Le pouvoir doit être partagé

Dernière mise à jour : le 20-8-2021

À propos de la Suède - Pour s’orienter dans la société suédoise.

Ce n’est pas seulement le Riksdag, le gouvernement et les représentants politiques qui ont le pouvoir en Suède. Il y a beaucoup d’autres personnes et beaucoup d’autres groupes qui peuvent influencer l’évolution de la société.

Le recueil des lois suédoises avec un marteau de président de tribunal posé dessus.

Le partage du pouvoir entre différentes personnes, groupes et intérêts est une clé de voûte dans une démocratie. Il est antidémocratique et dangereux que tout le pouvoir soit concentré chez une ou quelques personnes. C’est le principe même des dictatures.

Ce texte traite des médias, des entreprises, des tribunaux et de ce que l’on appelle la société civile en Suède. Vous verrez le rôle de chacun et comment ils peuvent influencer l’évolution de la société.

  • Le droit de participer à la vie politique et d’influencer la façon de gouverner le pays

    Toute personne a le droit de participer au gouvernement des affaires de son pays, directement ou indirectement, c’est-à-dire en élisant des représentants lors d’élections libres et équitables.

    Vous avez également le droit d’exercer votre liberté d’opinion et d’expression. Cela signifie que vous avez le droit de penser et de dire ce que vous voulez. Vous pouvez également communiquer vos pensées et vos idées aux autres, par exemple sur les réseaux sociaux. Mais vous n’avez pas le droit d’utiliser votre liberté d’expression pour diffuser des messages de haine et de diffamation, que ceux-ci visent une personne en particulier ou un groupe. Vous avez également le droit d’organiser et de participer à des réunions ou à des manifestations pacifiques et d’adhérer aux associations que vous voulez. Mais vous avez aussi le droit de ne pas participer à des réunions et à des manifestations ou de ne pas adhérer à une association.

Les médias

L'existence de médias libres est important dans une démocratie. Les médias diffusent des nouvelles, des connaissances et des informations qui touchent toutes les membres d'une société. Les médias sont aussi importants pour lancer un débat sur les questions de société. Les journalistes doivent pouvoir informer librement et investiguer sur les activités des décideurs politiques et de tous ceux qui exercent un pouvoir dans notre société. La radio, la télévision, les journaux et les médias sur Internet doivent pouvoir diffuser, écrire et publier ce qu'ils veulent sans que personne d'autre ne décide du contenu.

Dans certains pays, il n'y a pas de médias libres. Ceux qui sont au pouvoir décident de ce que les médias peuvent écrire ou diffuser. Les journalistes peuvent recevoir des menaces et être empêché(e)s de faire leur travail. Ceux qui ont le pouvoir peuvent alors le renforcer et accroître leur contrôle sur la population.

Le service public,qu'est-ce que c'est ?

En Suède, trois sociétés de médias ont un rôle spécial. Il s'agit de Sveriges Radio (SR), Sveriges Television (SVT) et Utbildningradion (UR). SR, SVT et UR sont ce que l'on appelle des sociétés du service public de la radio et de la télévision. Cela signifie que leur mission est de diffuser des informations et des programmes pour toutes les catégories de la population. Tout le monde en Suède peut regarder et écouter les programmes des sociétés du service public de la radio et de la télévision. On n'a pas besoin d'abonnement.

Les sociétés du service public de la radio et de la télévision sont indépendantes des intérêts politiques et des intérêts privés. Elles doivent témoigner de la situation de la société et des opinions des uns et des autres, sans prendre parti. Mais elles doivent défendre la démocratie et l'égalité. Elles ne sont pas autorisées à gagner de l'argent en diffusant leurs programmes. Elles sont financées par le versement d'une redevance payée avec les impôts.

Les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux sont utilisés par les gens du monde entier. Les réseaux sociaux sont un nom générique pour plusieurs sites et applications disponibles sur Internet. Sur les réseaux sociaux, les gens communiquent directement entre eux. Contrairement aux médias traditionnels comme la radio, la télévision et les journaux, n'importe qui peut créer du contenu sur les réseaux sociaux.

Par réseaux sociaux on entend par exemple les blogs, les forums Internet, Facebook, Instagram, Telegram, Twitter, WhatsApp et Youtube.

Les réseaux sociaux ont permis à plus de gens de s'exprimer en diffusant et en partageant des opinions et des informations différentes. Les réseaux sociaux impliquent aussi des défis. Les gens peuvent utiliser les réseaux sociaux pour diffuser de fausses informations, des rumeurs ou de la propagande. Des menaces et des messages de haine contre des personnalités publiques sont également diffusées sur les réseaux sociaux. Il est donc important d'être critique par rapport à la source des informations lorsqu'on utilise les réseaux sociaux.

Le marché

Les entreprises et les consommateurs ont également un impact sur la société. Ils font partie de ce que l'on appelle le marché. Les entreprises fabriquent et vendent des produits et des services dans toute la société. Les entreprises emploient également beaucoup de gens. L'économie suédoise est impactée par le marché. C'est par exemple la santé de l'économie suédoise qui détermine combien d'impôts reçoivent l'État, les régions et les communes. Le marché influe également sur le nombre de personnes qui ont un emploi et qui peuvent subvenir à leurs besoins sur la base de leur salaire.

