Le système électoral suédois

Dernière mise à jour : le 20-8-2021

À propos de la Suède - Pour s’orienter dans la société suédoise.

Ce texte traite du système électoral suédois. C’est par les élections que la population suédoise peut exercer une influence sur la politique qui est menée en Suède.

Un bureau de vote avec une main qui met un bulletin de vote dans une boîte et une personne en arrière-plan dans un isoloir.

Nous détaillerons les différentes élections qui existent en Suède, nous verrons qui peut voter et comment on le fait. Vous apprendrez qui peut faire de la politique et qui gouverne la Suède aujourd’hui.

  • Le droit de participer à la vie politique et d’influencer la façon de gouverner le pays

    Toute personne a le droit de participer au gouvernement des affaires de son pays, directement ou indirectement, c’est-à-dire en élisant des représentants lors d’élections libres et équitables.

    Vous avez également le droit d’exercer votre liberté d’opinion et d’expression. Cela signifie que vous avez le droit de penser et de dire ce que vous voulez. Vous pouvez également communiquer vos pensées et vos idées aux autres, par exemple sur les réseaux sociaux. Mais vous n’avez pas le droit d’utiliser votre liberté d’expression pour diffuser des messages de haine et de diffamation, que ceux-ci visent une personne en particulier ou un groupe. Vous avez également le droit d’organiser et de participer à des réunions ou à des manifestations pacifiques et d’adhérer aux associations que vous voulez. Mais vous avez aussi le droit de ne pas participer à des réunions et à des manifestations ou de ne pas adhérer à une association.

Les élections sont organisées tous les quatre ans

En Suède, tous les citoyens sont invités à faire entendre leur voix. C'est la base de la démocratie. En Suède, il y a des élections tous les quatre ans. À cette occasion, chacun vote pour le parti qui, à son avis, propose la meilleure politique. Les partis pour qui nous votons sont ceux qui vont diriger la Suède en notre nom. Ce que nous, qui habitons ici, pensons a donc une grande influence sur la façon dont la Suède va fonctionner.

On peut voter pour différents partis. Les partis sont représentés par des politiciens. Les différents partis ont souvent des idées et des propositions différentes sur la façon de gouverner le pays. Ce sont, par exemple, les politiciens qui décident combien doit coûter un ticket de bus dans sa commune, combien d'impôts nous allons devoir payer et comment les écoles doivent fonctionner. La politique traite de questions qui nous touchent dans notre vie quotidienne.

Différentes élections

Il y a quatre élections politiques en Suède :

  • Les élections au conseil municipal
  • Les élections au conseil régional
  • Les élections au Riksdag
  • Les élections au Parlement européen

Les députés du Riksdag décident de questions qui touchent l'ensemble du pays. Les élus des régions et des communes décident de questions qui touchent la vie quotidienne des gens là où ils vivent. Les députés au Parlement européen décident de questions qui touchent tous les pays de l'UE.

Les partis politiques

Dans le cadre de chacune de ces élections, vous choisissez le parti pour lequel vous voulez voter. On peut parfois avoir le sentiment que de nombreux partis pensent la même chose. Par exemple, tous les partis veulent de meilleurs services de santé et de meilleures écoles. Mais ils peuvent avoir des idées différentes sur la façon d'améliorer les services de santé et les écoles. C'est en partie parce que les partis ont des idéologies différentes. Une idéologie est un cadre d'idées générales qui définit dans les grandes lignes ce à quoi la société devrait ressembler et comment elle devrait être gouvernée. Il existe de nombreuses idéologies différentes. Quelques idéologies classiques sont par exemple le conservatisme, le libéralisme, le socialisme et le communisme. Il y a aussi des idéologies plus récentes comme le féminisme et l'écologisme.

Un parti politique est un groupe de personnes qui choisissent de présenter des candidats aux élections politiques pour avoir de l'influence sur des questions qu'elles trouvent importantes. Les partis regroupent généralement des membres qui ont la plupart du temps des idées et des pensées similaires sur la direction dans laquelle dont ils veulent orienter le pays. Il n'existe cependant pas de critères particuliers qui définissent ce que doit être un parti . Par exemple, la Constitution suédoise ne donne pas de définition de ce qu'est un parti. La Constitution stipule seulement que les mandats (les places) en jeu au Riksdag doivent être répartis entre les partis qui ont inscrit des candidats aux élections.

Vous ne partagez peut-être pas exactement toutes les idées d'un seul et même parti. Vous devez alors peut-être choisir les questions que vous pensez être les plus importantes. Vous votez pour le parti qui, selon vous, a la politique la plus sage. Il est important pour la démocratie qu'il existe différents partis parce que c'est cela qui donne aux électeurs différentes options de vote.

En Suède, les partis politiques sont généralement placés sur une échelle allant de la gauche vers la droite. Cette échelle reflète, par exemple, le niveau des impôts que les partis estiment juste de demander aux gens de payer ou le rôle que l'État doit avoir dans la société. Il existe aussi des partis qui ne sont pas clairement de gauche ou de droite et dont on considère, par conséquent, qu'ils sont politiquement au centre.

