La santé, c’est quoi ?

Dernière mise à jour : le 28-10-2021

À propos de la Suède - Pour s’orienter dans la société suédoise.

Ce texte traite de la santé. Vous y trouverez des informations sur la santé physique et mentale et sur ce qui peut avoir une influence sur votre santé. Nous parlerons des effets nocifs de l’alcool, des drogues et du tabac et des effets positifs du sommeil, de l’exercice et d’une bonne alimentation.

Vous pourrez également en savoir plus sur le stress et les événements traumatisants et sur ce que vous pouvez faire pour être en améliorer votre état de santé.

  • Le droit à la santé et aux soins médicaux

    Tout le monde a le droit d’avoir la meilleure santé physique et mentale possible. Le droit à la santé est essentiel pour pouvoir exercer ses autres droits, par exemple travailler ou aller à l’école. D’autres droits ont aussi des conséquences sur le droit à la santé. Par exemple, si vous n’avez pas d’endroit où habiter ou si vous n’avez pas d’emploi, votre santé s’en ressent.

    Tout le monde a le droit d’avoir accès aux soins médicaux. Les personnes qui ont un besoin de soins urgent doivent être soignées en premier. Le personnel qui travaille dans le domaine de la santé doivent respecter le principe de la valeur égale de toutes les personnes. Vous avez le droit d’être traité(e) de manière professionnelle et respectueuse par le personnel de santé. Ce droit s’applique indépendamment de votre sexe, de votre identité de genre, de votre origine ethnique, de votre langue, de votre sexualité, de votre religion ou de votre éducation. Vous n’avez pas le droit d’exiger d’être pris(e) en charge par du personnel d’un sexe, d’une origine ethnique ou d’une religion donné(e), ni de formuler aucune autre condition similaire.

Un modèle avec des cercles, des formes et du texte qui représente la santé.

L'illustration montre que votre santé est impactée par de nombreuses facteurs différents, que l'on appelle les déterminants. Au centre, il y a l'âge, le sexe et l'hérédité. Ce sont des facteurs sur lesquels il est très difficile voire impossible d'avoir une influence. Près du centre, on trouve les relations et les réseaux qui sont très importants pour votre bien-être. Plus loin, il y a des facteurs tels que les habitudes alimentaires, les habitudes en matière d'exercice physiques et de tabac, qui sont également importants et sur lesquels il est plus facile d'avoir soi-même une influence.

  • Questions pour la réflexion

    Qu'est-ce qui a un impact positif sur votre santé ?

    Qu'est-ce qui a un impact négatif sur votre santé ?

    Trouvez des exemples dans l'illustration.

La santé physique et mentale

Être en bonne santé, c'est se sentir bien physiquement et mentalement. Être en bonne santé physique, c'est quand le corps va bien. Si vous mangez bien, faites de l'exercice régulièrement, dormez suffisamment et évitez le tabac, l'alcool et les drogues, vous renforcez votre système immunitaire et vous réduisez le risque de maladies et de gêne physique.

Être en bonne santé mentale, c'est avoir un équilibre entre ses sentiments positifs et négatifs. Cela veut aussi dire que l'on se sent satisfait(e) de la vie et que l'on a de bonnes relations avec sa famille, ses amis ou d'autres personnes que l'on connaît. Votre santé mentale et physique ont un impact réciproque l'une sur l'autre. Si vous vous sentez mal sur le plan psychique, vous ressentez souvent aussi des douleurs corporelles.

Collage composé d’images représentant un verre d’eau, une corbeille de fruits, des personnes qui marchent, une qui ferme les yeux, une qui dort, une qui court et deux qui s’étreignent.

Comment pouvez-vous améliorer votre santé physique ?

Voici quelques exemples de ce que vous pouvez faire pour améliorer votre santé physique.

  • Une bonne alimentation

    Ce que vous mangez et buvez a une grande importance pour votre santé et votre bien-être. Le fait de bien manger et de faire de l'exercice peut minimiser le risque de certaines maladies, par exemple les maladies cardio-vasculaires, le diabète, le cancer et les maux psychiques.

