L’histoire de la Suède

Dernière mise à jour : le 24-6-2021

À propos de la Suède - Pour s’orienter dans la société suédoise.

Ce texte traite de l’histoire de la Suède. Vous y verrez comment la Suède est passée de société paysanne pauvre à État-providence.

Vous apprendrez également comment le peuple suédois a voulu changer la société et a commencé à exercer une influence sur les élus pour créer une société plus juste. Et vous en apprendrez davantage sur la façon dont les travailleurs suédois se sont battus pour obtenir de meilleures conditions de travail et comment le mouvement ouvrier suédois a émergé.

Un bref résumé de l'histoire de la Suède

Au 17ème siècle, la Suède occupait une superficie beaucoup plus grande que celle qui correspond à ses frontières actuelles. La Suède avait une armée importante qui avait conquis par les armes de vastes territoires. Le roi de Suède s'appelait Charles XII et voulait que la Suède soit encore plus grande. Il voulait donc vaincre la Russie. Mais, en 1709, près de la ville de Poltava, les soldats suédois ont perdu une bataille contre les Russes. Après cette défaite, la Suède n'était plus une grande puissance en Europe. Dans son histoire, la Suède a connu de nombreuses guerres mais elle est en paix depuis 1815.

  • Questions pour la réflexion

    Avant d'avoir lu le texte ci-dessus, saviez-vous que la Suède avait participé à plusieurs guerres au 17ème siècle ?

    Avant, c'est le roi qui avait le pouvoir en Suède. Qui décide en Suède aujourd'hui ? Pensez-vous que le roi exerce un pouvoir politique en Suède aujourd'hui ?

Une famille de paysans au XIXème siècle avec un chariot de foin tiré par des bœufs.

Photo: Archives historiques locales d’Ödeshög

Au 19ème siècle, la Suède était une société paysanne pauvre. Au milieu du 19ème siècle, l'agriculture suédoise a connu plusieurs mauvaises récoltes. Il n'y avait pas assez à manger pour tout le monde et les gens avaient faim. Beaucoup ont alors choisi de quitter la Suède pour trouver mieux ailleurs. De 1850 au début de la première guerre mondiale en 1914, environ un million de Suédois ont émigré aux États-Unis. C'est-à-dire plus d'un cinquième de la population. Ceux qui n'avaient pas les moyens de se payer le voyage sont restés en Suède.

À l'époque, certains estimaient que l'Église de Suède avait trop de pouvoir, qu'elle était archaïque et injuste et qu'elle s'accrochait à de vieilles idées et à des valeurs dépassées. Certains trouvaient que le roi avait trop de pouvoir. Au 19ème siècle, c'était les hommes qui exerçaient presque tout les pouvoirs. Dans la société et dans la famille. Les personnes qui ne l'acceptaient pas pouvaient être rejetées par leurs ami(e)s et leur famille.

L'Église de Suède a eu beaucoup d'influence sur l'évolution de la société suédoise, en étant par exemple à l'origine de certaines lois. Beaucoup d'habitudes et de traditions viennent de l'Église.

À la fin du 19ème siècle, de plus en plus d'industries se sont créées en Suède, en particulier dans les grandes villes, Stockholm, Göteborg et Malmö. Les travailleurs avaient souvent des salaires très bas et de longues journées de travail. Le mécontentement était donc grand et les conflits avec les patrons se multipliaient. Les travailleurs voulaient un changement de leur situation, mais c'était difficile. Les patrons avaient à la fois beaucoup d'argent et beaucoup de pouvoir. Mais les travailleurs, de leur côté, étaient plus nombreux et pensaient qu'ensemble ils seraient aussi plus forts. Ils se sont donc organisés et ont fondé des syndicats et des partis politiques. C'est de cette façon qu'ils ont pu commencer à faire évoluer les conditions de travail.

Au début du 20ème siècle, la Suède a commencé à avoir plus d'échanges avec l'extérieur. Le commerce avec d'autres pays a augmenté et les gens ont commencé à pouvoir voyager entre les pays sans passeport.