L’aile est du « riksdag » avec le drapeau suédois et le drapeau de l’UE qui flottent au vent.

Photo: Melker Dahlstrand/Parlement suédois

La représentation proportionnelle

En Suède, les élections se font par ce qu'on appelle la représentation proportionnelle. Cela signifie qu'un parti qui obtient vingt pour cent des voix à une élection obtiendra environ vingt pour cent des sièges au Parlement. Il y a, au total, 349 sièges à attribuer au Riksdag.

Les partis qui obtiennent le plus de voix aux élections législatives obtiennent également le plus grand nombre de sièges au Riksdag. Il est courant que des partis se mettent d'accord pour obtenir une majorité et pouvoir ainsi faire passer leurs propositions.

Les petits partis ne peuvent pas entrer au Riksdag

Tous les partis ne peuvent pas être représentés au Riksdag. Pour avoir des représentants au parlement suédois, un parti doit obtenir au moins quatre pour cent des voix aux élections législatives. Cette règle existe pour qu'il soit plus facile de parvenir à un accord entre partis. Une coopération peut être plus difficile à mettre en place s'il y a trop de partis au Riksdag.

Pour les élections régionales et municipales, les règles sont un peu différentes. Il est plus facile pour les petits partis d'entrer dans un Conseil municipal ou régional.

Quels partis ont actuellement des élus au parlement suédois ?

Pout toute la durée de la législature actuelle, les partis suivants sont représentés au Riksdag.

Le pourcentage de voix obtenus par les différents partis aux élections législatives de 2018 est indiqué entre parenthèses.

  • Centerpartiet (C), c'est-à-dire le Parti du Centre - 31 sièges (8.61%)
  • Kristdemokraterna (KD), c'est-à-dire les Démocrates-chrétiens - 22 sièges (6.32%)
  • Liberalerna (L), c'est-à-dire les Libéraux - 20 sièges (5,49%)
  • Miljöpartiet (MP), c'est-à-dire le Parti écologiste - 16 sièges (4.41%)
  • Moderaterna (M), c'est-à-dire les Modérés - 70 sièges (19.84%)
  • Socialdemokraterna (S), c'est-à-dire les Sociaux-démocrates - 100 sièges (28,26%)
  • Sverigedemokraterna (SD), c'est-à-dire les Démocrates de Suède - 62 sièges (17.53%)
  • Vänsterpartiet (V), c'est-à-dire le Parti de gauche - 28 sièges (8.00%)

Si vous voulez en savoir plus sur les questions qui sont les plus importantes aux yeux des partis parlementaires suédois, reportez-vous au site de chaque parti.

Les logos et le nombre de députés respectifs des différents partis représentés au « riksdag ».

Les partis politiques représentés au parlement suédois et le nombre de leurs députés respectifs au « riksdag ». Source : Parlement suédois, datant du 14-06-2021.

Le référendum

Il arrive que les élus décident de consulter directement le peuple pour décider d'une question particulière. C'est ce qu'on appelle un référendum. Les référendums ne sont le plus souvent que consultatifs. Cela signifie que le parlement et le gouvernement ne sont pas obligés d'en suivre le résultat. Un référendum est un excellent moyen de savoir ce que les gens pensent. En 2003, il y a eu un référendum sur l'euro. Les Suédois ont voté sur la question de savoir si la Suède devait remplacer sa monnaie, la couronne suédoise (SEK) par l'euro (EUR). Le peuple suédois a voté non. Les politiciens ont respecté le résultat et la Suède a conservé la couronne suédoise.

Des référendums peuvent également être organisés au niveau d'une commune ou d'une région. C'est ce qu'on appelle un référendum local.

Qui peut voter ?

Vous pouvez voter aux élections législatives si vous êtes citoyen suédois et si vous avez atteint l'âge de 18 ans. Vous devez également être enregistré(e) comme étant domicilié(e) en Suède ou l'avoir été à un moment donné.

Vous pouvez voter aux élections municipales et régionales si vous avez au moins 18 ans et si vous êtes enregistré(e) comme étant domicilié(e) en Suède depuis au moins trois ans. Vous n'avez donc pas besoin d'avoir la nationalité suédoise pour voter aux élections municipales et régionales. Pour les citoyens d'un autre pays de l'UE, les Islandais et les Norvégiens, il n'est pas nécessaire d'être enregistré(e) comme étant domicilié(e) en Suède depuis au moins trois ans pour pouvoir voter aux élections municipales et régionales.

Vous pouvez voter pour le Parlement européen si vous avez atteint l'âge de 18 ans et si vous êtes citoyen(ne) d'un pays de l'UE à condition d'être enregistré(e) comme étant domicilié(e) en Suède.

  • Questions pour la réflexion

    Relisez le texte et demandez-vous quand vous aurez l'occasion de voter en Suède pour la première fois et à quel type d'élections vous pourrez alors participer.

Comment fait-on pour voter ?

Les élections ont lieu tous les quatre ans, le deuxième dimanche de septembre. Trois élections sont organisées en même temps. Les élections législatives (pour le Riksdag), les élections régionales et les élections municipales.

