Comment la Suède est gouvernée

Dernière mise à jour : le 20-8-2021

À propos de la Suède - Pour s’orienter dans la société suédoise.

Ce texte traite de la manière dont la Suède est gouvernée. La Suède est une société démocratique depuis une centaine d’années. Tous les quatre ans, le peuple choisit les partis qui le représenteront dans au parlement (Riksdag), dans les conseils régionaux et dans les conseils municipaux.

Vous apprendrez notamment comment le pouvoir est réparti en Suède. On parlera aussi des lois suédoises et du fonctionnement du Riksdag.

  • Le droit de participer à la vie politique et d’influencer la façon de gouverner le pays

    Toute personne a le droit de participer au gouvernement des affaires de son pays, directement ou indirectement, c’est-à-dire en élisant des représentants lors d’élections libres et équitables.

    Vous avez également le droit d’exercer votre liberté d’opinion et d’expression. Cela signifie que vous avez le droit de penser et de dire ce que vous voulez. Vous pouvez également communiquer vos pensées et vos idées aux autres, par exemple sur les réseaux sociaux. Mais vous n’avez pas le droit d’utiliser votre liberté d’expression pour diffuser des messages de haine et de diffamation, que ceux-ci visent une personne en particulier ou un groupe. Vous avez également le droit d’organiser et de participer à des réunions ou à des manifestations pacifiques et d’adhérer aux associations que vous voulez. Mais vous avez aussi le droit de ne pas participer à des réunions et à des manifestations ou de ne pas adhérer à une association.

Gouvernement par le peuple et système démocratique

La Suède est un pays où le pouvoir s'exerce de manière démocratique. Cela signifie que l'autorité publique émane du peuple. Nous qui vivons en Suède avons une influence sur la façon dont le pays fonctionne. Nous votons pour choisir nos représentants qui gouvernent la Suède pour nous. C'est ce qu'on appelle le gouvernement par le peuple.

Un des principes de base de la démocratie est que toutes les être humains sont égaux en valeur et en droits. Dans une démocratie, on doit pouvoir penser ce qu'on veut et exprimer ouvertement ses opinions en paroles ou par écrit. Il existe des lois qui protègent nos droits démocratiques.

La législation suédoise

Il existe de nombreuses lois en Suède. Ces lois nous disent ce que nous pouvons et ce que nous ne pouvons pas faire. Par exemple, le conducteur d'une voiture ne doit pas passer lorsque le feu est rouge. On n'a pas non plus le droit de voler les affaires de quelqu'un d'autre. Les lois disent aussi ce à quoi nous avons droit. Par exemple, les enfants ont le droit d'aller à l'école et les parents ont droit à une allocation parentale à l'occasion de l'arrivée d'un enfant dans la famille. Ces lois existent pour que nous puissions vivre ensemble et nous sentir en sécurité.

De temps à autre, de nouvelles lois sont adoptées. Les lois existantes peuvent également être modifiées. Par exemple, en 1979, une nouvelle loi a été adoptée en Suède qui interdit aux parents de battre leurs enfants. Avant, c'était permis. Un autre exemple est l'interdiction de fumer à l'intérieur d'un restaurant. C'est interdit depuis 2005.

Le recueil des lois suédoises avec un marteau de président de tribunal posé dessus.

La Constitution suédoise

Certaines lois sont plus importantes que les autres. On les appelle en Suède les lois fondamentales, elles forment la Constitution suédoise. Les lois fondamentales sont au-dessus des autres lois et sont difficiles à changer. Il y est notamment écrit que la Suède est une démocratie.

Il existe quatre lois fondamentales. Ces quatre lois sont la forme de gouvernement, l'ordonnance de succession, l'ordonnance sur la liberté de la presse et la loi fondamentale sur la liberté d'expression.

La forme de gouvernement

La loi fondamentale sur la forme de gouvernement précise les principes selon lesquels l'exercice du pouvoir est organisé en Suède. Il y est écrit que nous qui vivons en Suède participons au processus de prise de décision par le biais des représentants que nous élisons dans le cadre de différentes élections. La forme de gouvernement décrit également nos droits. Par exemple, il y est écrit que la peine de mort est interdite en Suède et que tout le monde à le droit de pratiquer la religion ou de se conformer à la foi de son choix. La loi fondamentale relative à la forme de gouvernement contient également des dispositions sur le fonctionnement du parlement et du gouvernement.