Le système judiciaire

Par système judiciaire on entend généralement les autorités qui sont en charge de la sécurité juridique et de la sécurité judiciaire. Les tribunaux sont le fondement du système judiciaire. Le système judiciaire comprend également les autorités chargées de la prévention du crime et des enquêtes, telles que la police et l'Agence nationale suédoise pour les victimes d'actes criminels.

Les tribunaux suédois ont pour mission de rendre des jugements et de prendre des décisions dans le cadre des affaires qui leur sont confiées, c'est-à-dire de juger. Ils doivent être impartiaux et indépendants. Cela signifie que le Riksdag, le gouvernement, ni aucune autre autorité publique ou administration ne peut jamais dire à un tribunal comment il doit juger dans un cas particulier.

En Suède, il existe trois types de tribunaux : les tribunaux de droit commun, les tribunaux administratifs et les tribunaux spéciaux.

Les tribunaux de droit commun

Les tribunaux de première instance, les cours d'appel et la Cour suprême sont appelés tribunaux de droit commun. Ils s'occupent des affaires criminelles et civiles. Une affaire est dite criminelle quand une personne est soupçonnée d'avoir commis un crime ou un délit. Une affaire est dite civile lorsque deux parties ne sont pas d'accord et ne peuvent pas résoudre leur différend elles-mêmes. Les différends les plus courants concernent des questions d'argent et d'achat.

Le travail des tribunaux est donc d'estimer si une personne est ou non coupable du crime ou du délit qui lui est reproché et, si elle est jugée coupable, de décider la peine à laquelle elle doit être condamnée. Il existe différents types de peines. On peut, par exemple, être condamné(e) à une amende ou à une peine de prison. Une personne soupçonnée d'un crime ou d'un délit est présumée innocente jusqu'à ce que le procureur puisse prouver qu'elle est coupable.

La peine de mort n'existe pas en Suède. Le Riksdag a aboli la peine de mort en temps de paix en 1921 et la peine de mort en temps de guerre en 1973.

Les tribunaux administratifs

Les tribunaux administratifs de première instance, les cours administratives d'appel et la Cour administrative suprême sont appelés tribunaux administratifs. Les tribunaux administratifs règlent les litiges que des particuliers ou des entreprises peuvent avoir avec une autorité ou une administration publique. Par exemple, si vous n'êtes pas satisfait(e) d'une décision des services sociaux (socialtjänsten), de l'Agence suédoise de la sécurité sociale (Försäkringskassan) ou de l'Agence suédoise des impôts (Skatteverket), vous pouvez demander à un tribunal administratif d'examiner la question. Le tribunal des migrations est aussi un tribunal administratif.

Dans certaines communes, il existe un bureau des citoyens (Medborgarkontor) qui peut vous aider si vous avez besoin de plus d’information pour savoir comment faire pour interjeter appel d’une décision. 

Exemple : Anita a besoin d’aide pour faire appel d’une décision

Anita a 73 ans et elle a demandé une aide à domicile aux services sociaux de la commune où elle vit. Un agent des services sociaux a effectué une enquête pour savoir si Anita a besoin d’aide. Une fois l’enquête réalisée, l’agent envoie à Anita une lettre pour l’informer de la décision. Sa demande a été rejetée, elle ne va donc pas bénéficier d’une aide à domicile. Anita estime que ce n’est pas normal. Que peut-t-elle faire ? La lettre parle de la procédure d’appel, mais elle a du mal à comprendre. Elle appelle l’agent qui a l’obligation d’informer Anita de ce qu’elle doit faire si elle veut faire appel devant le tribunal administratif.

Les tribunaux spéciaux

Les tribunaux spéciaux sont des tribunaux spécialisés qui statuent sur les litiges dans différents domaines spéciaux. C'est le cas, par exemple, de la Cour du travail qui règle les différends entre employé(e)s et employeurs.

La société civile

Dans une démocratie, il est important que chacun(e) de nous qui habitons en Suède, s'implique et exerce une influence sur la société. La société civile est le cadre dans lequel vous avez la possibilité d'avoir un impact et de travailler sur les questions qui, selon vous, sont importantes. Vous pouvez vous mettre à plusieurs. La société civile n'est subordonnée ni à l'état, ni au marché.

Une société civile forte est importante dans une démocratie. C'est dans le cadre de la société civile que, par exemple, les gens peuvent influencer la politique, contrôler les actes de ceux qui sont au pouvoir et travailler à la défense des droits de l'homme.

De nombreuses organisations et groupes de la société civile sont des associations à but non lucratif. Beaucoup de gens travaillent bénévolement dans des associations à but non lucratif. Une association à but non lucratif peut être, par exemple, un club de football pour les enfants et les adolescents, un organisme qui aide des adultes qui ont commencé des études à faire leur travail scolaire ou un café où les étrangers nouvellement arrivés en Suède peuvent rencontrer des suédois pour y pratiquer la langue.

La constitution suédoise garantit la liberté d’association, ce qui est un pilier essentiel de la société démocratique. La liberté d'association signifie que toute personne a le droit de créer une association ou d'y adhérer. Un groupe de personnes partageant les mêmes intérêts ou la même histoire peut créer une société.

Si vous souhaitez devenir membre d'une association, en créer une ou demander une subvention pour votre association, vous pouvez contacter la municipalité. Dans les communes, il existe généralement un service des associations et des loisirs pour aider les associations.