    Le corps a besoin de plusieurs substances différentes. Afin que vous puissiez avoir toutes les substances nécessaires il est important que vous mangiez plusieurs sortes de nourriturs différentes. En prenant un petit déjeuner, un déjeuner et un dîner à heures fixes, il est plus facile de manger les quantités appropriées.

  • Conseils alimentaires pour votre santé

    L'Administration nationale de l'alimentation est une autorité publique en charge des questions liées à l'alimentation. L'administration nationale de l'alimentation a plusieurs conseils à donner pour une meilleure santé, par exemple:

    • mangez beaucoup de fruits, de légumes et de baies. Choisissez de préférence des légumes grossiers comme des légumes-racines, des choux-blancs, des chou-fleur, des brocolis, des haricots et des oignons.
    • choisir des éléments complèts quand vous mangez par exemple du pain, des céréales, des graines, des pâtes ou du riz
    • Mangez du poisson et des fruits de mer deux ou trois fois par semaine. Variez entre poissons maigres et poissons gras et choisissez les produits certifiés respectueux de l'environnement.
    • faites la cuisine avec des huiles saines, comme l'huile de colza ou l'huile d'olive.

    La vitamine D est une vitamine importante qui nous est apportée par l'alimentation et l'exposition aux rayons du soleil. Les personnes qui ne sortent pas beaucoup, qui ont une peau foncée ou qui ne mangent pas de poisson peuvent avoir besoin d'un apport complémentaire de vitamine D, surtout pendant l'hiver. Les enfants de moins de deux ans et les personnes de plus de 75 ans doivent également prendre un apport complémentaire de vitamine D. On peut en acheter en pharmacie. C'est distribué gratuitement pour les enfants jusqu'à l'âge de deux ans dans les centres de suivi pédiatriques (BVC).

  • Nyckelhålet

    Dans les magasins d'alimentation, certains produits alimentaires portent un label symbolisant un trou de serrure. Il indique que ce produit contient moins de graisses, de sucre et de sel mais aussi plus de fibres que les produits similaires non marqués. L'Administration nationale de l'alimentation recommande les produits alimentaires qui portent ce label.

    Mangez moins de bonbons, de chips, de gâteaux, de chocolat et de produits similaires. Si vous manger trop de ce genre de choses, le risque de prendre du poids augmente. Et si vous êtes en surpoids, le risque de contracter des maladies augmente.

  • Les conseils pour les enfants

    Les enfants ont besoin de consommer des aliments nutritifs à heures fixes. C'est ce qui leur permet de bien grandir et se développer.

    Pour les nourrissons, le lait maternel constitue la meilleure nourriture. Vous trouverez de plus amples informations sur les aliments sains pour les enfants dans votre centre de protection infantile (BVC).

  • Exercice physique et entraînement

    Nos corps sont faits pour bouger. C'est vrai pour les jeunes comme pour les personnes âgées. Penser à faire plus d'exercice et à ne pas rester longtemps sans bouger sont deux clés qui donnent rapidement des effets positifs. Vous vous sentirez mieux et augmenterez vos chances de vivre plus longtemps si vous êtes physiquement actif/active. De nombreuses maladies et de nombreux problèmes de santé peuvent s'atténuer en faisant de l'exercice. Faire de l'exercice régulièrement peut soulager à la fois la douleur et la dépression. Il n'est jamais trop tard pour commencer à faire de l'exercice.

    Les enfants et les adolescents doivent être actifs physiquement pendant au moins 60 minutes chaque jour. Les adultes doivent aussi bouger tous les jours. Faire une marche rapide de 30 minutes cinq fois par semaine est, par exemple, très bon pour la santé. Cela fait également du bien de danser, de faire du jogging ou de faire de la musculation, par exemple. Le corps se sent bien quand les muscles sont sollicités, de préférence deux fois par semaine. Il est également important d'exercer son sens de l'équilibre, surtout pour les personnes âgées de plus de 65 ans.

  • Sommeil

    Il est important de bien dormir pour se sentir en forme. Un adulte a généralement besoin de six à neuf heures de sommeil par nuit. Les enfants et les jeunes ont besoin de dormir plus.