Si vous avez le droit de vote, une carte d'électeur vous sera envoyée à la maison avant l'élection. La carte d'électeur indique dans quel bureau de vote vous devez aller pour voter. Il peut, par exemple, s'agir d'une école située près de chez vous. Vous devrez présenter votre carte d'identité, votre passeport ou votre permis de conduire lorsque vous vous présenterez pour voter.

Au bureau de vote, vous trouverez les bulletins de vote des différents partis. Vous mettez le bulletin de vote dans une enveloppe. Il y a des bulletins de vote de trois couleurs différentes. Les jaunes sont utilisés pour les élections législatives. Les bleus pour les élections régionales. Les blancs pour les élections municipales. Si vous le souhaitez, vous pouvez voter pour un candidat en particulier. Dans ce cas, vous faites une croix devant le nom d'un candidat.

Vous n'avez pas à dire pour quel parti vous votez. Au bureau de vote, vous vous mettez derrière un panneau avant de glisser votre bulletin de vote dans l'enveloppe. Personne ne pourra savoir pour quel parti vous avez voté.

Vous pouvez également voter avant le jour de l'élection. C'est ce qu'on appelle voter par anticipation. Le vote anticipé commence 18 jours avant le jour de l'élection. On ouvre des locaux pour le vote par anticipation dans tout le pays.

  • Questions pour la réflexion

    Relisez le texte et demandez-vous comment se dérouleront les choses quand il sera temps pour vous de voter lors d'une élection en Suède. Que devrez-vous faire vous-même ?

Voter aux élections européennes

Le vote aux élections européennes se passe de la même manière que les élections législatives. Mais l'élection n'a lieu que tous les cinq ans. Les bulletins de vote ne sont que d'une couleur, ils sont blancs.

La participation aux élections

En votant aux élections, nous qui habitons en Suède, pouvons influencer la politique suédoise. C'est une façon de changer ce que nous trouvons injuste ou ce qui fonctionne mal. Lorsque les gens ne votent pas, c'est peut-être parce qu'ils ne font pas confiance aux politiciens. Cela peut aussi être un signe que la démocratie ne fonctionne pas bien.

En Suède, beaucoup de gens choisissent de voter. Aux élections législatives de 2018, 87 % des Suédois ont voté. C'est un taux de participation élevé par rapport à de nombreux autres pays.

Il y a des différences en Suède entre ceux qui votent et ceux qui ne votent pas. Le taux de participation est plus faible chez ceux qui gagnent moins, chez ceux dont le niveau scolaire est plus bas et chez ceux qui ne sont pas nés en Suède. Cela peut notamment être dû au fait que tous ne savent pas qu'ils ont le droit de voter ou qu'ils pensent que leur vote n'a pas d'importance.

Mais, dans une élection, chaque vote affecte le résultat. Aux dernières élections législatives, près d'un million de personnes n'ont pas voté. Cela signifie qu'il y a près d'un million de voix qui, ensemble, auraient pu avoir une influence sur l'évolution de la politique suédoise.

Qui peut être candidat à une élection politique ?

Pour candidat à une élection politique, il faut satisfaire aux mêmes conditions que celles qui s'appliquent à la question de savoir qui peut voter. Par exemple, si vous habitez en Suède depuis au moins trois ans, vous pouvez vous présenter aux élections municipales.

Vous pouvez également vous engager dans un parti politique sans avoir de mission représentative. En devenant membre d'un parti, vous pouvez avoir une influence sur la politique. Si vous n'aimez aucun des partis qui existent, vous pouvez vous engager dans un mouvement social ou une association. Vous pouvez écrire au courrier des lecteurs des journaux, appeler différentes émissions de radio ou même, pourquoi pas, créer votre propre parti politique.

Qui sont les représentants élus ?

Les candidats pour lesquels nous avons voté aux élections doivent représenter le peuple et la diversité des opinions qui existent. Certains groupes sont sous-représentés parmi les élus. Être sous-représenté signifie que la proportion de politiciens issus d'un certain milieu sociale est inférieure à celle de la population appartenant à ce même milieu.

Au parlement suédois, par exemple, il y a relativement peu de personnes âgées de plus de 65 ans, par rapport au nombre d'habitants de plus de 65 ans dans la population en Suède. Au Riksdag, il y a aussi relativement peu de députés nés à l'étranger si on compare au nombre de ceux qui, dans la population suédoise, ne sont pas nés en Suède.

En revanche, au parlement suédois, il y a presque autant de femmes que d’hommes. C’est assez rare au niveau international. Dans de nombreux pays, la politique est un monde d’hommes ou dominé par les hommes. Ce n’est pas le cas en Suède et pourtant, malgré une répartition équilibrée des responsabilités politiques entre les sexes, la Suède n’avait jamais eu de femme au poste de Premier Ministre. Avant que Magdalena Andersson ne devienne Première Ministre en 2021, tous ses prédécesseurs avaient été des hommes. En Suède, le poste de Premier Ministre existe depuis 1876.