L'ordre de succession

La Suède est une monarchie, et le roi est chef d'État. L'ordre de succession précise les règles qui déterminent qui doit hériter du trône de Suède et devenir le nouveau roi ou la nouvelle reine. Le roi de Suède s'appelle Carl XVI Gustaf. Son premier enfant s'appelle Victoria. C'est elle qui, à l'avenir, deviendra reine.

L'ordonnance sur la liberté de la presse et la loi fondamentale sur la liberté d'expression

Nous tous qui vivons en Suède avons le droit de penser et de dire presque tout ce que nous voulons. Vous pouvez dire ce que vous pensez à la télévision et vous pouvez écrire ce que vous pensez sur Internet et dans le journal. Si vous avez, par exemple, un avis sur la politique en Suède, vous avez le droit de l'exprimer. C'est également le cas pour les journaux d'information. Ce sont eux qui décident eux-mêmes ce qu'ils veulent publier, pas les politiciens. Voici ce que disent l'ordonnance sur la liberté de la presse et la loi fondamentale sur la liberté d'expression.

  • L'ordonnance sur la liberté de la presse traite des questions relatives à ce que l'on est autorisé à écrire dans les journaux et dans les livres.
  • La loi fondamentale sur la liberté d'expression traite des questions relatives à ce que l'on est autorisé à dire, écrire et exprimer à la radio, à la télévision, dans un film et sur Internet.

Ces lois doivent aussi nous protéger contre la diffamation et les atteintes à la dignité ou à la vie privée. Cela signifie qu'il y a des exceptions à la liberté d'écrire et de dire ce que l'on veut. Diffuser publiquement des déclarations qui menacent ou dénigrent un groupe de personnes, pour des questions de race, de couleur, d'origine nationale ou ethnique, de croyance ou d'orientation sexuelle est, par exemple, considéré comme un délit. Dans la loi suédoise, cela s'appelle de l'incitation à la haine envers un groupe. Celui qui dit, par exemple, que tous les gens qui viennent de tel ou tel pays sont des criminels, peut être condamné pour incitation à la haine envers un groupe. Il peut également être interdit de répandre de fausses rumeurs ou d'atteindre à la dignité ou à la vie privée d'une autre personne.

  • Questions pour la réflexion

    Pourquoi pensez-vous que l'ordonnance sur la liberté de la presse et la loi fondamentale sur la liberté d'expression sont jugées si importantes qu'elles soient intégrées à la Constitutions suédoise ?

La Suède est une monarchie et a un roi

La Suède est une monarchie, elle l'est depuis plusieurs centaines d'années. Cela signifie que c'est une reine ou un roi qui est le chef d'État. La Suède a aujourd'hui un roi comme chef d'État, il s'appelle Carl XVI Gustaf. Il est roi depuis presque 50 ans.

Dans d'autres parties du monde, il existe des monarchies où la reine ou le roi a le pouvoir de décider dans la société. Le roi de Suède n'a aucun pouvoir politique. Ses fonctions ne sont que symboliques et représentatives. Le roi fait connaître et représente la Suède de différentes manières. Il fait, par exemple, des visites d'État et rencontre des dirigeants d'autres pays. Il rend également visite à diverses organisations et entreprises à travers la Suède.

En 1979, le Parlement suédois a décidé que, dorénavant, ce serait l'enfant aîné du roi ou de la reine qui deviendrait la prochaine reine ou le prochain roi. Dans le passé, c'était le plus souvent le fils le plus âgé qui devenait roi. Aujourd'hui, cela peut être une femme ou un homme. Un jour, la fille aînée du roi, la princesse héritière Victoria, deviendra donc reine et chef d'État en Suède.

Il y a trois niveaux de décision en Suède : l'État, les régions et les communes

Le pouvoir politique est réparti entre de nombreuses personnes en Suède. Ce sont nous, les citoyens, qui choisissons les gens qui accèdent aux responsabilités politiques en Suède. Nous le faisons en votant pour des candidats qui se présentent :

  • Au niveau local – pour les élections municipales
  • Au niveau régional — pour les élections régionales
  • Au niveau national – pour les élections au Riksdag
  • Au niveau de l'Union européenne – pour les élections au Parlement européen

Les représentants élus au Riksdag décident des questions qui touchent l'ensemble du pays. La Suède est également divisée en 21 régions et 290 communes. Les représentants élus dans les régions et les communes décident des questions qui touchent le quotidien là où nous vivons. Les élus du Parlement européen décident des questions qui touchent toute l'UE.