    Si vous avez de la difficulté à dormir, cela peut être dû à diverses choses, comme par exemple le tabagisme, l'alcool, le ronflement, la maladie, l'anxiété ou le stress.

    Vous pouvez avoir un meilleur sommeil si la chambre où vous dormez est sombre, silencieuse et fraîche. Il peut également être plus facile de bien dormir si on évite de manger juste avant d'aller au lit. Le fait de se coucher et de se lever à peu près aux mêmes heures peut également être positif pour la qualité du sommeil. Les exercices de relaxation peuvent également aider les gens qui ont des difficultés à dormir.

    Si vos problèmes de sommeil se poursuivent sur une longue période, il peut être utile de consulter un médecin.

Alcool, stupéfiants et tabac

Boire de l'alcool, consommer du tabac ou prendre des stupéfiants est nocif pour votre corps. Ces produits créent de plus une dépendance.

Selon la Convention relative aux droits de l'enfant, tous les enfants ont droit à une bonne santé et à grandir dans un environnement sans drogue. Il incombe aux adultes de protéger les enfants contre l'usage de ces produits et de faire en sorte qu'ils ne grandissent pas dans un environnement où le tabac, l'alcool et les stupéfiants sont présents.

  • L’alcool

    Il faut avoir 20 ans ou plus pour acheter de l'alcool en Suède. L'alcool n'est vendu que par les magasins de Systembolaget, qui appartient à l'État suédois. Les boissons qui ne contiennent que peu d'alcool, comme certains types de bière et de cidre, sont également vendues dans les magasins d'alimentation. Il faut avoir 18 ans ou plus pour acheter des boissons qui contiennent un peu d'alcool. Il faut également avoir 18 ans pour pouvoir commander de l'alcool dans un restaurant. Il est interdit d'acheter de l'alcool pour le donner ou le vendre à quelqu'un de moins de 20 ans.

    Boire de l'alcool pendant une période prolongée peut provoquer la dépression, l'angoisse et des problèmes de sommeil. Si vous buvez de grandes quantités d'alcool, vous courez le risque de devenir dépendant. Il est également possible de contracter des maladies ou de développer des lésions.

  • La drogue

    En Suède, toutes les drogues sont interdites. Il est illégal de vendre, d'acheter ou de détenir des drogues pour un usage privé. Il est illégal aussi d'être en possession de drogues à des fins privées, c'est-à-dire de la drogue que l'on veut utiliser. Les délits liés aux drogues (infractions sur les stupéfiants) sont sévèrement punis, souvent d'emprisonnement.

    Lorsque quelqu'un a commencé à consommer de la drogue, il est souvent difficile d'arrêter seul. La plupart des gens qui ont une dépendance à la drogue, ont besoin d'e l'aide venant de professionnels de santé pour pouvoir arrêter.

    Le stupéfiant le plus courant en Suède est le cannabis (aussi appelé hasch, haschisch ou marijuana). La cocaïne, l'ecstasy, les amphétamines et l'héroïne, par exemple, sont aussi vendues clandestinement. Le khat aussi est classé comme stupéfiant en Suède.

  • Produits du tabac et produits contenant de la nicotine

    Les cigarettes

    Fumer peut causer de nombreuses maladies et faire que des gens meurent plus tôt qu'ils ne l'auraient fait s'ils n'avaient pas fumé. Le cancer, les maladies pulmonaires, les maladies cardiovasculaires et les ulcères de l'estomac sont quelques-unes des maladies causées par le tabagisme. Lorsque vous êtes dans la même pièce qu'une personne qui fume, vous inhalez de la fumée. C'est ce qu'on appelle le tabagisme passif. Le tabagisme passif provoque, chez les personnes qui y sont exposées, les mêmes maladies que chez les fumeurs.

    Il faut avoir 18 ans pour acheter des cigarettes, du "snus" (tabac à usage oral) et d'autres produits contenant de la nicotine.

    Le narguilé (ou chicha)

    Tout comme la fumée de cigarette, la fumée d'un narguilé contient des substances toxiques. La fumée des narguilés crée une dépendance et peut causer cancer et maladies pulmonaires. Comme le tabac utilisé dans le narguilé est sucré, beaucoup pensent qu'il est moins nocif, mais ce n'est pas vrai.