Des ouvriers assis devant des machines dans un atelier au 19ème siècle.

Photo: Musée régional d’Örebro

  • Questions pour la réflexion

    En 150 ans, la Suède est passé de pays agricole pauvre à celui de pays industriel riche. Pouvez-vous voir des ressemblances avec le ou les pays où vous avez vécu auparavant ?

Deux guerres mondiales

La première moitié du 20ème siècle a vu se dérouler deux guerres à grande échelle. Ces guerres ont toutes les deux commencé en Europe, mais des pays extérieurs à l'Europe y ont également participé. C'est pour cela qu'on parle de guerres mondiales.

La première guerre mondiale a commencé en 1914. De nombreux pays d'Europe y ont pris part. La paix n'est revenue qu'en 1918, après quatre ans de guerre. Elle a fait 20 millions de morts.

La Suède n'a pas participé à la première guerre mondiale, mais la guerre a quand même affecté le pays. Pendant la guerre, il n'y avait pas assez à manger pour tout le monde. Il y avait beaucoup de mécontentement et des troubles et des conflits se sont produits dans de nombreux endroits dans tout le pays, en particulier dans les villes. Beaucoup pensaient que cela allait conduire à une révolution, mais les représentants politiques de l'époque ont été forcés d'écouter le peuple et ils ont décidé de plusieurs changements majeurs. En 1919, le parlement suédois (le Riksdag) a décidé de limiter à huit heures la durée d'une journée de travail et d'accorder aux femmes le droit de voter aux élections législatives.

L'entre deux guerres, de 1919 à 1939

Dans les années 1920, la situation de beaucoup de Suédois s'étaient améliorée. Les gens ont voulu avoir une influence sur l'évolution de la société et ils ont commencé à s'engager pour arriver ensemble à différents progrès, comme par exemple de meilleurs logements. Beaucoup vivaient dans des appartements froids et insalubres et ont exigé que les propriétaires s'en occupent mieux. C'est aussi à cette époque qu'ont été fondées de nombreuses associations pour l'éducation (en suédois, « studieförbund «) et universités populaires (« folkhögskolor «). C'est-à-dire des écoles ouvertes à tous. Cela a permis à beaucoup de gens de faire des études et pas seulement ceux qui avaient les moyens et la possibilité du fait de leur situation sociale. Les couches populaires ont vu qu'elles pouvaient influencer à la fois leur propre développement et celui du pays, ce qui a renforcé la démocratie en Suède.

Ce n'est pas seulement en Suède que les choses se sont améliorées dans les années 1920. La situation économique s'est améliorée dans une grande partie du monde et beaucoup de choses positives se sont produites. De nouveaux médicaments sont apparus, les gens ont pu commencer à écouter des émissions de radio et on pouvait désormais communiquer par téléphone entre les États-Unis et l'Europe. Beaucoup de figures politiques et scientifiques ont travaillé pour rendre le monde meilleur.

Mais certains scientifiques pensaient que l'on pouvait distinguer les êtres humains en fonction de critères raciaux et que certains étaient supérieurs à d'autres. On parle de racisme scientifique ou de biologie raciale. Certaines personnes étaient d'accord avec eux, mais beaucoup ont compris que de telles idées mènent au racisme et à la discrimination. En Suède, les Juifs, les Samis et les Roms en particulier ont été victimes de racisme et de discrimination de la biologie raciale.

En 1922, un institut public de biologie raciale a été créé en Suède. La mission de cet institut était de trouver des causes de criminalité, d'alcoolisme, de problèmes mentaux et d'autres choses qui étaient considérées comme des problèmes pour la société suédoise. En 1934 a été adoptée une loi qui stipulait que tout le monde ne pouvait pas être autorisé à avoir des enfants. Des milliers de personnes ont été stérilisées de force. Elles ont donc été opéré(e)s contre leur volonté afin qu'elles ne puissent pas avoir d'enfants. Aujourd'hui, l'Institut de biologie raciale n'existe plus. La stérilisation forcée a été interdite en Suède en 1976.

Dans une salle de classe, des adultes sont assis autour de différentes tables dans le cadre d’une formation pour adultes au début du 20ème siècle.