Le Riksdag décide des lois qui doivent s'appliquer en Suède

C'est le gouvernement qui dirige le pays au niveau national. Il le fait en veillant à ce que les décisions prises par le Riksdag soient mises en œuvre. Le gouvernement peut également proposer l'adoption de nouvelles lois ou la modification de lois existantes. Le Riksdag dit oui ou non aux propositions du gouvernement. Les décisions prises par le Riksdag s'appliquent dans tout le pays.

C'est aussi le Riksdag qui décide des recettes et des dépenses de l'État. L'argent de l'État est notamment utilisé pour financer les universités et les collèges, la police et les allocations familiales.

Le Riksdag et le gouvernement font partie de ce qu'on appelle l'État.

Les régions ont la responsabilité des services de santé

Il y a 21 régions en Suède. La tâche la plus importante des régions est de gérer l'ensemble des services de santé. Elles s'occupent des services de prévention, de soins médicaux et de soins dentaires. Elles sont également responsables des transports en commun (bus, tramway, métro).

Les régions sont dirigées par des représentants de partis politiques qui sont élus par nous, les citoyens, dans le cadre des élections régionales. Les décisions relatives à la gestion de la région sont prises par le Conseil régional.

L'école est de la responsabilité des communes

La Suède est également divisée en 290 communes. Il y a de grandes communes et de petites communes. La plus grande commune en terme de population est la commune de Stockholm. Près d'un million de personnes y habitent. La plus petite commune est la commune de Bjurholm. Il y habite moins de 3 000 personnes.

Les communes sont responsables de la plupart des services qui sont à votre disposition là où vous habitez. C'est la commune qui fait en sorte qu'il y ait de l'eau lorsque vous ouvrez le robinet à la maison et qu'il y ait des écoles pour les enfants. La commune veille également à ce que les personnes âgées et malades puissent obtenir l'aide dont elles ont besoin lorsqu'elles ne peuvent plus tout faire toutes seules.

Les communes sont dirigées par des élus que nous, les citoyen(ne)s, choisissons dans le cadre d’élections municipales. Les décisions relatives à la gestion de la commune sont prises par le Conseil municipal.

Les communes et les régions sont financées par les impôts

Les communes et les régions ont besoin d'argent pour pouvoir faire fonctionner leurs activités. C'est pour cela que nous payons des impôts. Les impôts représentent la majeure partie des recettes des régions et des communes. Leurs recettes se composent également de subventions de l'État et des contributions demandées aux usagers pour utiliser certains services.

Cet argent est utilisé pour les écoles, les hôpitaux, les routes et bien plus encore. Les personnes qui ont des revenus paient des impôts dans la commune où ils vivent.

Les communes et les régions décident elles-mêmes du niveau des impôts. Cela fait partie de ce que l'on appelle le principe d'autonomie de gestion.

L'Union européenne

L'Union européenne (UE) est une organisation qui regroupe 27 pays européens. Les pays qui font partie de l'UE coopèrent sur un certain nombre de questions, comme le commerce, l'environnement et l'agriculture. Ils travaillent aussi ensemble pour faire en sorte qu'il y ait la paix en Europe. De nombreux pays de l'UE utilisent la même monnaie. Il s'agit de l'euro.

La Suède est devenue membre de l'UE en 1995. Le Royaume-Uni était auparavant lui-aussi membre de l'UE, mais il l'a quittée en 2020. On a donné à la sortie de la Grande-Bretagne de l'UE le nom de Brexit.

L'UE décide des lois qui doivent s'appliquer dans toute l'UE. De nombreuses lois de l'UE ont facilité le commerce, les voyages et le travail au sein de l'UE.

La Commission européenne, le Parlement européen et le Conseil sont trois institutions importantes de l'Union européenne. Des représentants des États membres travaillent dans chacune de ces institutions. C'est la Commission européenne qui propose les lois qui doivent s'appliquer dans l'UE. Le Parlement européen et le Conseil des ministres discutent de ces propositions et donnent ou non leur accord. S'ils disent oui à une nouvelle loi, tous les pays de l'UE devront faire en sorte qu'elle soit appliquée.

La Suède a plusieurs députés au Parlement européen. Ils ont été élus par les Suédois. Ils participent aux décisions relatives au fonctionnement de l'UE.

  • Questions pour la réflexion

    Pouvez-vous trouver différents exemples de questions et de décisions politiques?

    Duquel de ces quatre niveaux de décision dépendent-elles ?