    La chique (snus)

    La chiqe (snus) est un tabac qui se mets sous la lèvre. La chique peut provoquer des dégâts et des maladies dans la bouche et peut provoquer le cancer.

    Les cigarettes électroniques (ou vapoteuses)

    Une vapoteuse est une cigarette électronique composée d'un embout, d'une batterie, d'un atomiseur et d'un liquide. C'est un moyen d'absorber de la nicotine sans fumer de tabac. Les cigarettes électroniques contiennent plusieurs substances qui peuvent nuire à la santé, dont de la nicotine.

    Fumer des cigarettes électroniques peut avoir un impact sur les voies respiratoires, détériorer la santé buccodentaire et augmenter le risque de contracter des maladies cardiovasculaires.

De l'aide existe

Si vous êtes dépendant(e) à l'alcool ou si vous consommez des stupéfiants, vous pouvez demander de l'aide. Si vous avez un membre de votre famille qui est dépendant à l'alcool ou qui consomme des stupéfiants, vous pouvez aussi demander de l'aide. Vous pouvez trouver de l'aide auprès des services de santé ou des services sociaux. Vous pouvez également trouver de l'aide auprès de certaines associations ou de l'Église de Suède. Vous pouvez également appeler le 1177 et recevoir des conseils médicaux.

Si vous voulez arrêter de fumer ou de prendre du "snus", vous pouvez contacter votre centre de santé. Vous pouvez également essayer d'arrêter de fumer en utilisant des patchs de nicotine ou d'autres produits que vous pouvez acheter vous-même dans les pharmacies et certains supermarchés. Il est recommandé d'en parler d'abord à votre médecin.

Stress et événements traumatiques

Le stress

S'installer dans un nouveau pays est un grand changement. Vous avez peut-être été obligé(e) de fuir votre pays. Il est normal de ressentir de l'anxiété, de la tristesse ou du stress.

Mais le stress n'est pas toujours mauvais. Le stress peut être aussi positif. Le stress peut donner plus d'énergie pour faire face à des situations difficiles. Mais, sur une longue période de temps, beaucoup de stress peut être dangereux pour la santé. Si vous vous sentez stressé(e), essayez de comprendre pourquoi. Et ensuite, de changer votre situation.

Trop de stress peut causer des difficultés à dormir et un sentiment de tristesse. Cela peut également engendrer de la difficulté à se concentrer, des problèmes de mémoire, des problèmes d'estomac, des maux de tête ou des douleurs dans d'autres parties du corps. Beaucoup de stress sur une longue période de temps peut conduire à la dépression.

Événements traumatiques

Si vous avez vécu ou vu des événements traumatisants comme un accident, la guerre et la violence sexuelle ou la violence physique, vous pouvez faire des cauchemars, avoir de la difficulté à vous concentrer et être facilement irritable. Cet état est appelé syndrome de stress post-traumatique (SSPT). Il est courant que les personnes qui souffrent de SSPT aient des souvenirs forts de ce qui s'est passé, on les appelle des flashbacks. On a alors l'impression de revivre à nouveau la situation qui est à l'origine du traumatisme. Avec le bon traitement, la majorité des personnes atteintes de syndrome de stress post-traumatique peuvent se rétablir. Contactez un centre de santé si vous n'allez pas bien à cause du traumatisme que vous avez vécu.

Gérer des souvenirs difficiles

Avoir des souvenirs difficiles liés par exemple à la guerre ou sa fuite, peut avoir un impact sur votre santé. Vous avez peut-être des difficultés à vous concentrer et à dormir. C'est dur à vivre et cela affecte votre vie quotidienne. Il peut être difficile de changer, mais il y a des choses que vous pouvez faire :

  • Essayez de voir des gens.
  • Essayez d'avoir des journées organisées avec des horaires fixes. Levez-vous à la même heure tous les jours, prenez le petit déjeuner, le déjeuner et le dîner à des heures régulières.
  • Ne regardez pas de films ou de clips contenant des scènes de guerre ou de violence.
  • Ne regardez pas trop souvent les nouvelles de votre pays d'origine et, en tout cas, pas le soir.
  • Ne vous mettez pas devant l'ordinateur ou devant la télé avant d'aller dormir. Sinon, vous risquez d'avoir du mal à vous endormir.
  • Partagez vos pensées avec quelqu'un dont c'est le métier de vous écouter, comme par exemple un(e) conseiller(-ière) psycho-social(e) ou un(e) psychologue. Ça n'aide pas immédiatement, mais ça peut aider après un certain temps. Vous n'oublierez pas, mais vos pensées ne prendront pas autant de place.