Photo: stadslexikon.helsingborg.se

  • Questions pour la réflexion

    De grands groupes de population ont été victimes de discrimination en Suède et en Europe dans les années 1920. Voyez-vous des similitudes avec d'autres discriminations qui ont pu avoir lieu dans d'autres parties du monde ?

En 1929, il y a eu un krach boursier à New York aux États-Unis. Le cours des actions a rapidement chuté et beaucoup de gens ont perdu beaucoup d'argent. Des entreprises ont fait faillite, beaucoup de gens se sont retrouvés au chômage et ont été obligés de vendre leur maison. Cela a affecté l'économie mondiale et, au début des années 1930, une crise économique profonde et un chômage élevé ont également frappé l'Europe. Beaucoup ont connu la pauvreté et une inquiétude immense pour leur avenir.

Les nazis sont arrivés au pouvoir en Allemagne en 1933. Les nazis pensaient que certains êtres humains, comme les Juifs, les Roms et les homosexuels, ne valaient pas autant que les autres. Adolf Hitler a déclaré que les Juifs étaient dangereux et nuisibles pour l'Allemagne. Beaucoup d'Allemands connaissaient une situation économique difficile et espéraient des temps meilleurs. Beaucoup croyaient ce que disait Hitler et le parti nazi et de plus en plus de gens ont commencé à haïr les Juifs. La haine des Juifs s'appelle l'antisémitisme. Les nazis ont privé les Juifs et les Roms de leurs droits civiques et beaucoup ont été emprisonnés et assassinés.

La Suède a également souffert de la crise économique. Un tiers des travailleurs suédois s'est retrouvé à l'époque au chômage. De nombreux citoyens suédois voulaient un changement et c'est ce que l'élection de 1932 a apporté. Le Parti social-démocrate des travailleurs est devenu le plus grand parti et a pu, avec un autre parti, la Fédération paysanne, commencé à changer beaucoup de choses. L'un de ces changements a été la création d'une assurance-chômage. Avec une assurance-chômage, les travailleurs pouvaient continuer à avoir un certain revenu s'ils étaient au chômage. Le droit à des congés payés et l'amélioration des pensions de retraite sont d'autres exemples de ces importants changements. La pension de retraite est l'argent que vous recevez de l'État tous les mois lorsque vous êtes âgé(e) et que vous avez cessé de travailler.

L'idée derrière bon nombre de ces changements était que les personnes qui étaient dans une meilleure situation financière pouvaient aider celles qui n'avaient pas autant d'argent. Cela impliquait que les plus riches devaient payer plus d'impôts. Charge ensuite à l'État de redistribuer l'argent des impôts aux groupes sociaux qui en avaient davantage besoin. La volonté des hommes politiques de l'époque était de créer une société juste et égale. On a même donné un nom à cette ambition sociale. On parle en suédois de « folkhemmet «, en français d'État-providence. Pourtant, tout le monde n'était pas le bienvenu dans cet État providence. Certains groupes, comme les Samis et les Roms, ne bénéficiaient pas des mêmes conditions que le reste de la population suédoise.

  • Questions pour la réflexion

    Saviez-vous qu'il existait en Suède des groupes ethniques qui n'ont pas toujours eu les mêmes droits que les autres ? Pourquoi cela a-t-il été le cas à votre avis ?

Mais à bien des égards, les changements politiques engagés ont été une réussite et la société suédoise a évolué de manière positive. Beaucoup de ces changements ont pu se faire parce que différents groupes sociaux se sont avérés capables de négocier et de se mettre d'accord sur des points bénéfiques pour la Suède. Une telle négociation a eu lieu en 1938. Deux grandes organisations se sont réunies à Saltsjöbaden, près de Stockholm, pour négocier les salaires des travailleurs. C'était d'un côté le syndicat des travailleurs de Suède (LO) et de l'autre côté la Confédération patronale suédoise (SAF). Ces deux organisations se sont, à cette occasion, mises d'accord sur la manière de travailler ensemble pour, dans le futur, arriver à s'entendre sur les salaires. Cette coopération organisée entre employeurs et employés est souvent appelée « Le modèle suédois » et ce modèle a été très important pour le développement de l'économie suédoise. Le modèle suédois a permis l'augmentation des bas salaires et la réduction des différences économiques dans la société.

