • La corruption est interdite
  • On peut faire appel devant les tribunaux de toute décision que l'on estime incorrecte

La Suède est un État de droit. Selon la Constitution suédoise, toutes les personnes qui habitent en Suède doivent être traitées sur la base du respect de leurs libertés et du fait que tou·tes sont égaux devant la loi. Les élu(e)s et les autorités publiques ne doivent pas traiter certaines personnes moins bien que les autres à cause de leur sexe, de leur couleur de peau, de leur culture, de leur religion, de leur langue, de leur âge, de leurs capacités fonctionnelles, de leur orientation sexuelle ou de leur transidentité. La violence et le harcèlement entre individus, que ce soit dans le cadre du travail, au sein de la famille ou ailleurs, sont interdits. Dans la plupart des cas, ces actes sont considérés comme des délits et sont punis par la loi.

L'égalité de traitement prévue par la loi signifie, entre autres, que :

  • Les lois sont les mêmes pour tout le monde. Que l'on soit riche ou pauvre, homme ou femme, malade ou en bonne santé ne doit pas changer la manière dont la loi doit être appliquée.
  • Tout le monde doit se conformer aux lois qui existent. Les élu(e)s, les policiers et tous ceux et toutes celles qui travaillent dans le cadre d'une autorité publique doivent aussi se conformer aux lois.
  • La police ne peut pas vous mettre en prison sans raison. Vous avez le droit de savoir pourquoi.
  • Si vous avez commis un délit ou si vous êtes accusé(e) d'en avoir commis un, vous avez le droit de demander à ce que cela fasse l'objet d'une enquête officielle. Vous avez également le droit d'avoir un avocat à vos côtés pour vous aider et vous défendre.

Liberté de la presse et liberté de publication

Les principes de liberté de la presse et de liberté de publication signifient que :

  • Les actes des élu(e)s et des autorités publiques doivent pouvoir être examinés
  • Les médias d'information ne sont sous le contrôle ni des élu(e)s, ni de l'État
  • La diffusion de fausses accusations et de rumeurs est réprimée

La liberté de la presse signifie que la radio, la télévision et les journaux sont autorisés à publier des nouvelles et des informations sans que personne ne doive les approuver à l'avance. Vous aussi, en tant que particulier, vous avez le droit d'imprimer et de diffuser des textes sans qu'ils aient besoin d'être examinés avant. C'est ce qu'on appelle la liberté de publication. Mais vous ne pouvez pas diffuser n'importe quoi. Vous pouvez être poursuivi si ce que vous diffusez porte atteinte à l'intégrité d'un groupe ethnique particulier., si c'est une menace à la sécurité en Suède ou si cela peut être considéré comme une incitation à faire quelque chose d'illégal.

  • Questions pour la réflexion

    Pensez-vous que les médias, comme par exemple la radio, la télévision et les journaux, peuvent influencer les élu(e)s ?

    Et les élu(e)s peuvent-ils ou elles influencer les médias ? Si oui, comment ?

Ces questions sont importantes pour une démocratie. Le peuple suédois a lutté pour que la Suède soit une démocratie.

Dans tous les pays, il y a des gens qui pensent que le peuple devrait avoir moins de pouvoir et qui veulent pouvoir influencer les autres. Il y en a aussi en Suède. C'est pour cela qu'il est important de ne jamais cesser de défendre toutes les bonnes choses qui existent dans une démocratie, les choses peuvent changer rapidement. Peut-être connaissez-vous un pays qui était une démocratie mais qui ne l'est plus ?

La démocratie se construit ensemble et vous en êtes un élément important. Vous pouvez devenir membre d'une association ou d'un parti politique et, avec d'autres, vous battre pour ce qui est important pour vous. Vous avez le droit d'organiser ou de participer à des réunions et des manifestations. Pour que la démocratie survive, nous devons tous nous engager. Pas seulement au moment des élections mais tout le temps.