Comment pouvez-vous améliorer votre santé sur le plan psychique ?

Il y a beaucoup de choses que vous pouvez faire vous-même pour vous sentir mieux. Il est important de bien dormir, de bien manger et de s'activer physiquement tous les jours.

On peut parfois se sentir mal sans avoir pour autant besoin de voir un médecin, mais si vous vous sentez mal pendant longtemps et si vous avez du mal à faire face aux exigences de la vie quotidienne, vous devez demander de l'aide. Si vous sentez que vous ne voulez plus vivre, vous devez également demander de l'aide.

  • Faites des choses qui vous font vous sentir bien

    Quand on se sent mal, on peut avoir le sentiment que tout est ennuyeux et inutile. Dans cette situation, même si c'est difficile, il est bon de faire des choses et de voir des gens. Faites des choses que vous aimiez faire avant et qui vous faisaient vous sentir bien.

  • Accordez vous suffisamment de temps pour le sommeil et le repos

    Vous pourrez mieux gérer votre stress et votre anxiété si vous dormez bien. Essayez d'être éveillé(e) et actif(ve) pendant la journée et de dormir la nuit. N'oubliez pas de vous donner un temps de décompression avant d'aller vous coucher. Essayez de ne pas penser aux choses qui vous inquiètent quand vous êtes au lit.

  • Prenez soin de votre corps

    Votre forme physique affecte la façon dont vous vous sentez mentalement. Il est important d'avoir une alimentation saine et équilibrée mais aussi de s'activer souvent. Lorsque vous vous activez, votre fréquence cardiaque augmente, votre corps fabrique des substances qui vous calmeront et vous feront vous sentir mieux. Essayez d'avoir des activités physiques en plein air quand il fait jour. C'est bon pour le corps et l'esprit de passer du temps à l'extérieur à la lumière du jour. Avoir des habitudes et suivre des routines peut vous aider à mieux faire face au stress et à la dépression.

  • Retrouver du sens et du contexte

    Il est courant de vouloir éviter les autres quand on se sent mal. On peut trouver difficile de rencontrer d'autres personnes quand on ne se sent pas bien. Nous voulons toutes et tous êtres seul(e)s parfois, mais il faut pas que la solitude dure trop longtemps. Si on reste seul, on se prive du soutien et de la joie que les autres peuvent apporter. Le sentiment d'appartenir à une famille, à un groupe d'ami(e)s, la notion de communauté que donne la participation à une association ou à un groupe sur les réseaux sociaux, cela peut vous aider, vous soutenir et redonner un sens à la vie.

Demander de l'aide

Si vous vous sentez mal sur le plan psychique, contactez votre centre de santé. Il pourra vous proposer des conseils, du soutien et des entretiens. Vous pouvez également y obtenir des médicaments si vous en avez besoin.

Si vous ne voulez plus vivre ou si quelqu'un que vous connaissez ne veut plus vivre, la question n'est plus seulement sérieuse mais aussi urgente. Une personne qui ne veut pas vivre doit être aidée. Il existe des services psychiatriques d'urgence pour les adultes. Pour les enfants et les jeunes, ces services s'appellent BUP (Psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent). Les services psychiatriques d'urgence sont normalement ouverts 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, tout comme les services médicaux d'urgence.

  • Questions pour la réflexion

    Pouvez-vous trouver des exemples de bon stress ?

    Pouvez-vous trouver des exemples de stress qui soit mauvais pour la santé ?

    Connaissez-vous des personnes qui ont été aidées par les services de santé ?

    Connaissez-vous des personnes qui avaient besoin de l'aide des services de santé, mais qui ne l'ont pas eue ?