La seconde guerre mondiale 1939-1945

La seconde guerre mondiale a commencé en 1939. Tout a commencé par l'attaque de la Pologne par l'Allemagne nazie qui a entrainé d'autres pays dans la guerre. D'un côté,on trouvait l'Allemagne nazie, le Japon et l'Italie. De l'autre, l'Union soviétique, la Grande-Bretagne, la France, les États-Unis et plusieurs autres pays.

La situation des Juifs d'Europe était difficile avant la guerre, elle est devenue pire. Les nazis les ont emprisonnés et déportés dans des camps où beaucoup d'entre eux ont été systématiquement assassinés. Ces camps sont appelés camps de concentration. Pendant la seconde guerre mondiale, six millions de Juifs ont été exterminés par les nazis dans ce qu'on appelle l'Holocauste. Les Roms et les Polonais ont également été victimes de génocides. L'Allemagne nazie a tué des milliers d'autres personnes, notamment des handicapés, des opposants politiques et des homosexuels.

La Suède n'a pas participé à la Seconde Guerre mondiale. Le gouvernement suédois souhaitait maintenir la Suède en dehors du conflit et, au début de la guerre, la Suède a accepté beaucoup d'exigences de l'Allemagne nazie. Le gouvernement suédois a par exemple interdit l'entrée de son territoire à des Juifs allemands qui tentaient de fuir vers la Suède. Mais la Suède a aussi aidé des adversaires de l'Allemagne nazie pendant la guerre. La Suède a également aidé la Finlande voisine, en accueillant notamment dans des familles suédoises 70 000 enfants finlandais qui ne pouvaient pas rester dans leurs familles.

L'après-guerre

La seconde guerre mondiale a pris fin en 1945. L'Allemagne nazie a perdu la guerre, mais d'une certaine façon, tout le monde a perdu. De nombreuses villes ont été détruites par les bombes et 50 à 60 millions de personnes sont mortes.

Après la seconde guerre mondiale, personne ne voulait d'une troisième. Les pays ont donc commencé à travailler ensemble pour éviter de nouvelles guerres. Cette coopération existe encore aujourd'hui, elle s'appelle les Nations Unies (ONU). L'ONU œuvre pour la paix et la sécurité dans le monde ainsi que pour la protection et le développement des droits de l'homme. En 1948, les pays membres des Nations Unies ont adopté la Déclaration universelle des droits de l'homme. Presque tous les pays du monde sont aujourd'hui membres de l'ONU.

Comme la Suède était restée en dehors du conflit armé, les entreprises suédoises ont pu rapidement recommencer à produire et à vendre leurs marchandises et leurs services. De nombreux pays voulaient acheter à la Suède et les entreprises suédoises ont pu faire de gros profits. Le chômage était très faible à l'époque. La Suède est devenue un pays riche et le gouvernement a mis en place de nombreuses réformes politiques. Tous les citoyens ont obtenu le droit d'accès aux soins médicaux. Les congés payés sont passés à quatre semaines. Les femmes qui restaient à la maison avec de jeunes enfants ont commencé à toucher de l'argent de l'État et des services de garde d'enfants ont été mis en place afin que les femmes puissent plus facilement travailler. L'État s'est chargé de veiller à faire en sorte que chacun ait de bonnes conditions de revenus, de santé et de logement etc. La pauvreté a diminué et la Suède a évolué vers ce qu'on appelle communément un État-providence.

  • Questions pour la réflexion

    Les Suédois d'aujourd'hui bénéficient de nombreux avantages mais cela n'a pas toujours été le cas. Ce sont les luttes sociales qui ont mené à cette évolution. Quel changement aimeriez-vous voir ?

    Pouvez-vous donner des exemples d'objectifs pour lesquels les gens se sont battus, dans le ou les pays où vous avez vécu auparavant ?